Retour

  • S7-S2 Séminaires 2

DE 2 : Systemic Design et Ecologies projectives

Semestre 7

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 7
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

DE 2 'ECOLOGIES'

 

« SYSTEMIC DESIGN ET ECOLOGIES PROJECTIVES ». Séminaire de recherche en processus de conception architecturale en écologies projectives et processus de la transition écologique.

SEMINAIRE Cycle Master, Semestre 7 (M1) / semestre 9 (M2), 85 h Crédits ECTS : 10

« Enseignement ouvert aux étudiants de S7 et de S9 », « Enseignement PFE Mention Recherche » (1)

 

 

RESPONSABLE DE L’ENSEIGNEMENT : P. Ceccarini, PR

 

ENSEIGNANTS ASSOCIES ENSA-PVS (85 h) : P. Ceccarini (35 h), G. Bignier (15 h), S. Bulle, (15 h). Optionnel, D. Serero (2 modules optionnels de 24 h soit : 1) La distribution des circulations et l’organisation programmatique paramétrique ; 2) L’analyse émotionnelle et l’expérience des espaces), Conférences LIED (14 h).

 

INSTITUTIONS ASSOCIEES : Università degli Studi di Roma- La Sapienza, Master de spécialisation « Gestion du Projet Complexe » Laboratoire Environnement Virtuel de conception Architecturale et Urbaine (EVCAU) Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris- Val de Seine / Université Paris 7 Diderot / Laboratoire Matière et Système Complexes, UMR Laboratoire Interdisciplinaires des Energies de Demain (LIED) / Université Paris 1 et 7, Equipe PARIS / UMR Géographie-Cité. Le Camus de la transition (https://campus-transition.org/).

 

 

• PROBLEMATIQUE

Comment peut-on expliquer l’émergence des formes et des territoires habités ? Y-aurait-il des lois qui gouvernent la croissance des édifices et des villes? Pourrait-on modéliser la genèse des formes architecturales (morphogenèse) et en contrôler la formation? Et si cela était possible, alors comment intégrer ces lois dans le processus de conception architectural, urbain et territorial pour ainsi produire des dispositifs/édifices générateurs «d’ambiances intelligentes» (Smart Buildings) interagissant avec les œcoumènes humains et améliorant la vie de ses occupants? La maîtrise de ces processus accorderait la possibilité de production d’édifices soutenables d’un point de vue non seulement énergétique et environnemental mais aussi psycho- social.

 

Situation

Les cadres théoriques, instruments analytiques et pratiques de conception des arts urbains et architecturaux ont été développés jusqu’à aujourd’hui sur la distinction entre nature urbaine (architecturale) et écologie. Chacun des termes ayant été conçu en opposition à l’autre, l’urbanisme issu de la culture architecturale et la forme architectonique de la ville (et des édifices) ont produit un point aveugle collectif disciplinaire majeur : l’écologie est définie comme la description des espèces vivantes en relation à leur environnement, à l’exclusion de l’espèce humaine. Afin de répondre à ce dysfonctionnement grave, les écologies projectives (Projective Ecologies) sont des disciplines de conception dont la vocation est de dépasser la situation en faveur d’une lecture multiple de l’écologie considérée à la fois comme modèle de compréhension/théorique, métaphore et moyen de conception. Les écologies projectives aspirent à intégrer les diverses disciplines agissantes comme parties intégrantes de la conception architecturale, urbaine et territoriale. Les écologies projectives sont une approche synthétique de l’écologie permettant de penser, échanger et de représenter.

 

Enjeux

Pour rendre efficaces les écologies projectives, celles-ci doivent être associées à un outillage de conception, à la fois systémique, performant et précis. Aussi, la conception systémique (Systemic Design) est une réponse déterminante : il s’agit d’une initiative récente de la conception architecturale ayant à peine une dizaine d’année d’existence officielle, intégrant la pensée systémique à la conception axée sur les habitats humains dans le but d'aider les concepteurs à faire face à des projets de conception toujours plus lourds et complexes. Les défis récents en matière de conception, liés à la complexité croissante causée par la mondialisation, les migrations et la durabilité, rendent les méthodes de conception traditionnelles insuffisantes sinon désuètes. De ce fait, les concepteurs ont besoin de méthodes de conception analytique, mieux structurées pour penser les édifices et les territoires de façon intelligente et responsable, ceci pour éviter les phénomènes indésirables ou dangereux et optimiser les propriétés naturelles potentielles des milieux. La conception systémique vise à développer les méthodologies et les approches aidant à intégrer la pensée complexe à la conception architecturale. Alors que le BIM (Building Information Modeling) actuel se limite à être un outil de gestion technique (car fondé sur le partage d'informations d'un bâtiment liés par les corps de métiers), le Systemic Design, en revanche, est un véritable instrument de conception ancré sur l’ensemble des facteurs complexes naturels et anthropologiques environnementaux qui déterminent les formes architecturales. L’approche systémique recueille les informations propres au contexte (global et local) dans lequel l’intervention architecturale doit avoir lieu, les catégorise. Elle les classe puis traite les data pour faire apparaître tout d’abord les lignes directrices morphologiques du projet architectural/territorial, pour enfin produire la forme architectonique achevée (profilage architectural).

 

Le séminaire, en synthèse

Le séminaire propose une approche différente de la pratique architecturale en terme de transition écologique : rendre intelligible la nature, le fonctionnement et l'organisation des artefacts architecturaux, des édifices, des villes et des territoires en les considérant en tant que phénomènes vivants dont il s’agit de modéliser les processus d’émergence et de mutations-changements. La question morphologique de l’architecture y est entendue dans sa dimension dynamique (Morphogenèse) complexe (Théorie systémique) et 'transitoire' (ou de transition écologique'). A la fois au travers de ses dimensions anthropologiques et linguistiques (Approche structurale, Schématisation, Grammatologie, Dispositifs sémantiques et spatiaux) et phénoménologiques (Interaction dynamique entre les édifices, le comportement humain et l’environnement naturel, (cf. Ambiances intelligentes (Ambient Intelligence), la forme architecturale est seulement le fruit d’interactions dynamiques qu'il faut déconstruire pour les reconstruire 'autrement'.

 

 

• OBJECTIFS DU COURS

L’enseignement vise à ce que les étudiants soient initiés aux compétences théoriques et appliquées de quatre champs de compétences majeurs (associés aux thèmes pédagogique du DE EcologieS / Milieu / Fabrique / Partage) à savoir en matière :

 

• d’Ecologies projectives (Milieu / Partage) :

- En donnant accès à une meilleure compréhension des liens et interactions entre écologies et écoumènes humains ; en ayant une approche catégorielle cohérente permettant de décrire les dysfonctionnements d’un territoire en établissant des diagnostics et des stratégies réparatrices et soignantes pour l’avenir de celui-ci.

- En permettant les moyens d’une lecture précise biogéographique et anthropologique des territoires à partir des instruments d’observation et de manipulation (données (data), cartographie SIG) de la forme architecturale, urbaine et territoriale.

- En accordant les moyens de compréhension des enjeux transdisciplinaires d’une méthodologie logique et formelle pour «décoder/déconstruire/reconstruire» les artefacts architectoniques, urbains et des grands territoires.

- En faisant prendre conscience que la pratique architecturale associée aux disciplines connexes, possède une fonction diagnostique, thérapeutique et soignante : car avant d’être des formes mécaniques et construites, les formes architecturales sont d’abord le siège de phénomènes physiques et psychosomatiques devant être maîtrisés par les humains

- En expliquant la théorie des affordances (Theory of affordances), laquelle donne la maîtrise aux concepteurs/aménageurs des formes architecturales entendues comme sièges des phénomènes physiques et psychosomatiques humains

 

• de Systemic Design et de théorie de la complexité (Fabrique) :

- En permettant l’accès aux enseignements nécessaires à l’apprentissage de la systémique architecturale et à la théorie de la complexité (classement taxinomique et systématique, construction de sémacartes (ou cartes sémantiques), et réseaux morphologiques, etc.)

- En donnant une compréhension des procédures systémiques et dynamiques en matière de formalisation architecturale (morphogenèse et théorie du dispositif architectural) - ce que l’on nomme en d’autres termes la démarche heuristique de constitution de la forme architecturale / architectonique et urbaine.

- En expliquant le processus complet de modélisation d’un édifice ou d’un territoire (BIM) en termes de conception éco-systémiques.

• des Notions génériques en sémiotique, linguistique, sciences des langages et cognitives.

- En prodiguant les notions élémentaires et fondamentales en matière de sciences des langages, de sémiotique, et une introduction générale aux sciences cognitives, aux épistémologies générales et architecturales, nécessaires de connaitre pour «traduire» (transduction architecturale) les informations du contexte (programme et site) sous forme morphologiques architecturale.

• des Approfondissements en programmation computationnelle et Architecture paramétrique (Optionnel)

- En donnant des compléments d’enseignement en matière de conception et de programmation sur Rhinocéros et Grasshopper, sur les modes de programmation de systèmes intelligents pour la production de pratiques innovantes et créatives, sur la distribution des circulations et l’organisation programmatique paramétrique ; Sur les traitements automatique des informations.

• des Approfondissements en matière de biomimétisme architectural, Ecologie et économie circulaire.

Contenu

• CONTENU

Les cours sont organisés en plusieurs modules de compétences :

 

• Module Ecologie projectives, P. Ceccarini: En donnant accès à une meilleure compréhension des liens et interactions entre écologies et œcoumènes

humains ; en ayant une approche catégorielle cohérente permettant de décrire les dysfonctionnements d’un territoire en établissant des diagnostics et

des stratégies réparatrices et soignantes pour l’avenir de celui-ci.

• Module Systemic Design, théorie de la complexité et de la transition. P. Ceccarini, G. Bignier : En expliquant le processus complet de modélisation

d’un édifice ou d’un territoire (BIM) en termes de conception éco-systémiques.

• Module Notions élémentaires en sémiotique et sciences des langages. H. Dulongcourty, P. Ceccarini : En acquérant des notions générales permettant

permettant d’interpréter les territoires .

• Module Architecture, Ecologie et économie circulaire. G. Bignier: Expliquant les enjeux des cycles vertueux de l’économie circulaire.

• Module Psychologie et philosophie des écoumènes humains (S. Bulle) : Introduisant aux Théories des affordances et aux Ethiques du Care

• Module Architecture paramétrique et computationnelle. D. Serero (Optionnel pour ceux qui souhaiteraient approfondir l'aspect computationnel)

• Module LIED Ecologie-Bio-géosciences (F. Bouteau, et ali, (Paris 7 Denis Diderot / UMR LIED): un module de conférences scientifiques de l’Université

de Paris 7 - Denis Diderot et le 'Campus de la transition (https://campus-transition.org/).

 

Conférences invités : T. Hammoudi, MA (Ensa Nantes) ; Intelligence des territoires et Big-Data, F Bouteau : Une revisite du monde végétal. P Chatzimpiros : Pour faire manger la ville, il faut d'abord nourrir l'agriculture. C Goupil : Efficacité énergétique: éloge du compromis. E Grésillon : Biogéographie / écologie urbaine. J Halloy : Construction collective chez les insectes: émergence et auto-organisation. J Halloy : Durabilité et matériaux, faire partie des cycles biogéochimiques, vers un biomimiétisme radical. P Laurenti : Comment s’auto-construit un animal.

 

• MOTS CLEFS

Transition écologique, Systemic Design, Projective Ecologies, Systèmes complexes, Architecture paramétrique, Sciences cognitives, Biogéographie, Bio-mimétisme, Biome et Œcoumène architecturaux, Psychologie, Sciences du comportement, Théorie des affordances, Ethiques du « Care », Morphogénétique architecturale.

 

• PRÉREQUIS

- Une prédisposition pour la théorie des processus de la conception architecturale

- Un intérêt pour les échanges transdisciplinaires et les questions ayant trait aux stratégies opérationnelles architecturales et urbaines.

- Le désir de prolonger le mémoire de Master 2 vers une recherche doctorale.

Travaux

• TRAVAUX REQUIS

Les étudiants définiront l’objet d’étude personnel qu’ils souhaitent développer individuellement.

La production du Mémoire de Master en M2 / S9 est l’objectif principal de tout séminaire qui se respecte, celui-ci constitue un document homogène de 40 à 80 pages de texte (hors illustrations et annexes). Le séminaire, grâce à des séances TD collectives et participatives, avec l’ensemble des étudiants, aidera à le composer progressivement au fur-et-à-mesure du semestre en plusieurs temps distincts en vu de la production d'un «pré-mémoire» qui servira pour la rédaction en S9. Ce pré-mémoire sera composé de :

1 / Une sémacarte de la recherche (ou carte sémantique) des notions impliquées dans la recherche, associée à l’élaboration de fiches analytiques des concepts utilisés selon les dimensions axiologiques. Cette sémacarte est capitale car elle met en évidence la recherche en tant que telle et c’est à partir de celle-ci que se constitue le plan et se rédige le texte du mémoire. Elle est un instrument de construction de la recherche (heuristique).

2 / Un article de synthèse de la problématique de recherche en 10 pages, hors illustrations. (N. B. : Une page équivaut à environ 1500-2000 caractères).

3 / Une bibliographie spécialisée sur le sujet étudié par l’étudiant

4 / Des annexes et notes de lectures devant entrer dans la composition du document final.

Bibliographie

• BIBLIOGRAPHIE

Un compendium de cours ainsi qu’une bibliographie exhaustive sera donnée dans le cadre du séminaire. Nous donnerons quelques éléments ici :

BERGER, A., BROWN, C., P-REX/MIT, Systemic Bundling, 2009, in REED, C., LISTER, N.M., Projective Ecologies, Harvard University Graduate School of Design, N.Y., Actar Publishers, 2016, p.356; S. Lally, Climatic Wash, 2007, in Op. cit., p. 217.

CECCARINI, P., Catastrophisme architectural, L’harmattan, Paris, 2004.

CECCARINI, P., Fluides, affordances et profilage architectural, in Impressions et fluidités, Acte du colloque L’Impressionnisme et la subtile fluidité contemporaine, Rouen, Presses Universitaires de Rouen, 2012. (CL)

CECCARINI, P., Le système architectural gothique. Théologie, sciences et architecture au XIIIe siècle à Saint-Denis. Morphogenèse et modélisation de la basilique de Saint-Denis (tome II), Techniques et conservation des arts, l’Harmattan, Paris, 2014. (O)

BIGNIER, G., « Architecture et écologie ; Comment partager le monde habité ? », 2015, seconde édition augmentée, éditions Eyrolles, essai, 214 pages, première édition 2012, 160 pages.

BIGNIER, G., 'Architecture et économie ; Ce que l'économie circulaire fait à l'architecture', mai 2018, éditions Eyrolles, essai, 155 pages

GIBSON, J.J., The Ecological Approach to Visual Perception. Boston,,Houghton Mifflin. 1979. IApproche écologique de la perception visuelle (1979), James J. Gibson, tr. fr. Olivier Putois, Bellevaux, Éditions Dehors, 2014.

JONES, P., Systemic design principles for complex social systems. In G. Metcalf (ed.), Social Systems and Design, Volume 1 of the Translational Systems Science Series, pp 91-128. Springer Japan, 2014.

JONES, P., Design research methods for systemic design: Perspectives from design education and practice. Proceedings of ISSS 2014, July 28 – Aug1, 2014, Washington, D.C.;

NELSON, H.G., STOLTERMAN, E., The design way: Intentional change in an unpredictable world. Second edition. Cambridge, MA, MIT Press, 2012;

REED, C., LISTER, N.M., Projective Ecologies, Harvard University Graduate School of Design, N.Y., Actar Publishers, 2016.

SEVALDSON, B., “Gigamapping: Visualization for complexity and systems thinking in design”, in Proceedings of the Nordic Design Research Conference. Aalto University, Helsinki, Finland, 2011.

WALDHEIM, C., Ecologies, Plural and Projective, in REED, C., LISTER, N.M., Projective Ecologies, Harvard University Graduate School of Design, N.Y., Actar Publishers, 2016, p. 8-9

Informations supplémentaires

• SITES CONSULTABLES :

(https://campus-transition.org/).

www.laf.archi.fr

www.evcau.archi.fr

www.paris-malaquais.archi.fr/laboratoire-gsa-28-1.html

www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2008/ue/1840

www.msc.univ-paris-diderot.fr

www.lied-pieri.univ-paris-diderot.fr

formation.univ-paris-diderot.fr/actualites/zoom-sur-master-geographie-et-sciences-des-territoires

en.wikipedia.org/wiki/Systemic_design

www.ocean-designresearch.net/index.php/home-mainmenu-1

www.systemsorienteddesign.net

aho.no/en/

www.systemsorienteddesign.net

www.aho.no

www.systemsorienteddesign.net

www.paris-valdeseine.archi.fr/extranet/file/CMAu.pdf

www.systemic-design.net

www.ocean-designresearch.net

www.birger-sevaldson.no

en.wikipedia.org/wiki/Systemic_design

formation.univ-paris-diderot.fr/formations/master-ecologie-biogeosciences

Informations annexes

• (1) Couplages séminaire-cours de projet pour un PFE 'Mention Recherche'

- Le séminaire 'Systemic Design et Ecologies projectives' est directement associé aux enseignements de projet TPCAU du Groupe 3 CMAu en Master, en particulier M1 / S7/ et en Master M2 / S9 (« Biomimétisme, Transition écologique, Territoires complexes et Plans stratégiques ») et S10 « Profilage architectural.» qui en est la suite et l'aboutissement. Ces couplages permettent de produire de manière rigoureuse et dans de bonnes conditions un PFE - ---'Mention recherche' pouvant dignement déboucher sur la filière doctorale.

Une bourse de post-master est offerte pour suivre le post-master de spécialisation 'Management du projet complexe' en co-tutellle avec l'ENSA Paris-Val de Seine et l'Université de Rome La Sapienza, 1° Facoltà di Architettura L. Quaroni.