Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 4 : Europan : la ville productive - J.-L. Chassais, S. Memet et M. Jacotey

Semestre 7

Responsable(s) : Jean-Luc Chassais

Enseignant(s) : Michel Jacotey, Sébastien Mémet

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

FICHE PÉDAGOGIQUE / GROUPE 6 (S7) / UEL 7.11

THÉORIE ET PRATIQUE DU PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 4 FAIRE

MUSÉE DU DÉBARQUEMENT D'ARROMANCHES

(NB TITRE DE LA FICHE EN CHAPEAU INEXACT)

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

 

 

ENSEIGNANTS

 

L’équipe pédagogique est constituée, en vue d’un effectif d’environ 20 étudiants, de:

• Jean-Luc CHASSAIS, architecte DPLG et enseignant contractuel 96 H);

• Sébastien MÉMET, architecte DPLG et enseignant titulaire (48 H);

• Michel JACOTEY, architecte DPLG et enseignant titulaire (16 H).

 

Cet enseignement pourra être partagé avec avec d'autres groupes du DE FAIRE.

 

 

OBJECTIFS

 

L’objectif principal de cet enseignement est de préparer au métier d’architecte, en formant des professionnels ayant une réflexion sur les questions humaines, urbaines, pratiques, esthétiques et constructives à travers un apprentissage progressif du projet.

 

Le premier semestre du cycle Master (S7) mettra l'étudiant face à une situation réelle de conception architecturale sur la base d’un concours de maîtrise d’œuvre portant sur un édifice public à l'identité culturelle forte.

 

La forme urbaine, la géométrie, la matière, les textures, la lumière, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, devront être en adéquation avec la fonction attendue.

 

L'objectif pédagogique est la matérialisation du projet, dans ses dimensions paysagères, urbaines, architecturales et constructives. Il vise à conduire l'étudiant à faire face à des problématiques complexes et l'amène à faire des choix techniques pertinents ciblés en fonction des ses ambitions poétiques.

 

L’objectif est bien d’apprendre « à faire ».

 

Les connaissances qu’il convient d’acquérir pour faire : la lecture d’un programme, l’approche paysagère et urbaine, la fonctionnalité des espaces, leurs usages, la prise en compte du contexte réglementaire (réglementation incendie, accessibilité, etc.) de la qualité environnementale (gestion de l’énergie, de l’eau, de l’air, de la lumière, du confort, etc.), de la peau (structure, morphologie, matériaux, assemblages des composants, etc.) des ambiances intérieures (matérialité des espaces, scénographie, etc.) sont au cœur de cet apprentissage du processus de l’élaboration du projet.

 

L'étudiant devra maîtriser ces aspects à l'issue de l’enseignement proposé pour ce semestre.

 

 

APPRENTISSAGE DU TRAVAIL EN 'EQUIPE PROJET'

 

L'exercice vise à mettre étudiant au plus près de la réalité et de le mettre en situation de travailler en équipe de projet tel qu'il pourra être amené à le faire en agence.

 

En fonction du nombre d'étudiants le travail pourra se faire en équipe de deux ou trois étudiants. Celle pourra être amenée à intégrer en sus un étudiant Erasmus.

 

le rôle de chacun au sein de l'équipe, la complémentarité, la planification des tâches respectives de chacun au fil des semaines, l'organisation, le dialogue, la méthodologie, les choix collectifs font partie intégrante de l'exercice pédagogique ,

Contenu

CONTENU

 

Cette offre pédagogique porte essentiellement sur l'action territoriale et l'aménagement du territoire à travers un projet culturel signifiant : « Le Musée du débarquement d'Arromanches ».

 

À cet égard, les projets de musées sont représentatifs. Le puissant désir de musée que l'on perçoit chez la plupart des élus locaux (maires, conseillers généraux, etc.) donne des résultats culturels, architecturaux mais également touristiques et, au bout du compte, économiques majeurs.

 

Les publics sont les premiers destinataires de ces efforts de mise à niveau de l'existant, de diffusion des collections et de la recherche, qui les rend accessibles et compréhensibles.

 

Sur la base d’un Programme Scientifique et Culturel, les musées sont à la pointe de l'action internationale et de la diffusion culturelle du patrimoine français. En effet, les échanges d'œuvres d'art et de biens culturels de tous ordres ne cessent de croître à l'échelle planétaire et c'est sur le modèle du plus ancien d'entre eux, le Louvre, que les musées de France voient leur réussite créer du « désir de musée » en dehors de nos frontières.

 

Le projet proposé aux étudiants sera un cas concret de concours de musée et son développement portera sur:

• l'insertion urbaine et paysagère du musée dans son contexte;

• la définition d'un parcours muséographique;

• la scénographie et la présentation des collections;

• l'éclairage naturel et artificiel des espaces et des œuvres;

• le développement technique nécessaire à la matérialisation du concept muséo-graphique et la conservation des collections;

 

Le projet de concours soumis aux étudiants est défini au regard de l'actualité muséographique française et le service des Musées de France devrait nous accompagner dans ce travail pédagogique.

 

L’élève constructeur devra justifier d’une démarche visant à mettre en harmonie avec le contexte environnant les questions d’usage et de spatialité.

 

La forme urbaine, la géométrie spatiale, la lumière, la matière, les textures, la couleur, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, devront être en adéquation avec le rayonnement culturel attendu.

 

Des séances de travail collectif (le vendredi matin), programmées tout au long de la démarche de projet, comprendront:

• des visites de bâtiments publics de référence (programmes similaires);

• des projections relatives à des projets du même ordre;

• des conférences thématiques (les concours, le programme scientifique et culturel, la conservation préventive, la scénographie, la lumière, (naturelle / artificielle), etc.;

• l’examen de documentations techniques et réglementaires (partenariat avec le Centre de Ressources Techniques et Technologiques [matériauthèque] de l'ENSAPVS).

 

L’objectif pédagogique est de mettre l’étudiant dans une démarche linéaire tout au long du semestre qui vise poser et résoudre les questionnements nécessaires à la concrétisation conceptuelle de son projet.

Travaux

TRAVAUX REQUIS

 

Le projet se construit à partir d’une idée fondatrice, selon une démarche problématisée. Il utilise, comme outils, l’analyse, l’expérimentation et la manipulation. Il utilise également la notion de référence pour que l’étudiant se constitue une pensée critique et enrichisse sa propre culture architecturale et urbaine, et fonde une démarche personnelle sur une hypothèse pertinente. Puis, il s’organise avec la mise en ordre spatiale et sensible d’un programme, d’un contexte, de règles sociales et techniques.

 

La réflexion et le discours sur le projet s’élaborent à partir d’un thème partagé et commenté par tous (cela a pour corollaire l'enseignement collectif et l’affichage hebdomadaire du projet).

Chaque équipe sera amené à développer une méthodologie de projet continue. Chaque semaine, elle présentera un projet argumenté (chaque choix créatif sera justifié) devant l'ensemble du groupe.

Un regard critique hebdomadaire sera porté sur le projet pour le faire évoluer positivement la semaine suivante et ainsi de suite.

 

Le fonctionnement pédagogique nécessite la présence et l'assiduité des étudiants, chaque semaine et pendant toute la durée de la séance, chaque projet pouvant donner l’occasion d’apporter un éclairage spécifique sur une question. Cette exigence s'accompagne d'enthousiasme et d'engagement dans l’architecture et l’urbanisme.

 

L’encadrement des étudiants s’effectue dans le cadre de séances de travail collectif hebdomadaires qui permettent:

• la présentation des recherches collectives préliminaires et les débats qu’elle suscite;

• les exposés devant l’ensemble du groupe des études de chaque équipe;

• les corrections et évaluations des enseignants suivant l’avancement des travaux;

• les débats sur les thèmes de recherches,

• Un regard critique positif permettant de faire avancer le projet.

 

Chaque intervention fait l’objet d’un compte rendu écrit établi par chaque équipe et transmis aux enseignants et aux étudiants des autres équipes.

 

La recherche d’une dynamique de groupe et de regards croisés sur les sites et leurs problématiques se base, pour le groupe G6, sur un nombre restreint de sites potentiels, que les équipes d’étudiants auront à choisir. L'objectif est de mettre les équipes d'étudiants en situation de « concours » afin de provoquer des synergies et des émulations.

 

Les échelles des documents graphiques et des maquettes modélisant la proposition sont établies en adéquation avec la nature et la complexité du site et du programme.

 

Nota bene : la visite du site (3 jours) choisi par les équipes de projets (France ou proche Europe) est obligatoire et n'est pas pris en charge par l'école. Les étudiants constitueront leurs équipes et choisiront leurs sites en prenant en compte cette donnée de base.

 

 

 

MODE D’ÉVALUATION

 

Le mode de validation comprend:

• pour un tiers, du contrôle continu effectué lors de corrections successives dans les structures respectives (phases intermédiaires);

• pour deux tiers de la note de projet, une évaluation par un jury regroupant les étudiants et les enseignants des groupes participants au projet (phases préliminaire et finale).

 

Les critères d’évaluation sont les suivants:

• la qualité du concept architectural, urbain et paysager;

• l’adéquation du parcours muséographique aux collections présentées;

• la maîtrise de la matérialité de l'édifice;

• la qualité de la scénographie (présentation des collections et ambiances spatiales);

• la maîtrise des détails constructifs;

• la qualité de présentation graphique, écrite et orale du projet.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

 

La bibliographie sera précisée en début du semestre.