Retour

  • S7-S1 PREPARATION A LA RECHERCHE

DE3 : Performer les lieux - Culture de la marche, art vivant et scénographie - S. Dubouilh, S. Parvu

Semestre 7

Responsable(s) : Sandra Parvu, Sandrine Dubouilh

Enseignant(s) : Bertrand Rigaux, Vassily Laffineur

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 7
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Le séminaire vise à apprendre comment traduire des expériences de terrain en objets de recherche, tout en portant une grande attention à leur mise en forme. Il encourage un processus en trois temps :

 

- la formulation de questions simples partant d’observations de terrain semblables à des indices d’enquêtes ;

 

- l’ouverture de pistes de recherche dans lesquelles se croisent différents savoirs et disciplines (architecturale, géographique, anthropologique, historique, économique, politique, etc.) ;

 

- l’invention de mises en scène théâtrales, écrites et filmées dans lesquelles la recherche prend forme.

Contenu

La problématisation du processus qui mène de la traversée/expérience d’un lieu à sa transformation en oeuvre/objet d’étude fonde le contenu de ce séminaire.

 

Pour ce faire, il alterne séances de marche sur le terrain et séances en salle.

 

'Le but des arpentages est de nous astreindre à explorer le monde contemporain tel qu’il est, et non pas tel que nous le rêvons, le souhaitons ou l’attendons. C’est une expérience du présent.' (S. Olry)

 

En salle, nous lisons et visionnons les oeuvres d'une partie des nombreux artistes et intellectuels qui ces dernières années ont exploré la construction du territoire à travers la mise en scène d'un récit.

 

A titre d'exemple, des chercheurs tels Jean-Yves Petiteau dont la 'méthode des itinéraires' a été reprise par les cinéastes Jean-Marie Straub et Danièle Huillet ; les conférences performées de Till Roeskens ; le processus de mise en scène d'une pièce de théâtre par Stéphane Olry à partir de compte-rendus fournis par sept marcheurs le long du méridien de Paris ; la danse réalisée par la chorégraphe Julie Desprairie dans le quartier de Villeneuve à Grenoble.

 

Le nombre d’heures équivalent passé sur le terrain et à l’école mettent l’accent sur le déplacement de la frontière classique entre le temps de collecte sur le terrain et le temps de mise en forme à l’atelier pour penser en continuum les espaces intérieurs et extérieurs comme des « lieux de création », de mûrissement des idées, de mise en place de protocoles qui explorent un questionnement et testent des hypothèses.

 

Le plasticien BERTRAND RIGAUX contribuera à la mise en oeuvre d'une réflexion autour de l'écriture et de sa spatialisation en lien avec les projets spécifiques de chacun(e), et en partageant ses références et son expérience dans le médium de la performance et de l'écriture.

 

L'architecte et fondateur du Sentier métropolitain du très grand Paris, DENIS MOREAU rejoindra également le séminaire pour partager lors de marches collectives, sa connaissance approfondie du territoire, de points de passage et sentiers existants, de problématiques historiques qui donnent sens à la compréhension de la métropole parisienne.

 

Le séminaire s’organise en deux temps. En S7, une connaissance du territoire et de l’agglomération francilienne sera établie par la marche et donnera lieu grâce à l’acquisition des outils de la recherche à une première esquisse de projet de mémoire.

 

En S8, les esquisses du S7 seront redéployées plus avant sous la forme d'un projet scénographique.

 

Sur la base de ces deux séminaires, nous visons à faire émerger un ensemble de mémoires autour de problématiques issues d'incursions physiques dans le territoire métropolitain et de performances, en maintenant à la fois leur dimension formelle expérimentale et en précisant leurs contenus scientifiques.

Travaux

La présentation de fin de semestre consistera en une performance réalisée par un ou plusieurs étudiants, ainsi que par l'ensemble de documents qui restituera son processus de réflexion.

Bibliographie

Une sélection d’ouvrages théoriques, d’articles scientifiques, de vidéos et d’œuvres artistiques sera remise, partagée et visionnée en début de semestre. Ci-dessous, une sélection de références audio-visuelles, pour entrer dans le sujet.

 

Christiane Büchner, 'Warsaw Frankenstein', 2012, 95’ (avec Boris Sieverts)

 

Julie Desprairies, 'Après un rêve', 2012, 27'

 

Paul-Hervé Lavessière, 'Voyage en Google Earth', 2016, 2’26”

 

Jonas Mekas, 'A Walk', 1990, 58’

 

Corinne Miret et Stéphane Olry, 'Les Arpenteurs', pièce de théâtre créée au Théâtre de l'Aquarium, 2011

 

Jean Yves Petiteau, Conférence à l'ENAA, 2011 vimeo.com/287948086

 

Till Roeskens, 'Comment aller chez Krimhilde', 2003, 20' ;

 

--, 'Plan de situation #1 : case départ', 2004-2005, 90' ;

 

--, 'Plan de situation #2 : Sélestat', 2005-2006, 99' ;

 

--, 'Plan de situation #5 : Grand ensemble', 2017, une après-midi aux ateliers Médicis à Clichy-Montfermeil.

 

John Smith, 'The Girl Chewing Gum', 1976, 11’46”

 

Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, 'Itinéraire de Jean Bricard', 2009, 40’

 

Andreï Tarkovsky, 'Stalker', 1979, 155’