Retour

  • S4- 40 Expériences pour le projet

TD Arts plastiques

Semestre 4

Option 03 - André Avril [E0441030]

Responsable(s) : André Avril

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

La proposition de partenariat avec l'Ecole du cirque de Rosny et le Musée Nationale d'Arts moderne ne sera possible qu'en présence des étudiants.

Si en raison des contraintes sanitaires cette présence n'est pas possible un autre sujet (ci-dessous) sera proposé.

 

Proposition 2 (en cas de contraintes sanitaires)

 

Architecture et cinéma

 

Objectifs pédagogiques :

 

Cet enseignement a pour objectifs de proposer aux étudiants la découverte de films qui ont marqués la culture cinématographique du XXe siècle et d’engager une réflexion sur le lien intime qui existe entre le cinéma et l’architecture.

Cette proposition part du principe que l’architecture n’est pas un objet mais un espace complexe de relations sans cesse à créer, à inventer, à renouveler, pour faire exister un bâtiment.

On pourrait dire que le cinéma est l’outil de représentation privilégié de l’architecture, celui qui est le plus à même de traduire la relation d’une architecture avec des corps et une perception de l’espace, dans le temps du déplacement. Nous essaierons, à travers l’expérience de la projection, dans un « voir ensemble » de nous rapprocher de cette expérience, de la décrire, de l’analyser, de voir comment les modalités de perception de l’image cinématographique permettent de mieux appréhender une architecture, son rapport au pouvoir, à l'histoire, aux corps, dans la multiplicité de ses temporalités.

Confronter les étudiants à un mode de représentation susceptibles de les aider dans l’élaboration de leurs propres projets et dans sa relation avec le monde contemporain.

Questionner notre relation à l'image aujourd'hui.

 

 

Dans un premier temps nous regarderons des films (documentaires et fictions), depuis 'Métropolis' de Fritz Lang, en passant par 'Le mépris' de Jean Luc Godard, jusqu'au film récent de Eugène Green 'La Sapienza'.

Dans un second temps, vous devrez réaliser un court film (2 à 4 mn) pour présenter l'architecture et les espaces dans lesquels vous habitez, à l'intérieur de votre confinement (sous la forme d'une fiction ou d'un documentaire).

 

 

 

Proposition 1 initialement prévue (sans contraintes sanitaires)

 

VIVRE LA CONNAISSANCE

ESPACES-ŒUVRES-CORPS

 

Projet transdisciplinaire

Centre Georges Pompidou - École des arts du cirque de Rosny - École d’Architecture de Paris Val de Seine

 

Des étudiants en architecture travaillent sur des échelles d’espace et de temps qui ne leur permettent pas de faire des expériences directes et réelles des espaces qu’ils projettent et représentent sur le papier. Pourtant ce sont des corps qui habitent l’architecture.

À travers ce partenariat porté par sa dimension transversale et pluridisciplinaire il y a une double rencontre pour engager des relations effectives des corps des étudiants avec l’espace. Une première rencontre avec des oeuvres à travers lesquelles la relation entre le corps et l’espace est particulièrement sensible, et une seconde rencontre avec des élèves de l’Ecole Nationale du cirque qui élaborent des figures, des dessins dans l’espace, pour rendent sensibles à l’échelle d’un lieu la fragilité de nos perceptions dans l’équilibre précaire de leur corps dans l’espace.

Dans ces échanges il s’agira de confronter des différences de modalités de travail et de création en expérimentant à l’échelle 1/1, la relation du corps en mouvement dans l’espace et ses capacité de perception.

 

En s’associant au Centre Pompidou, l’enseignement s’appuie sur un centre de ressources et de diffusions majeurs de la culture contemporaine qui couvre toutes les disciplines artistiques apportant avec le concept du musée-école un contexte exceptionnel pour ouvrir les étudiants à d’autres modalités de travail et de perception de l’espace pour développer des qualités de disponibilités et d’écoutes qui résonnent dans le corps.

Contenu

Le projet repose sur une rencontre aussi intense que possible entre des œuvres des collections du Musée National d’Art Moderne et des étudiants, en proposant une nouvelle approche de l’usage de l’espace, aux échelles croisées de l’architecture et de la scénographie des arts du cirque.

 

Mettre en jeu des forces élémentaires comme la pesanteur, l’attraction, la gravitation, l’inertie que les étudiants en architecture connaissent bien en théorie mais qu’il ne peuvent pas expérimenter directement avec leur corps au moment de l’élaboration du projet. L’expérience est toujours différée, mais ils ont une grande capacité à représenter des espaces et à les visualiser.

 

D’un côté, les circassiens auront beaucoup à apprendre aux architectes sur l’expérience du vide qu’ils expérimentent dans leur domaine et qui reste la matière première de toute construction architecturale. De l’autre côté, les architectes, dans la distance nécessaire à toute projection, apporteront leur capacité à visualiser et représenter des formes et des espaces possibles. Ces échanges de cultures et de techniques auront pour objectif de questionner et d’élargir les notions de création d’espaces pratiqués dans les arts du spectacles et de permettre aux architecte de comprendre les relations de forces qui se jouent dans l’espace à partir du mouvement d’un corps. Ensemble, ils pourront expérimenter et déployer dans un espace commun, une connaissance qui alimentera leurs expressions artistiques réciproques.

 

Méthodes :

 

Voir ensemble et faire ensemble.

 

Le travail s’effectue par groupes de cinq étudiants : groupe mixte, étudiants architectes et circassiens en quatuor Quatre acteurs et un notateur– passeur.

Cette organisation permet les échanges de compétences et aussi l’accompagnement dans le cadre d’un duo et ou d’un quatuor des diverses étapes de l’expérience des oeuvres.

Travailler avec le regard de l’autre, dans la main de l’autre, dans le corps de l’autre.

 

La notation, croquis, crayonnage, geste dessiné, capture des masses et divers phénomènes liés aux espaces de l’œuvre.

Dialogue corporel avec l’œuvre à partir de l’observation, de l’écoute, de la parole posée sur l ‘œuvre, de la réaction à l’œuvre à partir de la sensation.

Activation du geste possible également à partir d'un vocabulaire proposé en début de séance.

 

Elaboration de croquis-maquettes dans l’immédiateté du regard et de la sensation

 

- Un travail de synthèse sera établi par chacun des groupes sur l’ensemble des expériences en une forme articuler entre le travail de la notation, du

mouvement, de la maquette-immédiate.

- Les fils conducteurs seront le choix du vocabulaire-activateur, le geste imaginé commun aux différentes actions

 

Œuvrer vers une dimension chorégraphique et aller vers l’écriture d’un corpus de gestes que nous pourrions réactiver dans le cadre d’un autre

contexte et ou espace.

 

Déroulement des séances :

 

Séance 1 Musée National d’Art Moderne

 

Mercredi 10 mars de 13 H 30 à 17 H 30

Accueil des étudiants d’Architecture, présentation des oeuvres du Musée qui nous serviront de matière première pour le projet avec les circassiens.

 

Giuseppe PENONE : « Respirare l’ombra » 1999 - 2000

Giovanni ANSELMO : « Direzione » 1968

Joseph BEUYS : « Plight » 1984

Bruce NAUMAN : « Dream passage with four corridors » 1984

 

Séance 2 ENACR

Jeudi 11 mars sous le Chapiteau de 13 H 30 à 17 H 30

 

Espace grande piste manipulation d’objets souples et légers – travail sur le geste du soulèvement – franchir – transformer

Le laboratoire à l’échelle 1

Sous le chapiteau : mise ne place d’une scénographie, accroches, suspensions installation d’agrès, rejouer le tableau avec la pratique circassienne// réflexions sur le corps et espaces // développement.

Commencer l’archivage et la collecte de visuels et de notations de gestes qui pourront être réactivés à l’intérieur de la maquette

 

 

Séance 3 Musée Beaubourg

Mercredi 17 Mars 2021 de 13 H 30 à 17 H 30

 

Ouvrir des espaces de pensées grâce à l’expérience des œuvres, saisir le monde et ses cultures artistiques en se mettant en action dans la sphère de l’œuvre en faisant le pari que vivre la connaissance c’est permettre la création de chemins novateur -sensible - décloisonnant qui permettront de renouveler les pratiques architecturales et circassiennes toutes deux créatrices d’espaces.

 

Séance 4 – Musée Beaubourg

Mercredi 24 Mars 2021 de 13 H 30 à 17 H 30

 

 

Séance 5 Beaubourg Restitution

Mercredi 31 mars 2021 de 13H30 à 17H30

 

Plan A : Centre Pompidou - musée-école.

Performance au musée – espace Forum – installation d’un dispositif d’agrès de cirque et d’installation avec / sans public.

Matériel envisagé pour la restitution / performance :

 

- Deux roues Cyr

- Un fil autoportant bas

- Un mât chinois de quatre mètre de haut

- Un portique autoportant pour accroche spécialités aériennes à l’étude selon la hauteur disponible dans le Forum

- Des tapis de sol selon les besoins du projet

 

Plan B : Ecole des Arts du Cirque – ou Ecole d’Architecture dans l’espace d’expérimentation.

 

 

Séance 6 à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de seine

Mercredi 7 Avril 2021 de 13H30 à 17H30

Ecole d’Architecture - le projet à l’échelle de la maquette et des représentations graphiques

Salle grand amphi à préciser ou salle d’expérimentation

Travail de transposition sur des maquettes.

Retour sur expériences à partir des photos, vidéos, bilans analyses.

Réflexions sur le corps et l’espaces// construction de maquettes

 

Séance 7 à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de seine

Mercredi 14 avril de 13H30 à17H30

 

Ecole d’Architecture - le projet à l’échelle de la maquette et des représentations graphiques

Salle grand amphi à préciser ou salle d’expérimentation

Travail de transposition sur des maquettes.

Retour sur expérience expériences à partir des photos, vidéos, bilans analyses.

Réflexions sur le corps et l’espaces// construction de maquettes

 

 

Séance 8 à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de seine

Mercredi 21 avril de 13H30 à17H30

 

 

Séance 9 à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de seine

Mercredi 5 mai de 13H30 à17H30

 

Séance 10 à l’Ecole d’Architecture de Paris Val de seine

Mercredi 5 mai de 13H30 à17H30

Restitutions du projet

Travaux

Dessins, dessin dans l'espace par le volume, volumes colorés, maquettes, images, notation écrites.

 

Engagement personnel.

Bibliographie

“Les existences moindres” de David Lapoujade

'Danse et Art contemporain' par Rosita Boisseau et Christian Gattinoni

Informations supplémentaires

Les collection modernes et contemporaines du Musée Nationale d'Art Moderne.

 

Textes, images, films.