Retour

  • S1- 40 Expériences pour le projet

Penser avec le dessin

Groupe 05 - Marc Aira [E0141050]

Enseignant(s) : Marc Aira

  • Année : 1
  • Semestre : 1
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

L’architecte doit être capable d’intégrer une perception sensible de l’environnement dans la conception de son travail, que ce soit au niveau architectural proprement dit ou d’avantage encore dans un travail d’urbanisme. Cette approche de sa problématique doit pouvoir faire intervenir à tout moment une traduction concrète du rapport entre le cerveau, l’œil et la main. L’objectif premier du cours est donc de fournir de façon privilégiée les outils nécessaires à la traduction de cet arc dans les approches diverses du métier d’architecte, en le confrontant à la mise en forme didactique de l’espace.

Nous fournirons donc les connaissances nécessaires et la pratique associée, notamment dans les perceptions et les maîtrises des éléments suivants :

- L’espace bidimensionnel, ses composantes et configurations, leurs interrelations, leurs modes d’association.

- Composition et mise en forme de ces éléments.

- Organisation des espaces en deux dimensions par la mise en œuvre sensible de leurs constituants essentiels et visibles : Formes, matériaux, valeurs et couleurs, à partir de moyens créateurs de forme : point, ligne, surface

On insistera particulièrement sur les notions de dynamique des visibles : flux et de mouvement.

A l’issue de cet enseignement, l’étudiant devra être capable de maîtriser la mise en forme bi dimensionnelle des espaces. Il lui sera demandé de connaître et de pratiquer différents langages : plastique, visuel, verbal, liés à la réalité de sa future pratique.

Contenu

La mise en lumière des éléments théoriques fondamentaux sera développée, lors de travaux dirigés, par des exercices mettant en application une réflexion partant du vécu de l’étudiant et s’en éloignant progressivement (de l’autoportrait à la ville et au paysage, en passant par la chambre et le bâtiment). L’apprentissage de la lecture de l’espace, de l’analyse d’une œuvre, de la composition rayonnante, de l’expression des couleurs le conduiront à développer une perception de l’imaginaire et à la traduire de façon concrète dans son travail architectural et/ou urbain.

Sur le plan pratique, l’étudiant devra développer ses capacités d’observation par l’étude du dessin (volumes, modèles vivants, études documentaires…). Il passera progressivement du bi au tridimensionnel du semestre 2 par les exercices mettant d’abord en jeu les surfaces (équilibres et déséquilibres) puis les volumes cubiques investis (figure dans un volume simple) afin de se confronter aux problèmes d’équilibre de quantité, de poids, de force, de tensions, de perspective, de cohérences des espaces. Les changements d’échelle, les rapports entre vides et pleins, la prise en compte des espaces résiduels, la fluidité, la transparence, les jeux de lumière, l’harmonie feront l’objet de travaux d’application.