Retour

  • S5- 40 Expériences pour le projet

Enseignement optionnel intensif ou parcours libre

Semestre 5

Option 11 - De la matière à la sculpture - André Avril

Responsable(s) : André Avril

  • Année : 3
  • Semestre : 5
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Ce workshop se fera en collaboration avec le workshop de Sylvia lacaisse enseignante en Arts plastiques et visuels

 

De la matière à la sculpture

 

 

En premier lieu il est bon de redéfinir le sens du mot workshop pouvant se traduire par atelier collaboratif.

Un thème est défini par des enseignants, les étudiants construisent leurs réflexions, partagent leurs idées, expérimentent et pensent leurs réponses en fonction des questionnements ouverts à tous, c’est à dire aussi bien aux organisateurs qu’aux participants, permettant une émulation de connaissances et de savoirs. Il est question de travailler ensemble et de se fédérer autour d’un projet.

Des visites de lieux et invités extérieurs en tant que spécialistes du sujet complèteront les débats, excellent moyen de prendre du recul sur une force de proposition.

Lors de cette semaine intensive de 20 Heures, il est question de rencontrer, découvrir et expérimenter.

 

Dans cet état d'esprit, nous collaborerons avec le groupe de Sylvia Lacaisse, qui travaillera sur la transformation de la matière à partir de matériaux non carbonés. Dans le prolongement de ces recherches nous nous intéresseront au mouvement de la matière vers la sculpture à partir de matériaux de récupération. Ce qui nous rassemble dans ces deux workshop, c'est notre façon de considérer la matière dans sa dimension organique, capable de transformation à travers ses capacités propres.

Nous nous appuierons sur la relation que les artistes depuis le début du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui ont entretenu avec la matière en relation avec la sculpture ou l'objet. Pour ces artistes, la sculpture n'est plus une forme que l'on impose à la matière mais une matière qui génère ses propres formes dans le langage propre des matériaux.

Contenu

Nous nous appuierons sur la relation que les artistes depuis le début du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui ont entretenu avec la matière en relation avec la sculpture ou l'objet. Pour ces artistes, la sculpture n'est plus une forme que l'on impose à la matière mais une matière qui génère ses propres forme dans le langage propre du matériaux.

 

Nos moyens à l’école, sont pauvres en matière d’espace et de lieux pour la manipulation mais ce qui importe avant tout est d’acquérir la conscience de la matière, de son langage et des possibilités d'exploration qu'elle permet. donc quoi qu'il en soit notre intérêt est d'expérimenter cette matière, de la travailler et de la transformer. Ce qui importe est le processus que vous avez mis place et votre réflexion sur le sujet, certes le passage à la manipulation nous permet de réagir à la plasticité, d’inventer des gestes, d'innover des outils, des techniques, ce qui devrait se faire ensemble en nous situant dans une démarche expérimentale et créative.

 

Réfléchir aux gestes : ramasser, entasser, collecter, réduire, transformer, broyer, chauffer, couler…

A des notions qui définissent la relation de notre corps avec l'espace : le poids, la verticalité, l'équilibre, la tension...

 

Réfléchir aux effets du geste, aux instruments, aux outils utilisés, à la qualité physique de la matière choisie issue de récupérations, et à la façon dont nous pouvons la transformer ou la réemployer.

Travaux

Ces séances de travail doivent donner lieu à un ensemble de notes, dessins, photographies, éléments sonores, images vidéo des mises en situation des différentes expérimentations.

Bibliographie

Emmanuele COCCIA 'La vie des plantes' bibliothèque Rivages 2016

Informations supplémentaires

Un cours théorique en début de semaine - ouvrages - polycopiés, visite des collections du MNAM si possible.