Retour

  • S10- PFE PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

Contrôle continu PFE

Semestre 10

DE 4 : Projet d'équipements publics et privés - Marco Tabet et enseignants du G05

Responsable(s) : Marco Tabet

Enseignant(s) : Pierre Tisserand, Boris Weliachew, Sergio Rodrigues, Sabine Moscati, Mario Poirier, Philippe Maillols, Anne-Laure Herry, Jean-Baptiste Guillaume, Adrien Durrmeyer, Julien Broussart

  • Année : 5
  • Semestre : 10
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

1. Le travail autour de l’exploration des usages et d’analyse des contextes forme le corpus fondamental de la conception des édifices. Le fonctionnalisme architectural est une source de références qui relie l’architecture aux usagers.

 

2. Notre intérêt principal est la conception d’édifices de qualité, raison pour laquelle le terme « building design », convient bien au travail réalisé par les étudiants qui travaillent dans l’Atelier.

 

3. Le PFE doit être un projet architectural complet et abouti. Faire un PFE, cela veut dire : que le travail graphique en plan, coupe et élévations est cohérent avec la conception technique et constructive. Que cet ensemble graphique est bien dessiné, que les planches sont intéressantes et les maquettes sont bien construites.

 

Le travail du projet est au fond l’expression matérielle d’un certain nombre d’idées et d’images, de concepts figurés et pensées sur le plan intellectuel.

 

L’architecture ne peut émouvoir que si l’architecte ne ressent lui-même les émotions spatiales qu’il souhaite transcrire à son projet. Le PFE sera réussi si le projet est messager d’émotions spatiales et architecturales.

 

4. Le PFE est le moment culminant de la formation des futurs architectes et la carte de visite qui leur permettra d’accéder dans les meilleures conditions au marché du travail.

Contenu

Durant le M2 - S9, 'Recherche et projet architectural', les étudiants ont formé le socle intellectuel d'une esquisse de projet. Dans le S10 il s’agira d'amener l’esquisse au stade d’un projet abouti.

 

Il conviendra de bien cerner les enjeux de base pour la fabrications d’un bon projet (site, programme, esquisse), de poser les bases constructives (structures, portées) et de penser chaque espace en fonction des vues, des enveloppes, des textures, des matériaux.

 

Nous insistons sur l’importance de poursuivre les logiques fondatrices du projet, et de les mettre en œuvre de façon détaillée. Il est nécessaire de créer des relations visuelles fortes entre le concept architectural et les techniques constructives. Ces deux niveaux d’interactions doivent confluer et fournir un vivier d’images et d’idées, qui feront émerger les extrémités du travail de l’architecte : les racines profondes et le design des ambiances.

 

Parallèlement au travail de construire en plan et en coupe, le projet doit aussi évoluer en termes d’image 3D. Nous ne sommes à la recherche d’images claires de chaque point du projet, de son insertion dans le site comme des espaces remarquables de chaque édifice.

Travaux

Etant donné que l'environnement intellectuel et matériel ont été explorés en S9 par chaque étudiant, le PFE est essentiellement un travail de projet à travers lequel l'étudiant doit faire état d'une certaine maturité architecturale.

Bibliographie

La palette de sujets étant vaste, la bibliographie est organisée par l'étudiant, en fonction de son projet, du site, la ville, etc.

Informations supplémentaires

L'enseignement théorique est fait en fonction de chaque projet. Cet enseignement est une forme de coaching des étudiants qui doivent effectuer un travail exhaustif d'analyse (spatiale, morphologique, sociale, économique, idéologique), de recherche formelle, d'enveloppes sensés traduire un point de vue sur l'équipement réalisé par l'étudiant, de développer des argumentaires pouvant justifier les choix de son PFE.