Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 5 : Processus de conception - Richard Scoffier

Semestre 7

Responsable(s) : Richard Scoffier

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 2
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

« Manière de construire des mondes » : Ce cours est constitué de monographies d’architectes en exercice. Nous reviendrons ainsi sur le parcours de constructeurs reconnus pour analyser les rouages de leur processus de conception

Contenu

Nous continuerons comme l’année dernière - pour ceux qui ont suivi le cours - à aborder des « auteurs » reconnus par la critique sous un angle thématique. Cette année nous appréhenderons les « mondes » de plusieurs agences européennes sous l’angle de la matière. Quelle est la matière de prédilection de ces constructeurs ? Quelles sont les glaises qu’ils pétrissent pour construire leurs mondes ?

Nous commencerons par Dietmar Feichtinger - installé entre Vienne et Paris - qui utilise en fonction de leur pertinence le métal, le verre, le béton ou le bois. Mais ces matériaux ne constituent pas la vraie matière de son architecture, celle-ci est plutôt à chercher dans la protection, « le soin », que ses édifices cherchent à apporter à leurs futurs occupants, que ce soient des écoles maternelles, des passerelles ou des ponts...

Pierre Hebbelinck, dont l’agence à Liège possède une immense matériauthèque, fait preuve lui aussi d’une connaissance intime des matériaux de construction, mais il opère un même type de déplacement. Comme ces artistes contemporains qui militent en faveur d’un art interactif (Cf. Nicolas Bourriaud : Esthétique relationnelle) sa démarche se recentre sur la relation avec ses clients, les nombreux collaborateurs qu’il rassemble autour de lui ou les ouvriers de ses chantiers. Il place au centre de son processus de conception le débat, la discussion pour mieux faire de son l’architecture une œuvre commune.

Pour les bruxellois d’Office (Kersten Geers et David van Severen) la matière première est encore différente : c’est la géométrie platonicienne (cercles, carrées, triangles isocèles...), qu’ils affinent savamment de projet en projet. Pour André Kempe et Oliver Thill - Allemands de l’Est installés à Rotterdam - : une pensée du modulaire et de la préfabrication. Et pour Muoto : les typologies qu’ils hybrident librement comme des savants fous dans un laboratoire de génétique.

Mais venons-en aux deux agences hollandaises que nous allons étudier ensuite. Winy Maas, Jacob van Rijs et Nathalie de Vries (MVRDV) se basent sur les statistiques qui leur permettent d’adopter un point de vue décalé sur les choses. Quant à Rem Koolhaas, chez qui ces derniers ont collaboré au début de leur carrière, nous verrons qu’il considère l’architecture radicale des années 70 comme un gisement d’idées brutes à exploiter. Les constats cyniques de Superstudio ou d’Archizoom comme les utopies de Constant, de Parent Virilio ou de Yona Friedman sont systématiquement déradicalisés pour pouvoir être réalisés.

Enfin nous aborderont le travail de deux agences qui recourent à des matériaux traditionnels. Graam réutilise le bois pour concevoir de savantes structures rappelant les colombages médiévaux qui leur permettent de réaliser des constructions de plus de huit étages. Tandis que Gilles Perraudin cherche dans les carrières du Gard les blocs de pierre non utilisés par la construction industrialisée pour proposer à proximité une architecture à la fois archaïque et totalement contemporaine.

Et nous terminerons ce tour d’horizon avec Éric Lapierre qui, après Aldo Rossi, réinterroge la rationalité...

Bibliographie

Ce cours se base sur des analyses précises de bâtiments réalisés et de projets. Il s'appuie en grande partie sur les articles et les entretiens que j'ai publiés dans la revue d'a (d'architectures).

 

LISTE DES COURS ET BIBLIOGRAPHIE

 

1. Dietmar Feichtinger : Le soin

Richard Scoffier, « Non radical ! » (Entretien avec Dietmar Feichtinger), d’a n°302, Paris, octobre 2022.

 

2. Pierre Hebbelinck : Le relationnel

Richard Scoffier, « Quand les relations deviennent formes » (Entretien avec Pierre Hebbelinck), d'a n° 296, Paris, mars 2022.

Richard Scoffier, « La maison et son double» (La maison Stine de Pierre Hebbelinck à Bruxelles), d'a n° 204, Paris, novembre 2011.

 

3. Office Kersten Geers et David van Severen : La géométrie

Richard Scoffier, « Les lois de la géométrie » (Entretien avec Kersten Geers et David van Severen), d'a n° 297, avril 2022.

 

4. Studio Muoto : Les typologies

Richard Scoffier, « La génétique de l’espace » (Entretien avec Gilles Delalex et Yves Moreau) d'a n° 303, novembre/décembre 2022.

Richard Scoffier, « Voies d'accès à l'évidence» (Parcours Studio Muoto) d'a n° 259, Paris, décembre 2017/février 2018.

Richard Scoffier, « Structure équipée» (Muoto : Lieu de vie Saclay) d'a n° 251, Paris, mars 2017.

 

5. Kempe Thill : La préfabrication

Richard Scoffier, « Vous avez dit classique ?» (Entretien avec André Kempe) d'a n° 298, Paris, mai 2022.

 

6. Winy Maas (MVRDV) : La transgression

Richard Scoffier, « Être de son temps» (Entretien avec Winy Maas), d’a n° 271, Paris, mai 2019.

Richard Scoffier, « La réponse et les projets» (100 logements, lotissement Saussure à Paris), d'a n° 195, Paris, novembre 2010.

 

7. Rem Koolhaas (OMA): L’architecture utopique des années 60/70.

Richard Scoffier, « Paranoïa » (Rem Koolhaas, Fundamentals, Biennale de Venise), d'a n° 228, Paris, juillet/août 2014.

Richard Scoffier, « Paradis du sens » (OMA : Parc des expositions de Toulouse), d'a n° 285, Paris, novembre 2020

Richard Scoffier, « Rue de la loi/loi de la rue» (Bureaux de la commission européenne à Bruxelles), d'a n° 182, Paris, mai 2009

Richard Scoffier, « ARTEM, Nouvelle École de Nancy», d'a n° 159, Paris, novembre 2006

8. Matthias Romvos (GRAAM) : Le bois

Richard Scoffier, « Qu’en est-il de la bigness » (Concours îlot 2B, Quartier des fabriques, Marseille), d'a n° 292 Paris, septembre 2021.

 

9. Gilles Perraudin : La pierre

Richard Scoffier, « La Chute d’Icare » (Entretien avec Gilles Perraudin), d'a n° 278, Paris, mars 2020.

Richard Scoffier, « Masse et puissance » (Immeuble mixte, Caluire), d'a n° 296, Paris, mars 2022.

 

10. Éric Lapierre : La rationalité

Richard Scoffier, « Le Lapierre sans peine» (Parcours Éric Lapierre), d'a n° 273, Paris, juillet/août 2019.

Richard Scoffier, « Minimal et ambigu » (Centre logistique de Fondeyre, Toulouse), d'a n° 301, Paris, septembre 2022.

Richard Scoffier, « Camouflage» (Marrec et Combarel, Nasrine Seraji, Éric Lapierre : Rénovation du Centre bus de la Porte d'Orléans) d'a n° 262, Paris, mai 2018