Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 3 : Habiter le trouble - L. Debs, N. , E. Bouyer, A. Di Trani,

Semestre 8

Enseignant(s) : Catherine Rannou, Kevin Maïqués, Lionel Debs, Antonella di Trani, Emmanuelle Bouyer

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

DE3 'Expérimental' UE : S8 Groupe de projet : « Habiter le Trouble - Rendre Visible - »

Marc DILET : Enseignant chercheur TPCAU, architecte DPLG

Emmanuelle BOUYER : Enseignante Chercheuse ATRPV, architecte DE

Guillaume MEIGNEUX : Enseignant chercheur ATRPV, architecte DE

André AVRIL : enseignant chercheur ATRPV, artiste plasticien

 

En lien avec :

 

Et faisant suite au séminaire « Territoires sensibles ».

 

Séminaire « Rendre visible- Habiter le Trouble » :

Clara SANDRINI : Enseignante chercheure VT, architecte DPLG, professeure HDR

en « L'organisation de manifestations architecturales de médiation »

 

Catherine RANNOU : Enseignante chercheure TPCAU, architecte DPLG, CAP charpentier bois, membre du CRH-LAVUE « L'architecte, les habitants et le territoire»

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

- préparer de façon transdisciplinaire au « PFE mention recherche » : ce groupe de projet « Habiter le Trouble (HLT)» vise, parmi ses objectifs, à travailler en lien avec le séminaire « Rendre visible » ; HLT est nourri par les travaux très interdisciplinaires de Donna Haraway à qui ce groupe emprunte son titre, et par d’autres auteurs et personnes ressources.

- Interroger le confort et l’inconfort du monde, au regard de ses acteurs :

Face aux évolutions et révolutions à opérer sur les espaces privés, publics et intermédiaires, comment permettre, par des propositions spatiales et organisationnelles, des modes de vie émergeants ?

Se former en différents modes opératoires de participation et d’échanges à :

- la collaboration en groupes pour élargir le « moi » au « nous »,

- la transdisciplinarité pour l’interrogation dans l’inconfort,

- au partage des savoirs, pour l’émergence de savoirs.

 

Questionner en tant qu’architectes avec les autres disciplines l’économie de moyen, l’écologie sociale comme éthique, l’urgence environnementale et les actions fondées sur les modes guerriers et/ou poétiques et différents modes d’« engagement ».

Contenu

RESUME

« Habiter le Trouble » comme groupe de projet se met en place en 2020/2021 suite au confinement de 2020. Quelles sont les conditions nouvelles ? Comment les nouvelles interrogations et théories nous préparent-elles à agir au futur à moyen et long terme ?

Dans le cadre de « Habiter le Trouble », d’autres modes de fabrication spatiale se confrontent au réchauffement climatique, à la réduction des moyens, à des réorientations fondamentales des modes de vie, à l’interdépendance du local et du global. Dans ces réévaluations, la coexistence des vivants (humains, végétaux, animaux et autres) comme leur bien-être respectif sera au centre des préoccupations.

Sur la base de nouvelles causes et donc de nouvelles conséquences, Habiter le Trouble est un acte de création où l’objectif architectural et pédagogique sera de produire des lieux pensés et conçus autrement pour de nouveaux modes d’existence en gestation.

Même si aucune table rase du passé et des meilleurs acquis ou ses erreurs n’est envisagée, nous sommes confrontés comme après toutes les grandes mutations fondamentales aux nécessités de vivre le monde autrement et donc de reconsidérer nos modes d’actions.

Notre regard change et en conséquence nos interventions en tant qu’architectes changent.

 

Contenus d’enseignement

Vers une mutation des identités, des contextes, des professions, des pratiques

 

1/ Être architecte aujourd’hui dans le Trouble / Agir sur soi / Agir sur l’environnement

Interroger / Autoriser / Décentrer / Advenir, s’affranchir, assumer

Muter, ciller / Dépasser, accepter / Clarifier, alléger

2/ Les actions premières, s’impliquer par le verbe / Observer en détail

Ressentir, sonder, penser, imaginer, agir

Transiter, inventorier, répertorier, trier / Scruter, décrypter, fouiller

Expérimenter, ressentir, voir, percevoir, toucher

Éprouver, observer, assimiler, s’enquérir

Arpenter, éprouver, peser / Questionner, apprécier

3/ Fédérer les vivants

Se concerter, partager, relier / Respecter, faire remonter

Dire, exprimer, éveiller / Intégrer, confronter / Emmener, diffuser, épanouir

4/ Agir sur l’environnement

Identifier, nommer / Tracer, vérifier, habiter / Sélectionner, authentifier

Transformer / Métamorphoser / Étendre / Détourer, détourner, ramifier

Proposer, induire, déduire / Ancrer, orienter, réorienter, désorienter

« Sourcer », fonder / Élaborer, extrapoler, extraire

 

En synthèse

1/ S’imprégner - 2/éprouver – 3/ Déconstruire, reconstruire - 4/ Façonner, modeler, combiner, assembler, décortiquer, fabriquer… INCARNER

 

Modalités d’enseignement

Le mode d’enseignement se fondera donc sur la proposition suivante :

- Manipuler en cherchant,

- Chercher en manipulant.

La pensée comme le projet se produiront en fabriquant.

L’enjeu sera de conscientiser les processus d'exploration, de formalisation, voire de création, d'expression.

Les étudiants choisiront en concertation avec les enseignants des options de projet (sites ou autres) ainsi que des objectifs de programme qui seront confrontés à des usagers réels et aux questions que peuvent soulever les composantes des multiples contextes.

 

Méthodologie

- S'engager sur un territoire auprès d'acteurs réels, s'entretenir avec les habitants, retranscrire pour faire projet. Identifier des programmes ou des sites en fonction des arpentages et des rencontres.

- Mettre en place un argumentaire et de nouveaux modes de formulations spatiales face à de nouvelles urgences.

- Représenter et transmettre par le dessin et par l’image.

- S’approprier de nouveaux outils de représentation à adapter à chaque recherche personnelle, et parfaire, élargir sa culture graphique de la représentation architecturale contemporaine.

 

Sites de projets : 2 options

Option 1 : travailler sur Itteville, Essonne, la ville offre un accueil et les pistes de projets sont ouvertes en lien avec le CAUE

Option 2 : travailler sur un autre site déjà exploré, connu des étudiantes et étudiants qui le proposent

Travaux

QUATRE TEMPORALITES dans le semestre pour le projet :

1/ Habiter le Trouble (Agir sur soi / Agir sur l’environnement - Questionner et interpréter)

2/ Repérer le lieu in situ (Actions premières, s’impliquer par le verbe / Observer en détail)

3/ Intuitions de projets scénarios (Fédérer les vivants)

4/ Actions sur l’espace, Projet (Agir sur l’environnement)

 

Les outils principaux d’investigation pour la reconnaissance des lieux sont multiples :

- les inventaires de différentes natures,

- l'utilisation de protocoles d'arpentages, de médiation,

- les enquêtes de terrain dessinées et écrites,

- le « transect » à l'échelle du grand paysage,

- identifier des déséquilibres,

- le scénario, le diagnostic,

- le dessin comme intuition et vérification,

- le projet/ actions sur l’espace,

- les modes de restitutions seront variés suivant les options prises,

- rendre visible le résultat par le dessin, des vidéos, des textes, des maquettes à toutes échelles ou autres.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

ALBECKE, Marie-Fleur et all. Recherche action : La ville côté femmes : le corps, révélateur des spatialités. Projet de recherche-action participatif et critique à Gennevilliers, 2016.

ATWOOD, Margaret. Maddaddam. Bloomsbury, McClelland et Stewart, 2013.

AVELINE, Natacha. La centralité du foncier dans le régime d’accumulation du capital en Chine. Revue de la régulation, mis en ligne le 11 12 2017.

BENJAMIN, Walter. Expérience et pauvreté. Paris, Payot, 2011.

BUTLER, Judith. Rassemblement. Pluralité, performativité et politique. Paris, Fayard, 2016.

DESPREZ, Vinciane. Habiter en oiseau. Paris, Actes sud, coll. « Mondes sauvages », 2019.

DE FONTENAY, Élisabeth. Le silence des bêtes. Paris, Fayard. 1998.

DELEUZE, Gilles et GUATTARI, Félix. Différence et répétition. Paris, PUF, 1968.

FROMONOT, Françoise. Glenn Murcutt, Œuvres et projets. Paris, Electa-Gallimard, 1995.

GAILLARD, Édith. Thèse : Habiter autrement : des squats féministes en France et en Allemagne : une remise en question de l'ordre social. Tours, 2013

GLISSANT, Édouard. Tout-monde, Paris, Éditions Gallimard, 1995.

GOFFMAN, Erving. La mise en scène de la vie quotidienne, Paris, Les Éditions de Minuit, 1973.

HARAWAY, Donna et PIERON, Julien et DESPRET, Vinciane. Habiter le trouble. Liège, Éditeur Dehors, 2019.

KRAUSS, Rosalind et BOIS, Yves-Alain. L’informe : mode d’emploi. Catalogue d’exposition. Paris, Éditions du Centre Pompidou, 1999.

LA BOÉTIE, Etienne de. Discours de la servitude volontaire. Paris, Éditions Flammarion, 2016.

LATOUR, Bruno. Où atterrir ? : Comment s’orienter en politique. Paris, La découverte, coll. « cahiers libres », 2017.

LAURENT, Éloi. Social Écologie. Paris, Flammarion, 2011.

LAURENT, Éloi. Sortir de la croissance : mode d’emploi. Paris, Les liens qui libèrent, 2019.

OGAWA, Yoko. Le musée du silence. Paris, Actes Sud, 2003.

MERLEAU-PONTY, Maurice. Le visible et l’invisible. Paris, Gallimard, 1964.

NORBERG-SCHULZ, Christian et POSTIGLIONE Gennaro. Sverre Fehn : Works, Projects, writtings. New-York, The Monacelli Press, 1998

PAPANEK, Victor. Design pour un monde réel - Écologie humaine et changement social. Paris, Mercure de France, 1974.

PIASERE, Léonardo. I rom d’Europa, Una storia moderna. Rome, Laterza, 2004

STEINMEN, Gloria. Moving beyond words. New-York, Touchstone, 1995.

STENGERS, Isabelle. Réactiver le sens commun, Lecture de Whitehead en temps de débâcle. Paris, Les Empêcheurs de tourner en rond, 2020.

THOREAU, Henry-David. La désobéissance civile. Paris, Éditions Flammarion, 2020.

WOOLF, Virginia. Promenade au phare. Paris, Le livre de Poche, 2018.

 

PERSONNES ET ŒUVRES RESSOURCES

CORTESAO, Gil Heitor. Artiste.

DE GOUGES, Olympe. Peintre.

De VILDER, VINCK, TAILLIEU, architectes.

DURAS, Marguerite. « Détruire, dit-elle ». Auteure, cinéaste.

FANUELE, Vanessa. Artiste.

GIRARD, Édith. Architecte.

OSTY, Jacqueline. Paysagiste.

Informations supplémentaires

Ces supports seront ajoutés au fur et à mesure sur TEAMS.