Retour

  • S7-S2 Séminaires 2

DE 6 : Patrimoines : protection, usage et développement durable

Semestre 7

Responsable(s) : Fabien Bellat

Enseignant(s) : Alessandro Mosca

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Le séminaire propose une réflexion sur le devenir de bâtiments existants confrontés à un nouvel usage, monument historique ISMH, dans une dynamique de développement durable, et de l’incidence de la protection dont ils peuvent être l’objet (au titre des MH ou d’une autre nature).

La problématique trouve un écho évident dans le travail du groupe thématique APE (Architecture, Patrimoine et Environnement). Le travail du groupe est surtout centré sur la 2ème année du master (S9 et S10-PFE). Mais la nécessité d’une préparation des étudiants à ces questions, absentes du cursus de licence, se pose avec acuité. Même si la thématique est plus vaste que le champ des seuls bâtiments classés, le cas extrême du monument historique permet de mettre en évidences les difficultés des interventions rendues nécessaires par l’évolution des usages et des exigences réglementaires.

 

Séminaire de Master S7

Placé en semestre 7, ce séminaire doit introduire des thèmes que les étudiants pourront approfondir au cours des deux années de master à travers les différents enseignements du Domaine d’Etudes n°3, Patrimoine, reconversion, transformation. Il permettra, à partir de cas concrets, de dégager des axes de réflexion dans différentes directions qui s’offrent à l’architecte.

L’étudiant pourra au 2ème semestre approfondir sa formation dans un séminaire portant soit sur le patrimoine du XXème siècle, soit sur la qualité environnementale. En S9, il pourra enfin réaliser son mémoire en continuité avec le séminaire APE/PPUDD sur l’une des thématiques issues de la réflexion du séminaire, ou inclure ces acquis dans une problématique plus large en lien avec le projet. Le mémoire aboutira à la production de réponses concrètes aux différentes thématiques soulevées en séminaire.

Les étudiants qui suivent le studio de projet APE en S9 et en PFE travaillent en général sur un site de friche urbaine (industrielle, ferroviaire, hospitalière, militaire...), et choisissent un sujet portant sur la conception d’un bâtiment (équipement ou logements) implanté sur ce site. Leur préoccupation est tournée vers un projet “ professionnalisant ” (ce qui bien sûr n’exclut pas une réflexion théorique). Cependant, en fonction des résultats obtenus en séminaire et en mémoire, nous envisageons que le travail du séminaire puisse donner lieu, pour quelques étudiants, à des PFE-Recherche, transposant à un bâtiment du site étudié en PFE les réflexions élaborées en séminaire.

Au cours de ce séminaire (septembre 2017-février 2018), les étudiants travailleront sur la définition des problématiques susceptibles d’alimenter les

 

mémoires de S9,

pour lesquelles ils énonceraient des solutions (septembre 2017-février 2018).

Selon les orientations choisies, le prolongement du mémoire dans une problématique donnée, peut se faire par l’étude d’un projet de fin d’étude mettant en œuvre des solutions architecturales. (février 2018-juillet 2018)

 

 

 

En 2017

Certains étudiants pourront choisir de travailler pour leur PFE sur un sujet qui prolonge le mémoire, avec l’objectif d’un PFE mention “recherche ”, selon des modalités en cours de définition par la CPR.

Parallèlement, le studio APE propose pour les semestres S9 et S10 une démarche de projet d’intervention dans un contexte existant : cette thématique élargit la réflexion menée au sein du séminaire PPUDD, sur des bâtiments protégés, au cas général de la transformation de l’existant, c’est à dire de l’essentiel de l’activité architecturale des prochaines années. La dimension historique, esthétique, technique ou sociale n’apparaît pas comme une restriction dans le processus de conception, mais comme la matière première d’un projet contemporain. Au-delà de la protection autoritaire d’un bâtiment qui peut sembler parfois arbitraire, il s’agit de proposer une évolution qui concilie l’histoire du bâtiment (ou du site) et son contexte actuel. Il en résulte une approche particulière pour la conception des bâtiments “neufs ”, qui leur permettra dans l’avenir d’assurer leur évolution, dans une perspective de développement durable.

Contenu

Le séminaire est destiné à préparer le mémoire de master, dans lequel les étudiants proposeront une vision personnelle de la problématique, en prenant comme support un des objets visités, ou un autre qu’ils pourront proposer eux-mêmes. Il a deux objectifs principaux :

- compléter la culture des étudiants dans des domaines peu explorés en cursus de licence, mais incontournables pour les professionnels de demain (patrimoine, environnement)

– commencer une réflexion théorique, à partir du cas extrême des Monuments Historiques, sur la place du patrimoine dans l’édification de la ville future, de sa nécessaire évolution pour un nouvel usage et de la préservation des qualités qui justifient sa conservation

Il comporte 72 heures d’enseignement encadré pour les étudiants, soit 6h par semaine pendant 12 semaines

L’organisation des après midi repose sur une alternance entre des visites de sites et un travail à l’école

Les visites se déroulent en trois temps :

- un exposé d’introduction

- une visite commentée

- une réunion de synthèse et de questions

selon les possibilités du site, un temps libre pourra être prévu pour laisser chaque étudiant approfondir un point particulier de la visite

Le travail à l’école revêt plusieurs formes :

- des conférences par des intervenants extérieurs

- la présentation pas des étudiants de lectures qu’ils ont faites

– un exposé par un enseignant sur un sujet particulier, notamment de méthodologie

chaque intervention est suivie par une réunion de synthèse et de questions

Chaque séance fait l’objet de la part de l’étudiant d’une fiche résumée, collectée chaque semaine.

La conclusion de ce travail de séminaire est l’énoncé d’un sujet pour le mémoire de master, (en S9 en 2017-2018) dans lequel l’étudiant adoptera un point de vue personnel par rapport à la problématique et proposera des réponses.

Travaux

Evaluation :

l’évaluation est faite en contrôle continu : le travail est constitué par les fiches sur les exposés, les lectures, les visites sur site, qui constituent la matière du futur mémoire ; la présence effective à toutes les séances est obligatoire.

Bibliographie

une bibliographie détaillée sur le patrimoine et le développement durable est communiquée en début de semestre

Informations supplémentaires

une grande quantités de documents est mise en ligne au cours du semestre.

Informations annexes

Le séminaire propose une réflexion sur le devenir de bâtiments existants confrontés à un nouvel usage, monument historique ou ISMH, dans une dynamique de développement durable, et de l’incidence de la protection dont ils peuvent être l’objet (au titre des MH ou d’une autre nature).