Retour

  • S3- 10 La fabrique du projet

Projet 3

Groupe 08 - Thomas Heuzé [E0311080]

Responsable(s) : Thomas Heuzé

  • Année : 2
  • Semestre : 3
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

« DE L’INTIME AU PARTAGE »

 

Orientations principales:

 

Poursuivre l’acquisition des connaissances fondamentales abordées en première année consacrées aux premiers composants de l’espace architectural ; reprendre, -en les approfondissant-, les questionnements initiaux (citons le corps et sa mesure, le seuil, la limite, la partition, la gravité, la lumière, l’usage, le parcours…) et introduire de nouvelles notions comme celle de l’assemblage et de la répétition : apprendre à combiner des éléments types, organiser, distribuer...

 

Par un travail d’allers et retours entre manipulation et analyse, s’initier aux mécanismes de la conception en abordant la question de l’édifice public et celle de l’habiter par le biais de deux exercices de projet distincts mais complémentaires, l’un portant sur un centre culturel de proximité et l’autre sur un lieu d’hébergement.

 

Enfin, conformément au programme pédagogique de l’école, apprendre à maîtriser les outils de représentation et de conception (numérique) d’une part, et interroger les logiques constructives et structurelles (rythmes, trames, portées…) d’autre part, en partenariat avec les enseignants des disciplines concernés. Ce travail fera également l’objet d’un enseignement spécifique interdisciplinaire.

Contenu

Méthode de travail :

 

L’étudiant aborde le projet par le biais de problématiques simplifiées qui vont lui permettre graduellement d’appréhender une réelle complexité. Cette approche est guidée par des considérations pédagogiques : elle permet à chacun de développer son propre projet individuel et d’explorer un imaginaire personnel dans un cadre à la fois structurant et ouvert (structurant pour la compréhension des notions clefs et ouvert pour l’éveil à la découverte, l’émotion et l’émerveillement).

 

Ainsi, le cours se présente sous formes de questions successives qui abordent des échelles différentes et des problématiques clairement identifiées. A chaque étape, l’étudiant interroge un thème à assimiler pour aborder la phase suivante, dans une logique de complexité croissante. En pratique, l’enchainement des étapes suit un ordre qui n’est pas donné à l’avance pour préserver la magie de l’aventure mais un fil conducteur implicite relie chaque exercice car il s’agit de faire du semestre une expérience de projet cohérente et complète. Au fond, cet enseignement est un peu conçu comme un voyage initiatique qui puiserait sa source dans une réflexion sur l’espace intime, - la chambre particulière-, pour se déployer ensuite jusqu’à la sphère collective, -l’édifice public-, dans une recherche allant de l’individu au territoire…

 

La méthode propose également une diversification des modes opératoires et des rythmes d’apprentissage pour des séances vivantes et dynamiques (alternance de projet court et long, travaux individuels et collectifs, visites, exposés, carnet de « recherche » …). Enfin, le dialogue qui s’instaure semaine après semaine est un élément déterminant de la pédagogie (« atelier de la recherche patiente »). Les travaux présentés s’adressent à l’ensemble du groupe. Partenariat envisagé avec les groupes 11 et 13 .

 

 

Les exercices de projet :

 

DU PARTICULIER AU GENERAL. Le thème, « l’unité et la répétition », prétexte à des combinaisons multiples, sera l’occasion d’un travail sur un immeuble d’hébergement temporaire : à partir d’un module préalablement fabriqué, -dans un processus ludique et expérimental-, il s’agira d’explorer horizontalement et verticalement les potentialités additives de l’unité de base pour concevoir un édifice dans sa totalité, depuis le ciel jusqu’au sol en partant d’une réflexion sur l’espace intérieur…

 

DU GENERAL AU PARTICULIER. Les thèmes, -« structure, lumière, matière, limites, parcours et transparence »-, seront l’occasion d’un travail sur un équipement culturel de proximité. A l’inverse de la phase précédente, l’introduction de l’exercice se fera alors par le biais d’une « figure spatiale conceptuelle » imaginée librement à partir du site, du programme et de ses usages (la figure comme « outil projectuel » ne contenant que les intentions spatiales initiales pour rester ouverte à l’évolution et aux développements ultérieurs).

 

CONTEXTE-MIXITE-ASSEMBLAGES. Implantation de l’ensemble constitué par la résidence et l’équipement sur une parcelle de l’agglomération parisienne (contexte simplifié, sols, pente, orientation, vues, limites…).

Bibliographie

10 références…

1. Hôtel Nord Sud, Calvi, Lurçat, 1929

2. Hôtel Latitude 43, Saint Tropez, Pingusson, 1932

3. Musée des arts et traditions populaires, Paris, Dubuisson, 1953

4. Maison du Brésil, Paris, Le Corbusier + Costa, 1959

5. Hôtel Radisson, Copenhague, Jacobsen, 1960

6. Résidence pour sénior, Coire-Masans, Zumthor, 1996

7. Pavillon de la connaissance, Lisbonne, Carrilho de Graça, 1998

8. Bikuben Kollegiet, Copenhague, AART architects, 2006

9. Musée de la mémoire de l’Andalousie, Grenade, Campo Baeza, 2009

10. Résidence pour personnes âgées, Alcàcer Do Sal, Aires Mateus, 2010