Retour

  • S10-PFE option session février PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

Contrôle continu PFE session février

Semestre 10

DE 4 : Groupe 1. Site sensible, Art et Architecture - J-F. Laurent

Responsable(s) : Jean-François Laurent

Enseignant(s) : Charles Vitez, Geraldine Viellepeau, Marie-Luce Liacopoulos Bassil, Léa Duverge

  • Année : 5
  • Semestre : 10
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Cette offre s'inscrit dans le domaine d’études 4 « Processus de conception, pratiques en mutation », en phase avec les recherches et pratiques du monde contemporain (économie, modes de vie, environnement artistique et technique).

Les objectifs de l’enseignement articulent le projet et la recherche, en valorisant cette dimension processuelle du projet et la mutation des pratiques qui le conditionnent.

L’environnement de la production

Le projet est compris dans sa généalogie complexe (modes d’observation, modèles d’analyse et d’expérimentation, systèmes de cognition), dans l'hétérogénéité de ses conditions d'élaboration (situations, matérialités, acteurs et actions), ainsi que dans son économie numérique.

 

L’écriture du projet

L'exercice de l'écriture sera lié à celui du projet, en permettant de distinguer et d'associer une pratique formalisée sur un « objet » et une pensée qui circule par « l’écriture ».

 

L’autonomie et l’échange

Une complète autonomie de pensée et d’action est proposée à chacun-e, confortée par une pratique de l’échange au sein du groupe, dont l'écoute critique contribue activement à l’avancement du projet.

 

La soutenance de la mention recherche peut être envisagée pour les étudiant-e-s, dont le mémoire est qualifié au terme du s9, au moyen d’un complément de recherche encadré méthodologiquement.

Contenu

Le contenu n’est pas prescrit – toute la place est accordée à la singularité de chacun-e – sur la base d’une note d’intention formalisée en amont du semestre sur des hypothèses convaincantes (cohérence interne) en phase avec les orientations pédagogiques.

Il revient à chaque étudiant de concevoir ce contenu au regard de son parcours dans les études d’architecture. Le meilleur point d’appui est le mémoire de master, dans quelque domaine d’étude qu’il ait été produit, le Pfe formant en quelque sorte le pendant de cette séquence. Ce dispositif permet à l'étudiant de construire une assise intellectuelle forte (contenu, méthode, critique) entre rapport et projet de Pfe.

Travaux

Un semestre pour élaborer un projet de Pfe est un laps de temps nécessaire et suffisant s’il est employé intensément. L’assiduité hebdomadaire est donc indispensable. Elle engage à une participation à l’examen de l’avancement des travaux individuels et à une forte mutualisation des acquis (questionnements, méthodes, présentations) compensant collaborativement la dimension individuelle de l’exercice du Pfe.

Une attention particulière est réservée à la saisie de l’en-cours du travail, en vue de sa restitution lors de la soutenance – textes , documents graphiques, modélisations; maquettes, vidéo, dispositifs; ainsi que la prise en compte de la critique. Tous ces éléments contribuent à la formation du projet (potentialité, faisabilité) et à sa communication (visuelle et technique), en documentant et argumentant le rapport de présentation. La soutenance du Pfe n'étant pas la simple présentation d'un 'projet fini' mais la restitution 'intelligente' du processus complet, permettant d'évaluer la capacité de l'étudiant à produire un résultat et à exposer méthodes et moyens mobilisés.

Bibliographie

Agamben Giorgio, Qu’est ce qu’un dispositif ?, Paris, Rivages poche, 2007

Amphoux Pascal, Chelkoff Grégoire, Thibaud Jean-Paul, Ambiances en débats, A la croisée, Bernin, 2004

Baudrillard Jean, Le système des objets, Gallimard, 1968.

Cauquelin Anne, L'invention du paysage, Paris, Puf, 2000

Corboz André, Sortons enfin du labyrinthe, Infolio, Gollion (Suisse), 2009

Darrieussecq Marie, « L’autofiction, un genre pas sérieux », in Poétique, n°107, sept. 1996

Didi-Huberman Georges, Devant le temps, éd. de Minuit, Paris, 2000.

Hartog François, Régimes d'historicité - Présentisme et expériences du temps, Seuil, 2003.

Latour Bruno, Nous n’avons jamais été modernes, La découverte, 1991.

Moretti Franco, Graphes, cartes et arbres. Modèles abstraits pour une autre histoire de la littérature, Prairies ordinaires, 2005.

Simondon Gilbert, Du mode d'existence des objets techniques, Aubier 1958.

Simondon Gilbert, Imagination et Invention, cours 1965-1966, La transparence, 2008.

Sloterdijk Peter, Ecumes, Maren Sell, 2006

Uexküll (von) Jakob Johann, Milieu animal et milieu humain, Rivages, 2010

Informations annexes

Annexes

Une grande insistance est accordée, en cohérence avec le domaine d’études 4 du master, à la démarche processuelle.

Le contenu n’est pas prescrit ; il revient à chacun de le concevoir, le point d’appui étant le mémoire de master. Ce dispositif permet à l'étudiant de construire une assise intellectuelle forte (contenu, méthode, critique) articulée entre rapport et projet de Pfe ; le chaînage entre exercice de l'écrit et production formelle/visuelle étant de ce point de vue essentiel.

Le parcours recherche peut être envisagé pour certains étudiants faisant le choix d'un mémoire (S9) renforcé, appuyé par un encadrement renforcé en termes de méthodologie de la recherche. La coordination mémoire-PFE constitue la condition de ce parcours.