Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 2 : La Halle - un grand espace commun - Alain Guiheux

Semestre 7

Responsable(s) : Alain Guiheux

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

La Halle : Un grand espace commun

 

Un programme public entre tour et gare.

 

Un volume Le site Montparnasse.

 

S7 S9

 

 

 

 

 

Un programme protecteur et une forme architecturale : La halle.

Sous toutes les échelles - la petite halle de marché, le préau d’école, l’ombrière, le hangar ouvert pour les activités sportives, la grande halle du 19° siècle, la couverture des programmes de gare, les salles polyvalentes, halles de parcs d’exposition. La halle est un des fondamentaux de l’architecture, elle est la définition de l’abri, un abri offert à tous ceux qu’elle accueille.

La halle est ainsi à la fois un programme, une forme, et un enjeu éthique qui définit l’architecte comme acteur du bien-être collectif.

 

L’enjeu : réunir.

La halle possède une fonction de réunion. Elle regroupe les personnes pour toutes sortes de motifs, et aussi sans raison, simplement parce qu’elle protège et accueille.

La halle est donc un programme collectif qui réunit la société. Elle est ainsi un enjeu dans une société individualiste.

 

La grande dimension des surfaces de la halle réintroduit une valeur disparue de l’architecture du 21° siècle : la générosité des espaces. La Halle est vaste. Les occupations sont multiples, ouvertes, libres, avec des fonctions d’échange, de travail, d’expression.

La halle est ainsi une question de société : A qui donne-t-on le droit

Contenu

Une méthode de conception.

 

Le principe de la halle est une méthode de conception du projet. Sa forme extérieure est établie au départ du projet, et l’organisation « intérieure » vient ensuite. Le contenant y est donné avant le contenu.

Ce principe traverse l’histoire de l’architecture et sera retenu pour ce projet.

Ainsi, une volumétrie de principe de grande halle, sera posée à l’échelle du site, entre la tour et la gare.

 

 

Montparnasse

 

Les gares et autres programmes d’interconnexion sont de nouvelles centralités urbaines où se croisent le plus grand nombre de personnes. Ce sont les nouveaux centres de la vie urbaine qui accueilleront de plus en plus les nouvelles activités et aussi les nouvelles mobilités écologiques.

A l’inverse, la tour est un programme dont on perçoit qu’il est en voie de stagnation, largement remplacé par le télétravail.

La Halle sera conçue à l’interface de ces deux programmes, l’un hyperactuel, l’autre en déclin.

 

 

DEROULEMENT :

 

1. L’ETAT DE LA QUESTION 2 semaines

On réalisera collectivement une étude la plus complète des types de halles, quelles que soient les époques, les régions du globe, les programmes.

 

2. INVENTAIRE 1 semaine

Un rapport collectif sera constitué par l’ensemble des étudiants.

 

3. VOLUMETRIE 2 semaines.

La volumétrie est donnée dès le démarrage du projet, à l’échelle de la tour et de la gare, et les rejoignant.

Des adaptations sont réalisées par las étudiants.

 

4. SCENARIO 2 semaines

Les étudiants racontent ce que sera le projet. Le scénario est le récit du projet. L’imaginaire et le politique, le roman y sont présents.

 

Rendu sous forme de scénario, texte, montages, maquettes concep.t vidéo… etc.

 

5. PREMIERES ESQUISSES : 3 semaines

Hypothèses d’occupation de l’espace.

 

6. ESQUISSE ABOUTIE. 2 semaines

Rendu sous la forme du projet d’architecture.

Jury de fin décembre

7. DEVELOPPEMENT DU PROJET. 6 semaines

Les hypothèses sont confirmées/Infirmées, adaptées suite au jury de décembre.

Des solutions techniques sont trouvées.

Travaux

Ecrits, dessins, maquettes adaptés au développement spécifique et itératif du projet

Bibliographie

A.Guiheux, Le grand espace commun, Métis presses

D.Rouillard, Public,, Ensba

A.Guiheux et D.Rouilard, Le projet hub, Métis presses