Retour

  • S7-P2 Projet 2 architectural et urbain

DE 3 : Construire une biorégion- Philippe Zourgane, Clara Sandrini

Semestre 7

Responsable(s) : Philippe Zourgane, Clara Sandrini

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

CONSTRUIRE UNE BIOREGION POST URBAINE

 

Ce semestre de projet de S7 permettra aux étudiants du DE3 expérimental intéressés de se familiariser avec une échelle plus grande que le bâtiment qui comprenne tout autant du construit que du non construit, des parties urbaines et des champs agricoles ou des bois.

Ils pourront acquérir durant ce semestre une approche de cette échelle plus importante tant au niveau des outils que des propositions.

Cette offre se place en totale complémentarité avec les enseignements que nous proposons actuellement dans notre DE.

 

Site proposé :

 

Une zone urbaine (petite ville) et rurale de la Seine et Marne est (à proximité Tournan) ou sud ouest (à proximité Provins).

Caractéristiques du site : agriculture de type industriel, villages dortoirs, nombreuses zones de pavillonnaires contemporaines, entrepôts de logistique pour du commerce long courrier, infrastructures viaires en construction, infrastructures de méthane en construction ...

 

Le site se trouve pour des raisons pratiques à 1 heure de Paris, dans la zone Ile de France mobilité. Cela permettra aux étudiants d'y retourner à plusieurs reprises à moindre frais.

 

Deux sites sont proposés un prés de tounan en brie / courpalais

 

 

la fondation LC nous accompagne dans notre démarche.

 

 

 

 

Présentations orales, graphiques et écrites collectives des étapes intermédiaires.

Contenu

Le déroulement du projet : 5 temps successifs.

 

 

Il s'agit de faire travailler les étudiants à l'échelle d'un territoire, d’apprendre à le voir, le représenter afin de pouvoir élaborer des propositions sur celui ci pour le transformer le rendre plus soutenable, plus autonome tant en terme de travail, que d'alimentation mais aussi en terme d’écosystème.

 

 

 

Première phase inventaire

 

Le travail des étudiants s'effectuera en deux phases durant le semestre

Dans la première phase de travail les étudiants cartographieront à l'aide de grandes cartes à la main et informatique (technique mixte) et de grandes maquettes (environ 2 mètres par 6 mètres). Des artistes – plasticiens du champ ATR seront chargés spécifiquement de cette partie.

Ce travail engagera une réflexion sur la création d'outils de représentation. Nous fabriquerons ainsi des documents sur les spatialités répondant aux besoins spécifiques des architectes.

 

Cette proposition se présente comme une manière de mettre en récit un territoire à partir de la notion d’inventaire. L’inventaire est une matière première pour une exploration sensible du territoire, c’est une forme de diagnostic. Il suppose une étape de récolte définie par des protocoles et une étape de restitution où l’agencement des différents éléments devient une proposition de lecture du territoire.

 

L’inventaire dans sa dimension systématique n’est pas une fin en soi, il est un outil de connaissance, d’appréhension, de perception et de rencontres, il doit permettre une exploration du territoire pour élaborer et créer des dispositifs relationnels qui devront être expérimentés.

 

 

 

Présentation /exposition des inventaires :

 

L’atelier de projet servira de laboratoire pour la mise en place et l’expérimentation de la matière que vous aurez récoltée (dessins, textes, images, films, sons, entretiens...). Il est important que vous pensiez ce travail comme un moment de création, comme une matière à partir de laquelle de la connaissance peut émerger et se prolonger dans une recherche.

La constitution et l’élaboration de toute votre matière autour de l’inventaire devront prendre la forme d’une table sur laquelle les inventaires se présenteront comme une matière encore mouvante, en attente de nouveaux agencements.

 

 

 

Deuxième phase proposition

 

La deuxième phase se focalise sur une proposition faite par groupe de deux ou trois étudiants. Il s'agit d'induire sur le site à partir des potentialités recensées des propositions qui amèneront ce site à se rapprocher d'une biorégion post urbaine tant en terme d'autonomie alimentaire, que de production sur place. L'écosystème existant sera pris en compte afin de le renforcer.

 

Concrètement quelques exemples vous sont données. Vous pourriez réhabiliter un entrepôt délaisse et y mettre une coopérative ou un espace de travail couplés à un lieu récréatif.

Vous pouvez aménager un lotissement autonome tant en terme alimentaire qu'en terme énergétique

Vous pouvez aménager une ferme qui soit en même temps un espace de transformation de la matière première agricole, une sorte d'usine artisanale.

Ou encre travailler sur des espaces agricoles our les refonder, les reformer, travailler sur l'eau etc …..

 

 

C'est une nouvelle logique de prise en compte de l’écosystème, une logique en rupture avec la place omniprésente de l'agriculture intensive.

 

Elle sera mise en place par les étudiants de manière individuelle ou par groupe de 2 personnes.

Travaux

Ce déroulement et l'encadrement des propositions devront conduire à la production individuelle ou en équipes de deux de projets,

Bibliographie

Références de livres et de films (DVD)

 

Lectures conseillées :

 

« MAPPAMUNDI Art et cartographie » de G. Monsaingeon édition Parenthèse

« A propos de quelques points dans l’espace » de Till Roeskens edition Al Dante.

« Kurt schwitters » par J.C. Bailly édition Hazan

« Espèces d’espaces » de Georges Pérec édition Galilée

« Le parti pris des choses » Francis Ponge Gallimard

« Les villes invisibles » de Italo Calvino édition du Seuil, collection point.

« Marcher avec les dragons » de Tim Ingold aux éditions Zones sensibles.

« Des territoires » de J.F. Chevrier

« Cartographie sensible, émotions et imaginaire » par Olmedo Elise

“Walkscapes. La marche comme pratique esthétique.”par Francesco CARERI. 2013

Informations supplémentaires

En sus des exposés mentionnés dans la métodes de travail, sont effectuées diverses visites dont :

- visites commentées du site du projet

- analyse de projets muséaux ou culturels contemporains.