Retour

  • S5- 10 La fabrique du projet

Projet 5

Semestre 5

Groupe 02 - Jean-François Laurent, Pierre de Coquereaumont, Jean-Marc Bichat [E0511020]

Responsable(s) : Jean-François Laurent

Enseignant(s) : Léonard Legendre, Pierre de Coquereaumont, Jean-Marc Bichat

  • Année : 3
  • Semestre : 5
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

La démarche de projet développée dans l’atelier se situe dans une dimension constructive et contextuelle visant à former des architectes 'bâtisseurs de projets'..

 

Le travail du semestre consistera à exprimer le rôle social de l’architecte au travers de 2 projets situés répondant à des programmes concrets. Le déroulé du travail se fera à partir d’analyse typologique, sociologique, territoriale, programmatique, réglementaire et technique.

 

L’enseignement du projet du semestre 5 propose cette année une réflexion architecturale à la rencontre de deux questions : la transformation du patrimoine et le développement d’un programme d’équipement public.

Cet enseignement se fera à travers deux sujets communs aux Groupes 4 et 5, pour signifier aux étudiants la diversité des approches de conception, pour confronter les points de vue et élargir la pédagogie.

Le travail de projet sera enrichi d’un regard historique, grâce à des interventions d’enseignants du champ HCA, ainsi que de contenus techniques relatifs aux ambiances et à la structure avec des interventions d’enseignants du champ STA.

 

Objectifs pédagogiques

 

L’objectif pédagogique est de former des étudiants à acquérir les outils, les concepts et la méthodologie permettant de développer des hypothèses architecturales au moyen d'une démarche de projet, personnelle, cohérente et maîtrisée.

Il s’agit d’obtenir une diversité de réponses face à la question architecturale, pour installer la confrontation des partis, le dialogue et l’échange des idées, lequel favorise un terrain idéal pour le développement de l’esprit critique, nécessaire à la conception architecturale. Cet entraînement répété et encadré de la pratique architecturale permet de suivre l'évolution de la démarche et des connaissances de chaque étudiant.

Il s’agit aussi de contribuer aux savoirs faire ici ordonnés en premier lieu par la compréhension et le relevé dessiné d’un patrimoine existant, un bâtiment singulier par son échelle, son histoire mais aussi plus largement un contexte dans lequel cet édifice est installé. L’attention portée aux savoirs faire du relevé et du dessin précis et spatialisé de l’existant renforce dans ce semestre la capacité des étudiants à représenter le réel, appréhender un état des lieux avec les outils de l’architecte. Cette maîtrise de la représentation au sens large permet dans un second temps de convoquer les méthodes analytiques voire conceptuelles pour envisager le projet comme une sédimentation vertueuse voire critique de l’existant.

 

Nous proposons deux exercices de projets définis en fonction de la thématique et la problématique du programme pédagogique général du semestre : Transformation / Equipement

 

Les exercices de projets sont situés dans un contexte existant, basés sur un programme d’équipement pluriel permettant de développer un projet qui puisse être associé à une ou plusieurs références construites.

Chaque exercice de projet questionnera la transformation et la mutation de bâti et du site existant à travers l’approche historique, constructive, technologique, fonctionnel. Les matériaux, les structures, les équipements techniques constitutifs du bâti contemporain et plus généralement tout ce qui touche au construit, à la matière et à la temporalité de l’édifice sont abordé et assimilé à travers ces deux projets.

 

Conservation vs transformation

Le site industriel qui sera étudié fera l’objet d’une analyse attentive qui s’attachera à proposer une interprétation de la pensée architecturale et constructive des différents bâtiments. Ce temps d’analyse est vu comme une démarche active de compréhension du langage architectural et une source de projet.

A partir de cette connaissance technique et architecturale, de la valeur symbolique ou patrimoniale de tel ou tel élément, les étudiants formuleront des choix d’intervention. Diverses notions relatives à la transformation (conservation / restauration / démolition / transformation /reconstitution / construction etc.) seront formulées pour proposer un projet spécifique. Cette démarche met l’accent sur la distance critique que suppose la démarche de projet et sur la subjectivité des choix que chaque étudiant sera amené à formuler.

Le travail des trois groupes de projet mettra ainsi en évidence une diversité d’attitudes / postures patrimoniales possibles à partir d’une situation donnée.

L’équipement et le patrimoine comme leviers de la transformation urbaine

Le travail du semestre abordera la notion de transformation urbaine en sélectionnant un site en mutation et d’échelle suffisante pour transformer son environnement.

Le programme de l’équipement public sera défini afin de constituer un lieu ouvert à tous les publics en proposant une diversité de fonctions à l’image des SESC brésiliens (culture-éducation-loisirs-aide sociale etc.). Par son échelle et par sa nature, le programme aura donc une influence décisive sur l’équilibre urbain et pourra ainsi être considéré comme une composante majeure du nouveau quartier.

La valeur identitaire du patrimoine industriel dans la culture urbaine de la Seine Saint-Denis où prendra place le projet constitue une donnée essentielle de la démarche. Le caractère de centralité du nouvel équipement sera d’autant plus signifiant qu’il interviendra en s’appuyant sur la mémoire ouvrière.

 

L'étudiant devra justifier une démarche visant à mettre en harmonie les questions d’usage et de spatialité. Il ne s’agit pas de faire « l’objet pour l’objet »: La forme, la matière, les textures, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, doivent être en adéquation avec la fonction attendue. L’architecte est plus qu’un designer : ses savoirs l’autorisent à se déplacer dans l’objet, et à faire partager cette vision créatrice.

Contenu

La pédagogie articulera la démarche de projet avec des TD encadrés par les enseignants de HCA et STA. La mise en commun des sujets d’étude (programme, site, étude des types, doctrines patrimoniales) permettra de proposer d’une part des leçons inaugurales en introduction des séances de projet, et d’autre part des séances de TD. La mise en commun des moyens pédagogiques autour de questions transversales permettra aux étudiants de bénéficier d’une pédagogie approfondie et rapprochant projet, technique et théorie.

 

1) Titre du sujet : Surélévation et transformation de l’existant.

Le « Bus palladium » 6 rue Pierre Fontaine ou 2 cité Charles Godon ou plusieurs sites à définir

Programme : à définir

Durée : 5 semaines

Approche règlementaire : plu (gabarits, mitoyens) – propriété/existant, recours et jurisprudence, nuisances

Approche urbaine : impact urbain de la surélévation, densité, gabarit, recomposition.

Approche technique : contraintes structurelles, la surcharge, le chantier

Approche fonctionnelle : le rapport à l’existant, les accès, la relation physique avec la « sous-élévation » et l’espace urbain

Approche programmatique : les possibles (habitat ? activités ? autres ?) les contraintes, les solutions, …

l’apport éventuel aux sous-élévations

Approche écologique : l’impact environnemental d’un tel projet ; proposer un projet remarquable, léger, avec des matériaux biosourcés et une enveloppe performancielle

 

 

2) Titre du sujet : Transformation d’un patrimoine industriel à Saint Denis

La Maison Coignet ou ilot du 34, rue Brise Echalas, Saint Denis

Programme : « SESC » : culture-éducation-loisirs-aide sociale etc.

Durée : 10 semaines

Concevoir un équipement pluriel à partir d’un édifice industriel dans un territoire en mutation

Analyse, compréhension et perception du site et du bâti existant - Compréhension et maîtrise du sujet et du programme Conception et organisation spatiale du sujet dans son contexte - Développement du projet d’architecture : fonctionnement, structure, matériaux, rapport à l’existant - Représentation du projet

 

 

Méthodologie de projet:

Questionnements sur le contexte, le sens du projet, son rôle urbain, la densité, les règles de construction, le programme fonctionnel, les assemblages, les superpositions, la forme et la technique.

Le projet d’architecture se construit à travers différentes étapes :

 

« Analyse et recherche » est une phase d’exploration et pour mener une réflexion globale sur les enjeux, le contexte et le programme. Cette étape convoque l’ensemble des connaissances étudiées dans les cours et les TD. L’analyse constitue, le socle de la démarche architecturale.

Analyse et recherche : Intégrer des informations

Collecte des matières constitutives de la thématique de l’exercice : le site, le programme, les références.

Analyser le site dans sa globalité par une analyse physique : topographies, dimensions, héberges, vue, mitoyenneté ; et par une analyse sensible : histoire, caractère, lumière ambiance. Analyser le programme pour faire émerger la hiérarchisation des fonctions et des espaces, pour visualiser les articulations et les flux. Rechercher des références pertinentes ayant un lien quant à la thématique, au programme, au contexte ou à l’échelle du projet.

 

« Conception, spatialisation » est une phase qui découle de l'analyse dynamique et doit permettre à l'étudiant de synthèse formaliser sa réflexion au niveau architectural : implantation, volumétrie, structure et fonctionnement. Cette étape doit déboucher sur un concept du projet qui passe par la représentation simple mais explicite de la proposition (texte, schémas, croquis, plans de principe, maquettes d’étude)

 

Conception, spatialisation : Explorer les hypothèses

C’est l’exercice de recherche, de la curiosité, des remises en cause, devant aboutir au positionnement réfléchi, choisi et motivé. Cette phase est au cœur du processus de conception architecturale qui doit permettre d’apprendre à remettre en cause ses premières hypothèses pour réaliser une synthèse conceptuelle.

 

« Représentation et construction » est un temps d’apprentissage pour la définition du projet d’architecture.

Cette phase illustre la maîtrise de l’ensemble des connaissances et des acquis ainsi que la représentation architecturale et technique du projet.

Représentation et construction : Développer, aboutir, concrétiser

L'objectif de cette phase est la définition du projet d'architecture. Cette phase permet à l'étudiant d'intégrer concrètement l’ensemble de ses connaissances. Cette phase doit également illustrer la maîtrise des acquis de la représentation architecturale.

Travaux

Mise en situation par des exercices complets à durée variable :

 

Court (5 semaines) travail d’analyse, de recherche sur le sujet, et de mise en forme projectuelle

 

Longs (10 à 12 semaines) autorisant un travail de projet global.

Mise en situation concrète (programme et territoire); Relevé, schéma spatial, typologie, structure et enveloppe, travail sur la méthode en TD collectif, analyse en équipes de 2 à 4 étudiants, projet final individuel élaboré.

 

- Analyse : évaluation de la problématique globale (travail individuel ou collectif) : synthèse.

- Pré-projet : représentation simple mais explicite de la proposition (texte, schémas, croquis, plans de principe, maquettes d’études).

- Projet : présentation au jury de la progression de la réflexion (carnet de bord et esquisse)

 

corrections collectives et individuelles.

 

- Éléments de rendu:

Cimaise graphique détaillée, maquette située, exposé du travail devant un jury.

Mode de représentation variable utilisant les outils numériques.

Bibliographie

- Visite des références des sujets

- visite d'expositions ayant rapport au sujet

- visite d'un chantier

 

Bibliographie fournie avec les sujets

Informations supplémentaires

Théorie, construction, informatique, arts plastiques, sciences sociales...

Articulation avec le TD transversal

 

- Évaluation:

Projets courts individuels évalués en jurys transversaux avec d’autres groupes. A partir d’un sujet commun, comparaison des méthodes de travail, des approches et des productions :

- Analyse et pré-projet jugés en binôme inter structure.

- Projets affichés présentés devant des jurys pluridisciplinaires composés des enseignants S5 des structures associées.