Que trouve-t-on au studio photo-vidéo ?

Les laboratoires vidéo et photo sont en libre-service, avec priorité aux rendez-vous.
Les responsables et les moniteurs étudiants peuvent accompagner les étudiants dans leurs travaux.

Le studio photo propose des appareils photos numériques Canon ou Nikon; des fonds (noir, blanc ou vert); des flashs de studio et accessoires; des lampes à lumière continue; des réflecteurs.
Les logiciels utilisés sont Capture One et la suite Photoshop CC qui permettent de travailler connectés. Le laboratoire propose les services de scanner et impression.

Le laboratoire vidéo met à disposition des 6 iMac et les logiciels Adobe CC suite (Première Pro, After Effect, Speedgrade, Photoshop...).

Comment fonctionne le prêt de matériel ?

Pour emprunter du matériel, il convient de le réserver au préalable : soit par téléphone (01 72 69 63 62 ou au 01 72 69 71 43), soit directement au studio photo-vidéo. Le matériel est prêté pour une durée maximale de 3 jours. Une convention de prêt est à remplir.

Comment réserver les studios photo et vidéo ?

Sur rendez-vous uniquement, les studios photo et vidéo peuvent être utilisés par les étudiants.

Le studio photo permet de réaliser des prises de vue des maquettes par exemple. Tandis que le studio vidéo est disponible pour réaliser des montages vidéo.

Quel accompagnement au studio photo-vidéo ?

Alain Ollier (01 72 69 63 62) et Gilles De Fayet (01 72 69 71 43) sont responsables du studio photo-vidéo. Ils sont accompagnés par des moniteurs étudiants.

Les responsables et les moniteurs étudiants accompagnent les étudiants dans leurs travaux.

Quels sont les horaires d’ouverture ?

Le studio photos – vidéo est ouvert les lundi et mardi de 10 à 17h30, les mercredi et jeudi de 9h-19h et le vendredi de 10 à 17h30.

Règlement

Les espaces et le matériel ne peuvent être utilisés qu'en présence d'un responsable et toute personne souhaitant les utiliser doit se signaler au responsable en arrivant. Concernant les emprunts, le matériel doit être restitué dans l'état où il était au moment du prêt et l’emprunteur s'engage à rembourser à l'ENSAPVS le matériel volé ou perdu en fonction d'un barème dit « cout de remplacement estimé ».