Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 6 : Vers la casbah d'Alger - S. Memet , C. Nafa et Paolo Tarabusi

Semestre 8

Responsable(s) : Sébastien Mémet

Enseignant(s) : Chéhrazade Nafa, Paolo Tarabusi

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Cette proposition rentre dans un projet d'échange international dans la Francophonie. Il s'agit d'aborder un sujet d'ampleur, qui va chercher ses racines loin dans l'histoire dans un pays qui a fait partie de la France pendant une période de 132 années et qui l'a quitté après une guerre civile conséquente, dont les blessures ne sont pas encore tout à fait cicatrisées, tant ici qu'en Algérie. Ce sujet particulier rejoint la problématique plus générale de l'avenir des médinas.

 

Les thèmes développés seront les suivants :

- S’appuyer sur l’existant et sur l’histoire pour imaginer l’avenir ;

- Développer une démarche créatrice à partir d’un environnement contraint et sensible;

- Intégrer les chartes internationales sur la protection du patrimoine et les interpréter;

- Proposer une approche climatique qui privilégie les dispositifs passifs ;

- Voir, comprendre et participer au travail réalisé dans d'autres écoles

- Encourager l’échange et le débat sur la création architecturales en site classé

Contenu

Sur le site d’Alger s'installe au IV° siècle avant JC un comptoir phénicien. Fondée au X° siècle par les berbères, la Casbah se développe, à partir du 16°siècle, sous la régence ottomane d'Alger. Avec l'arrivée des Français, elle est progressivement marginalisée car les centres de pouvoir sont déplacés vers la nouvelle ville initiée par Guiauchain et Delaroche. En servant de bastion aux indépendantistes du FLN, elle joue un rôle important pendant la guerre d'Algérie, notamment lors de ce que l'on a appelé la bataille d’Alger. À l'indépendance de 1962, elle redevient un espace marginalisé de la ville. Dans les années 90, elle est à nouveau un lieu de tension, cette fois entre les islamistes et le pouvoir algérien. Aujourd'hui surpeuplée et vétuste, classée patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1992, la casbah doit trouver un nouveau statut dans la ville, tout en gardant sa dimension symbolique de lieu de mémoire collective de la culture algérienne.

 

Les étudiants travaillent en équipes sur un site plus précis à la limite des quartiers haut et bas de la Casbah, limite de l’intervention coloniale après 1830, qui a fait de l’ensemble un sous-espace urbain à l’échelle de la ville. Les étudiants pourront soit réfléchir au projet d’insertion d’un équipement culturel dans/autour du palais Dar El Hamra, prenant en compte la relation avec le quartier et avec la ville, soit proposer un site dans la Casbah avec un programme de leur choix.

 

IMPORTANT : Un voyage est organisé du 16 au 22 février à Alger, avec les étudiants de l'ENSA Paris-Malaquais et de l'EPAU (passeports en cours de validité obligatoires).

Travaux

Les étudiants sont amenés à privilégier différents modes de rendus :

- le schéma, le diagramme conceptuel ;

- le plan, la coupe, la façade (1:200 à 1:100°) ;

- le détail constructif (1:50° à 1:20°) ;

- les vues axonométriques et perspectives ;

- les maquettes (échelles multiples).

Bibliographie

CHOAY Françoise L’Allégorie du patrimoine éditions du Seuil, coll. «La couleur des idées», Paris, 1992

FRAMPTON Kenneth, Studies in Tectonic Culture : the Poetics of Construction in Nineteenth an Twentieth Century Architecture, MIT Press, Cambridge,1995.

GREGOTTI Vittorio, Dix-sept lettres sur l'architecture, Editions Parenthèses, Marseille, 2007.

LUCAN, Jacques, Composition, non-composition. Architecture et théories, XIXe-XXe siècles. Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 2011.

PANERAI P., DEPAULE J.Ch., DEMORGON M., Analyse urbaine. Formes urbaines, Editions Parenthèse, Paris 2004.

PANERAI Philippe, MANGIN David, Projet urbain, Parenthèses, Marseille 1999. Marseille.

SECCHI Bernardo, La ville du vingtième siècle, Editions Recherches, Paris 2009.

STEINMANN Martin, Forme forte, Ecrits/Scriften 1972-2002, Birkhauser, Basel, 2003.

ZUMTHOR, Penser l'architecture, Birkhäuser, Basel, 2010.