Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 1 : Ecologie par le projet - Jean Mas, Dimitri Toubanos

Semestre 8

Responsable(s) : Dimitri Toubanos, Jean Mas

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Le paradoxe qui aujourd'hui prône les vertus de la densité et du mode campus est au centre de cet enseignement de projet. Nous chercherons à explorer de nouvelles typologies d'édifices capables d'allier les vertus de ces deux extrêmes.

La densité fait son retour dans les discours d'urbanisme et d'architecture. En réponse aux préoccupations de développement durable, on ne la résume souvent qu'à la notion de concentration illustrée par la tour. Pourtant le mot densité revêt trois sens qui ne peuvent être dissociés, et lui donnent toute sa substance. Elle évoque à la fois une épaisseur, qui renvoie à la notion spatiale d'intervalle. Elle peut aussi se définir au sens physique (c'est la masse volumique), associé par là au sens de pression et à l'aspect négatif d'oppression. Envisagée en tant que fusion ou concentration, la densité est une intensité, valeur positive qui évoque la force, les potentialités d'échanges, valeur évoquée par les penseurs contemporains à travers la notion de réseau, celle qui aujourd’hui engendre une véritable esthétique architecturale. Nous retenons de ces définitions que la densité est intimement liée à la structuration de la ville et du territoire, avec comme finalité d'intensifier 'l'être ensemble', mais qu'elle doit être soupesée, selon qu'il est nécessaire d'affirmer une présence ou au contraire de la pondérer.

Contenu

Il s'agira de concevoir, en ville, sur une large parcelle ordinaire un ensemble (complex en anglais), un ordre singulier qui repose sur plusieurs bâtiments, s'appuyant éventuellement sur une mixité programmatique associant logement et équipement de quartier, auquel s'adosse un espace public.

Les ensembles suivent en général un principe de classement basé sur la division, selon lequel tout est structuré par des constituants interdépendants. L'originalité des propositions viendra de la capacité de mettre en oeuvre un ensemble dit de type 'campus'. C'est à dire un ensemble dont la morphologie sera à même d'offrir une multiplicité d'espaces extérieurs malgré une grande densité.