Retour

  • S4- 10 La fabrique du projet

Projet 4 -

Semestre 4

Groupe 02 - Marie-Luce Bassil, Géraldine Viellepeau [E0411020]

Responsable(s) : Geraldine Viellepeau

Enseignant(s) : Marie-Luce Liacopoulos Bassil

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Enseignantes TPCAU: Marie-Luce Bassil, Géraldine Viellepeau

Enseignante  TD Transversal - Ambiance : Anne-Laure Herry

Enseignant TD Transversal - Culture Numérique : Rafael Garcia

 

 

Le quatrième semestre de la formation initiale de licence est placé sous la thématique générique « Habitat, Ambiance, Milieu » que nous choisissons d’interpréter comme apprentissage de la notion de « l’habiter » et de ses incarnations qu’elles soient édifications, constructions sociales ou représentations symboliques.

Ainsi, l’atelier de projet se propose d’explorer cette notion au travers de 2 exercices de projet, d’échelles et de typologies distinctes, articulant usage, réalité constructive, cadre de vie et qualité d’ambiance tendant à interroger la façon dont l’architecture et plus largement le cadre bâti permet à l’Homme d’habiter et de vivre en société, avec plaisir et dignité.

 

 

RENFORCER LES OUTILS ET ACQUERIR UNE CULTURE DU LOGEMENT

 

L’objectif pédagogique premier, par-delà la thématique commune, est de former les étudiants à acquérir des outils, des concepts et des méthodologies permettant de développer des hypothèses architecturales au moyen d'une démarche de projet, personnelle, cohérente et adossée aux savoirs et savoir-faire disciplinaires.

 

Dans le cadre de la thématique, nous proposons une approche détaillée du « logement » autour de la notion d’usage et des rapports d’échelles, depuis celle de la ville et du site jusqu’à celle des pièces singulières de l’habitat. Ainsi, outre l’exploration des modes de constitution du projet seront convoquées les questions inhérentes à la fabrication du cadre de vie (et plus particulièrement du logement) que sont la densité, la compacité, les formes urbaines, les qualités d’habiter et le confort au travers des thématiques suivantes :

 

- Culture du lieu ou comment installer une proposition qui tisse des liens morphologiques, typologiques, spatiaux, paysagers, et matériels avec le contexte, tout en développant une écriture architecturale spécifique.

 

- Stratégies d’implantations, ou comment définir le rapport à la ville et caractériser l’espace résidentiel au travers de la définition du plan de sol, du plan masse, de la volumétrie, des épannelages et ce, dans un souci de cohérence urbaine et/o paysagère.

 

- Mixité typologique soit la capacité à analyser un programme de logements et son contexte en adoptant une posture critique afin de développer une proposition typologique pertinente conciliant pluralité d’habiter, diversité d’espaces partagés et cohérence urbaine.

 

- Habitabilité et dispositifs construits, soit la capacité à appréhender le caractère polysémique et protéiforme de la notion de seuil dans un mouvement réciproque allant de l’intime au collectif, intégrer les différentes temporalités, l’évolution des modes de vie comme les notions d’ergonomies et de confort.

 

A ces fins, nous proposons deux exercices de projets ayant pour objet successivement « la maison » et « le logement collectif » et qui auront comme base un programme quantifié et un site urbain réel et caractérisé permettant d’élaborer une pluralité d’attitudes pour une diversité de réponses.

 

Chaque exercice de projet instrumentera l’habiter au travers d’une approche typologique, constructive, historique, sociale et durable, de sorte à ancrer l’enseignement de projet dans le débat contemporain autour de la définition du cadre de vie et de la production du logement.

 

ENGAGER UNE DEMARCHE PROSPECTIVE

 

Au regard du contexte et des enjeux relatifs à la fabrication (ou le renouvellement) de la ville en général et de la qualité du logement en particulier, il est essentiel d’acquérir une culture de l’habitat et d’engager une démarche prospective quant à la définition du cadre de vie dont le logement est la matrice. Les entrées sont multiples et cumulatives : prise en compte des nouveaux usages, propositions d’organisation spatiale, réflexions sur la mise en œuvre, etc. Certaines questions sont globales et concernent des évolutions sociétales et environnementales, quand d’autres sont plus locales ou contextuelles. Nous pouvons en énoncer quelques-unes :

 

- Comment adapter les « logements standards » pour tenir compte des transformations des structures familiales, comme les familles recomposé, le travail à domicile, le maintien des personnes âgées dans l’environnement familial, les difficultés des jeunes adultes à prendre leur indépendance, etc.

 

- Comment répondre aux contraintes liées à l’environnement et optimiser les notions de « confort » adaptées à nos particularismes locaux, comme la vie à l’extérieur, le confort thermique, la lumière, les vues ?

 

- Comment maîtriser la rationalité technique, les questions liées aux assemblages, à la technicité grandissante des enveloppes, aux imbrications programmatiques, à « l’ergonomie » du logement, dans une économie toujours mesurée ?

Contenu

Nous proposons deux exercices de projets ayant pour objet successivement « la maison » et « le logement collectif » et qui auront comme base un programme quantifié et un site urbain réel et caractérisé permettant d’élaborer une pluralité d’attitudes pour une diversité de réponses.

Chaque exercice de projet instrumentera l’habiter au travers d’une approche typologique, constructive, historique, sociale et durable, de sorte à ancrer l’enseignement de projet dans le débat contemporain autour de la définition du cadre de vie et de la production du logement.

 

 

LE PROJET COMME PROCESSUS ITERATIF

 

Ne considérant pas la conception architecturale comme une élaboration linéaire mais plutôt comme un travail fractal et multi-scalaire entendu comme processus de recherches, à différentes échelles et suivant différentes entrées, nous proposons la mise en place d’un apprentissage par itération. Au travers de cette proposition de cadencement pédagogique, nous faisons le choix d’aborder les problématiques inhérentes au projet d’architecture par identification et de ménager des temporalités, des échelles et des outils spécifiques aux thématiques explorées.

 

Ainsi, le projet est élaboré par phases successives alternant exercices spécifiques et approche globale, permettant d’appréhender à la fois des thèmes particuliers de manière plus approfondie et d’aboutir à un projet final unifié et cohérent largement nourri des différentes phases qui précèdent. Le rythme et le nombre des exercices varient selon les notions développées et ont pour dessein de :

 

- Constituer un corpus de références commun à l’atelier, et acquérir les bases d’une culture sur l’habiter permettant d’appréhender les processus de conception et leur référencement théorique, 

 

- Extraire, manipuler et expérimenter à des échelles spécifiques et dans un rapport de complexité moindre les différentes notions constitutives du projet : structure, organisation spatiale, relation urbaine, parcours, vues, cadrages, usages, ambiances et matérialité,

 

- Acquérir des outils diversifiés, opérants et adaptés à la conception et à la représentation du projet.

 

Cette approche pédagogique sera complétée par l’élaboration d’une bibliographie commentée et étayée par des interventions de l’équipe enseignante, cette approche théorico-pratique cherche à constituer à la fois un socle de connaissances théoriques sur le logement et un répertoire exploratoire opérant.

 

 

 

SUJET 1 : LA MAISON A PATIO – Projet court

 

Durée : 4 semaines

 

L’exercice de projet consiste en la conception d’une maison à Patio dans un lotissement situé en milieu rural

 

Nous avons tous fait l’apprentissage de l’architecture avant même d’y associer le nom, la pratique de l’usage avant celle du métier : notre chambre, notre appartement. Il est essentiel d’apprendre à puiser, en toute conscience, dans nos expériences vécues de l’espace construit articulant savoirs et savoir-faire.

 

Ainsi, dans la continuité de l’enseignement du S3, il s’agit là d’explorer, à l’échelle de la maison, les modes constructifs, leur valeur d’usage comme leur qualité d’ambiance. Éprouver les dispositions du plan, de la coupe et leurs incidences réciproques quant à la définition de la structure, de l’imbrication des volumes, de la qualité des espaces, du dimensionnement, de la matérialité et des ambiances.

 

Dans cette logique, le premier sujet envisage l’exploration des pièces constitutives de l’habiter par un travail sur la Domus et l’archétype de la maison à patio. Ce premier exercice, sorte d’immersion dans l’espace de l’habiter, permet par la nature du programme (habiter), l’échelle du projet (une maison) et la figure convoquée (la maison à patio) de ménager un juste équilibre entre savoir empirique (nous habitons tous quelque part) et savoir théorique (la maison à patio comme permanence typologique traversant l’histoire de l’architecture et trouvant bon nombre de variations contemporaines).

 

Critères pédagogiques :

 

Appréhender les pièces constitutives de l’habiter et leurs dimensionnements,

 

Construire la lumière et les vues,

 

Appréhender les notions de composition,

 

Créer des ambiances contrastées (clair/obscur, intime/vaste, fermé/ouvert, haut/bas),

 

Penser les continuités intérieures-extérieures, leurs ambiances comme leurs valeurs d’usages,

 

(Re)penser l’usage et les fonctions : flexibilité, modularité, neutralité,

 

Penser l’articulation structure, système constructif et matérialité de façon cohérente,

 

Maîtriser les conventions de représentation (graphique, écrite et orale).

 

 

 

SUJET 2 / LE LOGEMENT COLLECTIF _ Projet long

Durée : 10 Semaines

 

L’exercice de projet long consiste en la conception d’une opération de logements collectifs et individuels groupés sur une parcelle traversante située en milieu urbain

 

L’objectif est de maitriser une pensée globale sur l’édifice en s’attachant à prendre en compte la répétition des trames, la rationalité constructive, les contraintes règlementaires et de dimensionnement comme conditions nécessaires à la fabrication de qualités spatiales et d’habitabilités.

 

Il s’agira de développer une proposition urbaine cohérente, de par l’implantation, la gestion de la mitoyenneté, la définition de la volumétrie, le rapport à l’espace public et la qualification des espaces résidentiels.

 

Le traitement des limites, seuils et séquences du public au privé, sont avec les qualités de l’habitat l’un des enjeux de cet exercice de projet.

 

De même, les propositions sauront être attentives aux ambiances, lumières, matières, vues, orientations, confort thermique, et habitabilité par le prisme des enjeux contemporains.

 

 

A terme, le semestre 4 devra permettre la connaissance des différents types d’édifices de logements, comme la compréhension de leurs qualités spatiales (urbaine et domestique) et leurs logiques distributives et d’assemblage comme conditions nécessaires et préalables à l’apprentissage du projet urbain en S6. 

 

 

Critères pédagogiques :

 

Connaitre et comprendre les types, leurs modes d’assemblage et les principes d’organisation spatiale,

 

Articuler analyse et projet et savoir décliner les échelles,

 

Problématiser les interactions avec le contexte urbain (édifice, parcelle, espace public),

 

Appréhender les conditions (ou processus) d’émergence de la forme urbaine et les espaces induits,

 

Engager une recherche personnelle sur les qualités d’habiter, ici, aujourd’hui et demain,

 

Maîtriser les contraintes techniques de base d’un immeuble collectif : la structure, les enveloppes, (leurs qualités urbaines comme leurs technicités) la rationalité des distributions, la superposition des différents programmes, la spatialité des espaces contraints, « l’ergonomie » du logement, les dimensionnements,

 

Maîtriser les conventions de représentation (graphique, écrite et orale).

Travaux

Contrôle continu : jurys inter-structures en binôme représentant 80% de la note

Examen final sur dossier noté en jury croisé représentant 20% de la note.

Bibliographie

LE LOGEMENT :

 

Catalogues, manuels et ouvrages collectifs

 

ARNOLD Françoise, Le logement collectif : De la conception à la réhabilitation, éditions Le Moniteur, Paris, 2005

 

BAHAMON Alejandro et SANJINES Maria Camilla, HAUTE DENSITE habitat contemporain, édition l’inédite, Barcelone, 2008

 

COSTA DURAN Sergi, Projets d’habitat pluriel, exemples novateurs pour les ville de demain, édition Atrium, 2009

 

ELEB Monique et SIMON Philippe, Le logement contemporain. Entre confort, désir et normes (1995-2012) , éditions Mardaga, Bruxelles, 2014

 

ELEB Monique et BENDIMERAD Sabri, Vu de l’intérieur habiter un immeuble en Île-de-france 1945- 2010, éditions Archibooks, 2011

 

ELEB Monique et CHATELET Anne-Marie, Urbanité, sociabilité et intimité des logements d’aujourd’hui, Les éditions de l’Epure, paris, 1997.

 

FERNANDEZ PER Aurora et MOZAS Javier, D BOOK Density Data Diagrams Dwellings, a Visuel Analysis of 64 Collective Housing projects, éditions a+t, Victoria-Gasteiz, Espagne, 2007

 

LEGER Jean-Michel, Yves Lyon. Logements avec architecte, éditions Créaphis, Paris, 2006

 

MARCHAND Bruno et KATSAKOU Antigoni, Concevoir des logements, concours en Suisse 2000-2005, cahier de théorie, publication du laboratoire de Théorie et d’Histoire 5LTH° de l’institut d’architecture de l’EPFL, 2008

 

PUCA, Arc en rêve centre d’architecture bordeaux, Cité de l’architecture et du patrimoine, Voisins – voisines, nouvelles formes d’habitat individuel en France, éditions Le Moniteur, Paris, 2006

 

SCHITTICH Christian, Habitat collectif, Concepts, Projets, Réalisations, éditions Détail Birkhäuser, Bâle, 2005

 

SERAJI Nasrine, Logement matière de nos ville – Chronique européenne 1900-2007, éditions Picard et du pavillon de l’Arsenal, Paris, 2007

 

MASBOUNGI Ariella, Bien habiter la ville, édition du Moniteur, Paris, 2010

 

FERNANDEZ PER Aurora, MOZAS Javier et OLLERO Alex, 10 Stories of Collective Housing, éditions a+t, Victoria-Gasteiz, Espagne, 2013

 

 

Atlas de plans

 

WIETZORREK Ulrike (Sous la direction de), Housing + treshold, access and transparency in residential buildings, éditions Birkhauser Verlag AG, Bâle, 2013

 

EBNER Peter, HERRMANN Eva, HÖLLBACHER Roman, KUNTSCHER Markus, WIETZORRECK Ulrike, Typology, éditions Birkhäuser, Bâle, 2010

 

SCHNEIDER Friederike, Recueil de plans d’habitation, éditions Birkhäuser, Bâle, 2010

 

CHUECA Pilar, Atlas – Plan de logements, éditions LINKS, Barcelone, 2009

 

FRENCH Hilary, 100 logements collectifs du Xxe siècle, plans, coupes, élévations, éditions Le Moniteur, Paris, 2009.

 

 

 

Revues et Articles

 

FRANK Frédéric, Cahier de théorie _ Suburbanité : Des théories urbaines au logement collectif contemporain, PPUR Presses Polytechniques, Juillet 2012, 176 p

 

MARCHAND Bruno, KATSAKOU Antigoni, Cahier de théorie N°6 _ Concevoir des logements, Concours en Suisse 2000-2005, PPUR Presses Polytechniques, Décembre 2008, 144p

 

MARCHAND Bruno, AVIOLAT Alexandre, Cahier de théorie _ Logements en devenir : Concours en Suisse 2005-2015, PPUR Presses Polytechniques, Janvier 2016, 200 p

 

 

 

MARCHAND Bruno, JOUD Christophe, Cahier de théorie _ Mix : Mixité typologique du logement collectif de Le Corbusier à nos jours,PPUR Presses Polytechniques, Décembre 2014, 156 p

 

LAPIERRE Eric, L’ordre de l’ordinaire – Architecture sans qualité, catalogue de l’exposition Non Compatibles Une peinture sans qualités, une exposition de Catherine Perret à la Villa Tamaris à Toulon, Les presses du réel, Dijon, 2006.

 

 

PENSEE CONSTRUCTIVE ET MATERIALITE :

 

FANELLI Giovanni,  GARGIANI Roberto, Histoire de l'architecture moderne - structure et revêtement, Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR), 2008

 

DEPLAZES Andrea, Construire l'architecture, du matériau brut à l'édifice, édition Birkhäuser, 2008

 

VITTONE René, Bâtir - manuel de la construction, édition Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR), 2010  (2e édition)

 

JALLON Benoit, NAPOLITANO Umberto, Traces : LAN, Archibooks / Bookstorming, Paris, 2014