Retour

  • S5- 10 La fabrique du projet

Projet 5

Semestre 5

Groupe 09 - Emmanuel Doutriaux et Louise Morin (partiellement en anglais) [E0511090]

Responsable(s) : Emmanuel Doutriaux

Enseignant(s) : Louise Morin, Edith Akiki

  • Année : 3
  • Semestre : 5
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

CLIMAT COMMUN _ l'Ecole supérieure d'art d'Annecy-Alpes (ESAAA) en transformation

 

L'enseignement du projet porte sur la question du climat et les enjeux du commun, dans leur implication sur les nouveaux programmes d’apprentissage et de production.

 

Cet enseignement poursuit ses investigations sur la transformation/extension d’un équipement dédié à l’enseignement artistique, cela en adéquation avec la réforme de la licence à VdS.

La question de la transformation est ici d’évidence présente, dès lors qu’il s’agit d’interroger la capacité d’un édifice bénéficiant du label « Architecture contemporaine remarquable » (ex Label patrimoine XXè s.) à être sujet à actualisation / transformation / extension.

Ce travail s’inscrivant dans une entreprise de pédagogie-recherche (expositions aux Panorama du Fresnoy en 2018 et 2021, communications EnsaEco 2019), en pleine intelligence avec l’équipe du Braup.

Dans le sens le plus étroit du terme, la transformation s’envisagera donc ici au titre des enjeux climatiques et matériels de reprise en charge d’une partie significative des existants (S utile 3 300 m2 env.), outre leur augmentation possible en interne comme en externe (sur 700 m2 env.).

Contenu

LA RENOVATION D’UNE ECOLE D’ART AU CŒUR D’UN PAYSAGE PROGRAMMATIQUE COMPLEXE - CLIMAT ET LE COMMUN D’UN PROGRAMME EXPERIMENTAL

 

L’enseignement prend appui sur une suite de programmes incertains sur le plan fonctionnel et inventifs sur celui des usages, qui sont représentatifs des mutations technologiques et sociales en cours. A l’interface de la formation (« l’école »), de la recherche (« le laboratoire ») et de l’innovation (« l’industrie »), voire de l’apprentissage « libre » (publics amateurs) – en favorisant de nouvelles formes de transmission des savoirs et d’expérimentation, ces univers se pensent comme situations de travail et lieux de vie (ressources, services, échanges informels).

Ainsi cet enseignement a t-il traité un learning center à Paris 7 (2015-16), un centre d’apprentissage et de fabrication sur l’ancien campus de l’université de Vincennes (2016-17), un “centre des savoirs pour l’innovation” à St Etienne (2017-18), l’augmentation du Studio national des arts contemporains du Fresnoy (2018-21).

 

Le travail de ce semestre s’empare d’un cas réel, le projet de rénovation et d’extension, en cours de consultation, de l’école supérieure d’art d’Annecy Alpes (Esaaa), abritée dans deux bâtiments des architectes Louis Miquel et André Wogensky.

Il s’agit d’un marché de définition portant sur le diagnostic d’enjeux techniques (structure, étanchéité, réseaux, menuiseries), « archéologiques » (superposition d’interventions au fil de l’histoire) et « anthropologiques » (mutation des usages). Mais la phase esquisse de la Moe ayant cours simultanément au semestre de projet à Val de Seine, sera l’occasion de « caler les besoins fonctionnels selon ce programme, en lien avec ces diagnostics ». Autant dire qu’à ce stade tout demeure très ouvert.

 

Pour faire la part de la complexité de ce programme, il sera proposé de se concentrer sur ces trois enjeux :

 

- « Tiers-lieu » : la demande identifie le principe d’un « tiers-lieu », soit un regroupement de surfaces-programmes en accès assez libre, d’une relative flexibilité, pouvant former une matrice d’échange au cœur de l’école, ainsi qu’entre les entités présentes sur le site (école d’art, gymnase, résidence étudiante, scène musicale)

- « Climat » : l’approche moderne de la spatialité et de la matérialité a souvent relevé d’une approche idéaliste des enjeux climatiques. Le projet s’efforcera d’en interroger les partis-pris et d’en actualiser les dispositifs.

- « Parc » : « le projet de rénovation de l’Esaaa, s’il précède une réflexion sur l’ensemble du site (ces quatre entités) et des extérieurs, en est partie prenante et en sera l’une des premières étapes »

 

Avec notre partenaire, l’Esaaa, la relation sera continue, échelonnée par ces séquences :

- Un intensif de travail in situ, mi-octobre, en relation aux étudiants de l’école d’art

- Une présentation /restitution des travaux semestriels au terme du semestre à l’adresse de l’ensemble des acteurs

- La perspective d’une exposition de ces travaux in situ est par ailleurs envisageable

 

 

CLIMAT ET COMMUN

 

Dans cet enseignement du projet, à la lumière d’une interface existant/extension, de tels enjeux sont explorés à la lumière des deux entrées en formant la matrice pédagogique :

- La question du climat, avec une enseignante experte en bioclimatique

- La question du commun, dans le contexte des nouveaux partages de ressources, de droits et obligations, et de gouvernance qui caractérisent ces ensembles relationnels

 

 

CONCEPTION

 

En outre la leçon des enjeux conceptuels développés à Annecy, accuse tant la nécessité de comprendre la structure et l’iconique architecturale du projet d’origine que de saisir l’interface images/matières des projets artistiques qui y sont développés aujourd’hui et la mutation de la production architecturale à laquelle ils engagent. La dimension processuelle et collaborative du numérique interpelle à ce titre la nature même de la conception et de la fabrication, sur les séquences modélisation, simulation, évaluation.

 

 

TRANSFORMATION

 

La notion de « transformation » est considérée ici aussi au sens large, en son rapport au temps, et ses implications théoriques. Elle dépasse l’histoire matérielle d’un édifice pour se situer au sein d’une histoire culturelle afin d’inclure des pratiques, des concepts opérationnels et l’histoire même de l’enseignement.

 

 

 

FORMATION PÉDAGOGIQUE / ÉQUIPE

 

L’encadrement du projet est assuré par Emmanuel Doutriaux et Louise Morin.

 

Sont proposés 2 TD associés à l’enseignement du projet :

- TD STA structure dans son évaluation du potentiel de conception (Vincent Baumann)

- TD histoire : identification des enjeux théoriques, matériels et iconiques du projet architectural et pédagogique de ce site historique (Hugues Fontenas)

 

Un enseignement associé, dédié ambiances, est prolongé sur les bases antérieures (Edith Akiki)

Sera proposé également un encadrement à la modélisation numérique de l’existant (Yann Auger)

Travaux

Travail continu, ponctué de points d’étapes, dont des présentations intermédiaires et une présentation finale (fin janvier).

Une veille scientifique et technique du sujet sera assurée en continu pendant le semestre.

En pleine cohérence avec la problématique et le programme, il est attendu une très forte implication des étudiant-e-s dans le collectif, avec cette visée du commun.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE (indicatif)

 

Banham Reyner, The architecture of well-tempered environment, 2° ed., Londres, The architectural press, 1984 (1ère ed. 1969)

Coriat Benjamin (dir.), Le retour des communs, la crise de l’idéologie propriétaire, Les liens qui libèrent, 2015

Heschong Lisa, Volupté thermique, Marseille : Parenthèses, 1981 (ed. orig. : 1979)Irigaray Luce, L’oubli de l’air – chez Martin Heidegger, Paris : Minuit, 1983

Latour Bruno, Nous n’avons jamais été modernes, Paris : La découverte/Poche, 2006 (ed. orig. 1991)

Lussault Michel, De la lutte des classes à la lutte des places, Paris, Grasset, 2009

Nicolas-Le Strat Pascal, Le travail du commun, St Germain sur Ille, Ed. du commun, 2016

Sloterdijk Peter, Ecumes – Sphères III, Hachette littérature, 2005 (ed orig 2003)

+

Tschumi une architecture en projet : Le Fresnoy, Paris, ed. Centre Pompidou, 1993

 

Thèses de doctorat:

Bosqué Camille, La fabrication numérique personnelle, pratiques et discours d’un design diffus. Enquête au cœur des FabLabs, hackerspaces et makerspaces, de 2012 à 2015, Université Rennes 2, 2010

 

Revues et ouvrages collectifs :

Verb : Conditionning, Actar, Barcelone, 2005

Faces n°60, Air ; n°63, Energie ; n° 67, Atmosphère , Genève, 2005, 2006, 2010

Climats, In Folio, Ensa Paris-Malaquais, 2012

Volume, n°37: « Is this not a pipe? », Archis, Amsterdam, 2013

Volume, n°45: « Learning », Archis, Amsterdam, 2015

 

 

ARCHITECTURES DE RÉFÉRENCE (indicatif)

 

Adjaye David : Idea store Whitechapel, Londres

Bruther (Alexandre Theriot et Stéphanie Bru): Le dôme, Caen, et autres projets

ChartierDalix, gymnase et groupe scolaire à Boulogne-Billancourt

Kalisz Jacques (centre administratif de Pantin), Robain Antoinette et Guieysse Claire (réhabilitation en Centre national de la danse)

Lacaton et Vassal : Ensa Nantes, et autres projets

Patrick Bouchain : Friche Belle de mai à Marseille, et autres fabriques culturelles

Lin/Finn Geipel : Cité du design à St Etienne

Lipsky et Rollet : Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau

Oma : McCormick Tribune Campus Center, IIT, Chicago ; médiathèque A. Tocqueville, Caen ; fondation Prada, Milan

Projets de Philippe Rahm

Sanaa : Rolex learning center, Epfl, Lausanne

 

 

ARCHIVES

 

On trouvera un dossier de restitution de cet enseignement des années 2017 à 2021 sur issuu.com :

Pvs s5 commun climat 2017

ensa_paris_val_de_seine_s5_climatcommun 2018

Ensa Paris Val de Seine au Fresnoy _ ClimatCommun (S5) 2019

Ensa Paris Val de Seine au Fresnoy _ ClimatCommun (s5) 2020

Ensa Paris Val de Seine au Fresnoy _ ClimatCommun (S5) 2021