Retour

  • S6- 10 La fabrique du projet

Projet 6

Semestre 6

Groupe 13 - Jean Mas, Sébastien Blondiot (partiellement en anglais) [E0611130]

Responsable(s) : Jean Mas

Enseignant(s) : Sébastien Blondiot

  • Année : 3
  • Semestre : 6
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

LOGEMENT COLLECTIF/

le territoire du Logement dans la Métropole,

une initiation au projet urbain à Paris

 

Jean Mas et Sébastien Blondiot / Dimitri Toubanos pour le champ VT (TD)

 

 

au-delà de la présente fiche descriptive, une petite séance vidéo explicative réalisée par les enseignants sera accessible pour les étudiant.e.s sur le site Teams Licence de l'école

 

En cas de difficulté, le lien we transfer ci-joint est disponible pour 7 jours:

 

we.tl/t-fGSLLjzHun

 

 

 

 

 

Le projet poursuit l'élan et les ambitions des projets engagés dans le cadre de l'appel d'offre 'Réinventer Paris', mais sur un site inédit qui va permettre

un travail en profondeur sur les nouvelles conditions de l'habitat collectif contemporain.

 

A partir d'un travail décomposé en plusieurs phases au long du semestre (projet court/ exercices/ projet long) sur l'objet principal de l'habitat collectif en contexte métropolitain, les objectifs pédagogiques principaux portent à la fois sur l'ensemble des 'structurations' constitutives de l'édifice de logements collectif de grande dimension, sa morphogènese et son travail typologique particulier, mais aussi sur le projet urbain dans le rapport entre la paroi-enveloppe de l'édifice et l'espace public mis en oeuvre dans le projet.

Les hypothèses issues de l'analyse urbaine préalable et sur les intuitions formulées de projet constituent la base d'un travail pédagogique sur la durée du semestre qui cherche à fonder un point de vue fondé sur la capacité de l'étudiant à le mettre en oeuvre, suite à une formulation préalable de sa recherche.

L'aboutissement du travail en fin de semestre considère la modification du point de vue et le respect des hypothèses préalables de projet comme un critère majeur d'évaluation du projet final.

 

 

Discipline:

 

Théorie et pratique du projet architectural

Contenu

Contenu

 

 

Le projet reprend le programme mixte logement/Equipements sur un site qui jouxte à la fois le Canal de l’Ourcq et les voies du Tramway T3b.

Au-delà de l'édifice de logements (une centaine) et des Equipements le projet est l'occasion d'un travail urbain particulier de l'ordre d'une petite 'pièce urbaine'.

 

L’idée en termes de mixité est de partir d’un équipement à vocation multiple à destination du quartier qui pourra prendre différentes natures de programmation, l’équipement lui-même ne faisant pas l’objet pour le rendu final d’un travail de définition intérieur poussé, l’essentiel étant l’articulation formelle de cet équipement à la fois avec les logements associés mais aussi avec l’espace public et l’adressage sur celui-ci.

 

Un travail typologique d'une haute exigence sera demandé aux Etudiants sur la question du logement contemporain, et des qualités recherchées dans les projets d'habitat autour de la notion d'une haute qualité d'usage(s) et de principes contemporains de mixité, que ce soit dans les logements eux-mêmes (dimension collective de l'habitat) ou sur le site à proximité immédiate.

 

 

Le site est caractérisé par une grande diversité particulièrement riche puisqu’il se trouve à l’articulation entre le Canal de l’Ourcq, les voies-ferrées du Tramway T3b et l’avenue du Général Leclerc artère majeure de la ville de Pantin.

A l’Ouest les voies ferrées longent le site et sont bordées par des programmes récents de logements étudiants. Le centre sportif Jules Ladoumègue tenu entre les voies ferrées et le Boulevard Périphérique complète cet aménagement. Au Nord le site se prolonge vers les quais piétonniers du canal de l’Ourcq amenant au Parc de la Villette.

Au-delà de la présence du Canal de l’Ourcq et des voies ferrées, le site est marqué par la présence de grandes infrastructures du XIXe et XXe siècle.

Le site fait face aux Grand Moulins de Pantin, minoterie industrielle créée en 1884 désormais réhabilités en un ensemble immobilier de bureaux.

L’Avenue du Général Leclerc, débouche sur le pont de la Mairie ou prend place le Centre National de la Danse, construction « brutaliste » de l’architecte Jacques Kalisz.

Le Boulevard Périphérique, le Zénith de Paris, la Halle aux cuirs et la Gare RER de Pantin complètent la richesse urbaine de ce territoire.

 

 

 

Le site présente une grande hétérogénéité d'un tissu de faubourg en mutation constante : entrepôts d'activité industrielle, équipements culturels et administratifs, boulevard Périphérique, grands ensembles, immeubles de logements d'alignements d'échelles divers. On est loin de la ville d'alignement homogène du tissu Haussmannien, ce qui forme l'intérêt du site.

 

Sur la question du logement contemporain, une travail typologique d'une haute exigence sera demandé aux étudiants, des typologies et des qualités recherchées dans les projets d'habitat autour de la notion d'une haute qualité d'usage(s), des nouveaux modes d'habiter contemporains, et de la transformabilité des logements.

 

La prise en compte de l'histoire propre de ce site, à ce jour vaste concession automobile, amènera à une réflexion en profondeur sur l'ouverture de ce site, avec un travail de ré-interprétation particulier au contexte des principes de l'îlot ouvert de C. de Portzamparc.

 

 

 

 

 

 

 

DIMENSION COLLECTIVE de l'habitat

 

Au-delà de la qualité des typologies, un accent important sera apporté à redonner vie à la dimension collective de cette échelle d'édifice collectif de logements, en s'inspirant de références historiques (que ce soit au XXème ou XXIème siècle) des pays nordiques, d'Allemagne ou de Suisse, références emblématiques qui feront l'objet d'un travail préalable de choix, puis d'analyse et de présentation au groupe dans une forme de 'séminaire' initial attaché à ces questions.

 

Les lieux collectifs d'accueil, de rencontre, de partage de lieux dédiés (buanderies/ salle de rencontre/ potagers urbains/ autres...) devront être caractérisés dans le projet, sur un principe de conquête de l'ensemble des terrasses supérieures des édifices.

 

 

MATERIALITE(S)

 

Au delà du travail de structuration typologique propre au programme logements, la structuration constructive amènera à un travail final du semestre en profondeur sur les questions de matérialités dans les projets, qui fera l'objet d'une étude de détail qui sera évaluée en jury avec ses modalités propres.

Travaux

Nombreuses maquettes à différentes échelles (de la maquette de 'figure' au 1/1000 au 1/500° puis au 1/200°), puis maquettes des typologies des logements et de leurs distributions à plus grande échelle.

Plans, coupes, perspectives dans le cadre du rendu du concours initial.

 

 

TD articulés avec les champs SHS et VT (D. Toubanos)

 

Dans l’articulation du processus de projet au long du semestre avec les champs VT et SHS, il s’agit pour les étudiant(e)s de mettre en perspective à la fois sous forme de cours et de TD une initiation parallèle aux problématiques associées à cette initiation au projet urbain à partir de la question du logement collectif :

 

-La question des règles d’urbanisme : histoire des règles et des cultures de formes urbaines associées à ces règles dans la ville européenne au premier chef, mais aussi sur d’autres continents dans l’exploration particulière de la règle des hauteurs en Amérique du Nord ou en Asie). Travail exploratoire de TD sur une redéfinition associée au projet de chaque étudiant(e) d’un ensemble de règles dans lequel trois règles seraient modifiées, voire supprimées, avec les conséquences mesurées sur le projet d’édification et sur l’espace public de référence

 

- La question de l’analyse du contexte et des tissus existants dans lesquels le projet prend place, à la fois à partir de cours mais aussi d’un travail de retranscription particulier préalable permettant à l’étudiant(e) de fonder de façon argumentée les hypothèses et les lignes de force de la partition envisagée (vide/plein, édifices/ espace public) dans la profondeur du territoire exploré, au-delà des strictes limites de la parcelle.

 

- La question de l’espace public à la fois en termes de référence (histoire de l’espace public au fil des siècles (depuis Hippodamos, la ville européenne, l’espace baroque, la ville-grille de l’étendue nord-américaine, le Junkspace,…), mais aussi en termes d’initiation à la double question des « pratiques » urbaines et des « usages » associés à l’espace public (Hannah Arendt, the space of public appearence).

 

- La question des statuts des sols de l’espace public de référence des projets, dans l’analyse de la gradation du parcours allant de l’espace le plus public à l’espace le plus privé du logement, avec tous les statuts intermédiaires des sols traversés dans ce parcours, et une initiation aux pratiques et usages associés, ainsi qu’aux conditions particulières de gestion de chacun de ces espaces.

 

-La question « plein/vide » et de l’économie de moyens nécessaire à la quantité d’espace public produit, à partir d’une analyse de la densité nécessaire permettant un équilibre à terme de l’ensemble, avec en parallèle une rapide initiation aux outils d’aménagement (ZAC , Macro-Lots, PLU…) et aux acteurs de cette transformation de la ville sur elle-même.

 

- La place de la nature dans la Ville : Une réflexion associée à la démarche éco-systémique de morphogénèse (plein/vide) sur la place à structure très en amont du « parc central» planté dans le projet.

Bibliographie

Bibliographie

 

 

Modern Housing Prototypes - R. Sherwood

Le logement Collectif - F. Arnold, Le Moniteur

Floor Plan Atlas Housing - Birkhauser Verlag

Yves Lion, logements avec Architecte - JM Léger

Urbanité, sociabilité et Intimité: l'invention de l'habitat moderne- M. Eleb; AM. Châtelet

Pierre Von Meiss, de la Forme au lieu

Aldi Rossi, l'architecture de la Ville

Logement Collectif, Typology3 - Christ et Gantenbein, Park

 

 

 

la bibliographie détaillée est communiquée en début de semestre . Un travail de recherche typologique sera demandé à chaque étudiant, qui fera l'objet d'un dossier biographique et d'une présentation ˆ tout le groupe.

Informations supplémentaires

Support de cours

 

Les supports de cours seront donnés en début de semestre.