Retour

  • S4- 40 Expériences pour le projet

TD Arts plastiques

Semestre 4

Option 01 - LE FLEUVE VU PAR/ the limit of control #saison 2 : Emmanuelle Bouyer [E0441010]

Responsable(s) : Emmanuelle Bouyer

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

LE FLEUVE VU PAR/ the limit of control #saison 2

 

 

L’objectif de ce semestre est de questionner l’acte d’écouter, de voir, de transposer.

 

Il s’agira d’explorer un milieu, celui de la Seine

En mobilisant deux angles d’approches:

1 en s’appuyant sur l’expérience physique et sensible .

2 en rencontrant d’autres modes de lecture et de représentations de ce milieu.

 

 

C’est dans la tension entre ces deux approches que chacun apprendra à:

 

Développer des outils pour reconnaitre, saisir, noter ce que nous percevons,

Densifier son propos, en documentant, critiquant, manipulant son propre travail.

Expérimenter des interventions à l'échelle 1

Elargir ses modes de perceptions et de représentation

Produire une exposition dans un centre d’art du grand Paris (réseau TRAM)

Contenu

LE FLEUVE VU PAR/ the limit of contrôl

 

 

une exposition à l'Espace d'art Camille Lambert / Juvisy sur orge.

 

Apres extérieurs Orly vu par/the limit of contrôl, en 2017, le centre d’art Camille Lambert nous propose de poursuivre notre recherche sur les modes de perception , de captation et d’écritures d’un milieu sous la forme d’une exposition dans leurs murs, à Juvisy sur orge.

Cette année, en 2020, nous travaillerons sur le Fleuve, La Seine, en nous questionnant sur l’approche d’un territoire mouvant.

Cette approche se focalisera sur le passage du monde stable au monde liquide, fragile aux intempéries, traversé de multiples usages, mais aussi propices à des perceptions différentes, donc porteuses de nouvelles projections.

 

 

Des jeux de déséquilibre chers à Buster Keaton ou Aurélien Bory, comme l’observation du territoire de la Seine aux abords de Juvisy seront des points d’appuis pour le travail des étudiants.

Les usages, les perceptions induites par ce déplacement du quai au fleuve, seront expérimentés et questionnés au travers de rencontres sur site:

 

Le fleuve vu par un historien, visite à la la maison de banlieue, récits et représentations.

Le fleuve vu par un batelier, rencontre avec un habitant d’une péniche, usages et perceptions.

Le fleuve vu par un voilier, appréhendé par sa pratique de la navigation, usages et modes de représentations.

Le fleuve vu par les poissons…rencontre avec la fédération de pèche

Le fleuve vu par les industriels…

 

L’exploration et la création se dérouleront sur 10 séances, pour aboutir à une exposition des productions des étudiants à l’espace d'art

Le projet s‘effectuera étape par étape entre travail en atelier et visites sur le site et rencontres avec des usagers.

 

Les productions plastiques tenteront de rendre compte de ce territoire mouvant, d’ imaginer, de fabriquer des modes de représentation, des dispositifs d’appréhension des caractéristiques de ce monde, entre déséquilibre et apesanteur.

 

LE FLEUVEVU PAR, the limit of contrôl/saison 2/Espace d'art Camille Lambert / Juvisy sur orge.

 

durée de l'exposition 5 semaines

vernissage mi- mai 2020 (date à préciser)

Juvisy: 15mn en RER C depuis Bibliotheque François Mitterand .

Travaux

Une exposition

 

captations, notations diverses .

cartographie sensible, installations…

Fabrication d'une installation ou d'un dispositif

Bibliographie

L'espèce dans l'espace. Aurélien Bory ed Actes sud Papers 2017

Rony Horn . Collection Lambert en Avignon. Phébus. 2009

Tacita Dean Lanscape portrait still life . A.Harris, A. Hollinghurst, A. Smith . R.A. London 2018

La vie sensible. Emanuele Coccia.Rivages poche 2018

Informations supplémentaires

Visites et rencontres avec les habitants, occupants, usagers du fleuve en différents lieux.

travail in situ dans l'espace d'art Camille Lambert