Retour

  • S7-C2 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 4 : Émotions situées et ambiances en architecture. Guide théorique et méthodologique pour le projet

Semestre 7

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Ce cours est destiné à mieux appréhender les qualités communicationnelles des espaces. Il s’agit de présenter un cadre de connaissance théorique et pratiques, et d’expérimentations qualitatives susceptibles d’aider et d’infléchir les stratégies, les références et les processus de la conception architecturale et urbaine, notamment à l’échelle de l’architecture. Se pose dans les apprentissages d’un processus de construction, de conception ou du design, la façon dont la matérialité (formalisation) engendre ou non des émotions, des expériences humaines, plurielles. Celles-ci sont caractérisées par la rencontre, le rassemblement, qui supposent ici un ressenti (1) mais également une action pragmatique (2) permise par un cadre ou une ambiance architecturale. Les notions d’ambiance, de perception, d'émotions, sensations ont donc opératoires pour la pratique et la formation des concepteurs, mais également pour la compréhension d’un certain nombre de problèmes publics. Une place particulière est consacré à l'activisme en architecture, ou la façon dont un public ordinaire, citoyen et militant s'empare de l'architecture pour en faire un support émotionnel, vivant et politique.

 

Le cours ne traite donc pas des usages de l'architecture liés à un programme ou à une idéologie, mais de l'acte de conception tel qu'il engendre un certain nombre de ressentis et d'interactions avec le sujet percevant.

Contenu

Le cours comprend deux séries de cours magistraux et d’études de cas consacrés aux compétences perceptives de l’architecture.

 

- Acquisition d’un syllabus (1). On transmet d’abord un syllabus délimitant un certain nombre de notions fondamentales renvoyant aux «ambiances ressenties » : celle de perception, vision, cognition, émotion, sensible, architecture, sensorielle, phénoménologie, dispositif, ambiances, tissage, affordances et prises, meswork.

- Etudes de cas. Des espaces typiques qui permettent de saisir les qualités cognitives et les compétences d’usage (tactiles, cognitives) qui se créent à partir ou de dispositifs matériels architecturaux. Comment s’éprouve une ambiance ou une architecture ? Les cas examinés seront des réalisations architecturales contemporaines : par exemple :

- Eisenman et le mémorial juif,

- Zumthor (Bains et chapelles)

- Zaha Hadid et le Phaneo

- Rem Koolhas et la Casa Musica,

-Sanaa, Lens et le Rolex centermé

- Herzog et De Meuron et l’ensemble du dispositif perceptif

-

 

- Syllabus (2). Dans un second temps, no ous examinons d’avantage les ambiances réfléchies et mises en partage, impliquant d’autres thématiques . Comment se partage ou se diffuse une ambiance ? Sont abordées les notions de transactions, compétences communicationnelles, capacités, émotions situées, valuation. Ces notions abordent ce qui se passe à partir de la perception et des ambiances et donnant lieu à de véritables architectures 'publicistes' ou alternatives

Etudes ce cas (2) Les cas étudiés de caractérisent par le degré de visibilité des émotions et le type d’action permises par des aménagements (engendrement) suscitant des formes d’intelligence collective. Les cas étudiés sont :

 

- Lacasson et Vassal et la notion d’espaces capables,

- Bow-Wow et la Behaviorology, etc, Bouchain et l’expérience collective,

- des mouvements de contestation politique dans l’espace urbain : Notre Dame des Landes

- l’éco-design et les collectifs dans le domaine de la slow architecture , des eco-hackers ou des activistes

- les nouveaux collectifs en architecture (Cabanon vertical, Etc,etc) et les cas de contre-expertise citoyennes.

 

 

Des designers ou des enseignants chercheurs sont invités à parler des enjeux des études préalables intégrant ou facilitant ou des expériences ou de la méthodologie sur la perception et l’action (Agence Ferrier, Cresson, Cabanon Vertical, Perou, Est). Une ouverture à la recherche est possible via l'acquisition des fondamentaux (mémoires mention recherche et doctorat)

Travaux

-Exposé oral ou écrit des étudiants sur une oeuvre, un projet ou un ouvrage. Il est demandé aux étudiants de décrire un cas en mettant l’accent sur le rapport entre expérience et architecture en relatant un certain protocole de conception et d’engendrement d’actions. Toutes formes de medium sont possibles (son, image, film).

Bibliographie

Références biographiques théoriques

Jacob von Uexkul, Monde animal et humain. Théorie de la signification (Bibliothèque)

 

Tim Ingold, Une brêve histoire des lignes, Zones Sensibles, 2010 (Bibliothèque)

- Marcher avec les dragons, Zones Sensibles, 2013 (Bib

- Jean Paul Thibaut, Ambiances en partage, 2014 (Biblio)

 

John Dewey, Comment nous pensons, Les Empêcheurs de penser en rond, 2004

- L'Art comme expérience, Gallimard,‎ 2010

− La Formation des valeurs, Paris, La Découverte,‎ 2011

− Expérience et Nature, Gallimard,‎ 2012

Informations supplémentaires

catalogues bibliographiques CRESSON www.cresson.archi.fr/DOC.html Revue Ambiances ambiances.revues.org