Retour

  • S10-PFE option session février PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

Contrôle continu PFE session février

Semestre 10

DE 1 : Dimension urbaine Vs Projet architectural - M. Weissmann

  • Année : 5
  • Semestre : 10
  • Affilié à un groupe : oui

Objectifs pédagogiques

PROJET vers PFE et PFE Recherche,

semestre 9 du printemps 2017

 

VIVRE LA (LES) METROPOLE(S)

l’avenir de l’architecture, c'est son existence dans la métropole

 

Responsable : Alain Pélissier

Enseignants : Alain Pélissier, Sylvie Salles

 

 

Préambule :

 

Le PFE est le projet de fin d’études de chaque étudiant : il lui revient de définir lui-même son sujet, son projet et son objet.

A-LTO propose 3 axes de projetation, dont celui-ci :

. VIVRE LA (LES) METROPOLE(S)

L’avenir de l’architecture, c’est son existence dans la métropole.

Les 2 autres :

. HABITER LE(S) PAYSAGE(S)

. LATITUDE(S)

L’étudiant(e) doit choisir l’1 des 3 groupes de projet, après en avoir discuté avec les enseignants responsables.

 

Introduction :

 

VIVRE LA (LES) METROPOLE(S)

L’avenir de l’architecture, c’est son existence dans la métropole

 

Il s’agit ici d’aborder l’architecture en relation avec le phénomène de métropolisation, générique car mondial, spécifique car local, quelle que soit la taille de la ville considérée.

Toutes les métropoles ont des problèmes, qu’il convient d’affronter, d’étudier. Les architectes sont au centre des nouvelles propositions, à formuler, à projeter.

La métropole est un projet. Il concerne tous les êtres urbains, qui le composent, qui le traversent, pour leur cadre de vie, leurs horizons professionnels. Ce projet sollicite tous les acteurs : futurs habitants et présents ; architectes, urbanistes et paysagistes ; maîtres d’œuvres et maîtres d’ouvrages ; politiques du 13ème arrondissement, de la Ville de Paris, de la Métropole, pour le projet « Paris Rive Gauche », par exemple. Le projet se compose d’un enchaînements de projets (d’ensemble, de quartiers, de d’édifices de logements divers et d’équipements variés, d’avenues et de rues, de parcs et jardins. Le projet conjoint plusieurs échelles d’espaces et de temps, à prendre en considération. Ainsi, on parlera ici de projet de ville (projet urbain), de projet de paysage, de projet d’édifice, en les distinguant, et en les associant..

 

La métropole est un projet qui s’apprend.

Ce projet s’apprend à l’école.

C’est le premier but de cet enseignement.

Le second étant la préparation des étudiants en architecture en les dotant des outils de projet, de recherche, nécessaires à cette formation.

 

La métropole est en projet au singulier comme condition initiale, en projets pluriels quand on envisage leur ensemble dans tous les domaines qui la constituent. Il faut apprendre à distinguer ces projets (de ville, de quartier, d’édifice), dans leurs spécificités d’abord, dans leur assemblage et montage ensuite.

La métropole est un projet qui doit conjoindre 3 disciplines dans une école d’architecture : le paysage, l’urbanisme et… l’architecture. Cet enseignement vise à acquérir les bases de ces disciplines et à mettre en œuvre leurs exigences, dans le projet d’abord en superposant leurs modalités de conception, leurs matérialités de réalisation, ce qui suppose l’acquisition des savoir faire qui les constituent et les différentient., tout en les associant.

Le projet d’architecture est le palimpseste du paysage, de la ville et de l’architecture. Les projets doivent en témoigner.

 

Quelques couples de thèmes seront abordés :

. la densité / l’intensité

. la richesse / la pauvreté

. la minéralité / le végétal

Parmi d’autres, à révéler, à discuter.

 

Quelques pistes de projets :

. l’axe de la « forme urbaine »

. l’axe de la « citoyenneté », des « civilités »

. l’axe du « vivre métropolitain », comme une manière d’être, de penser, de communiquer et d’échanger… et aussi de projeter et d’architecturer.

 

Des conceptions seront à discuter ensemble :

. un dialogue entre étudiants et enseignants sera mis en oeuvre

. une communication entre groupes de projets d’A-LTO sera établie et une évaluation par l’échange, la comparaison.

En projetant, chaque conception de chaque étudiant sera l’objet d’une double attention :

. dessinée et commentée, en planches et en maquettes

. écrite et illustrée, au quotidien, et restituée dans chaque phase finale (d’étape, de jury).

 

Architecture : projet métropolitain, thèmes de demain pour aujourd’hui, et recherche.

Métropole(s) : être et vivre ensemble, paysager et architecturer en même temps, et recherche.

 

Sujet :

 

Il est au libre choix de l’étudiant. Le sujet est établi à la première séance, après discussion avec les enseignants. Il peut être remis en cause, modifié, changé, afin de mieux cerner son véritable centre d’intérêt.

Le sujet n’étant pas fourni par l’enseignant, l’étudiant(e) doit apprendre à le concevoir et à le construire, en l’argumentant, en le défendant.

Le projet est l’action qui se poursuit chaque semaine, avec méthode, en partant d’une hypothèse, et en se dotant des connaissances nécessaires.

Le projet passe par la réalisation d’ « objets », plans, maquettes, perspectives, détail, exigés à chacune, chacun.

La confrontation s’accompagne de la compréhension. Chaque étudiant expose son projet aux étudiants et aux enseignants réunis autour d’une table de discussions.

 

L’impératif est de débuter le projet par un sujet d’aujourd’hui face à ce qui vient. Tous les enjeux actuels et essentiels font parti des possibilités projectuelles de cet enseignement.

Parmi eux, par exemple :

. Cohésion sociale : construire le vivre ensemble

. Climat environnemental : associer architecture et nature

. Crise économique-écologique : réunir milieux et populations

 

VIVRE LA (LES) METROPOLE(S)

L’avenir de l’architecture, c’est son existence dans la métropole

 

Objectifs :

 

1. Étudier les relations de réciprocité entre l'architecture et la métropole.

2. Comprendre les différences entre le projet d'architecture, et le projet urbain, et le projet de paysage, afin de les associer.

3. Apprendre à analyser les échelles spatio-temporelles de projet, et à les mettre en œuvre par des pratiques projectuelles adaptées, en distinguant une phase de proposition urbaine, et une phase de projet d’édifice, en relation.

4. Cet enseignement de projet offre la possibilité d’entamer un parcours de projet en recherche, en partant d’une problématique construite et en l’étayant de savoir faire pointus sur les questions traitées.

5. Cet enseignement ouvre à la recherche, vers le Projet de Fin d’Etudes mention Recherche ( S10, semestre de printemps).

 

Projet :

 

3 strates :

. Les armatures : l’espace de citoyenneté, l’espace des mobilités en partage

. Les paysages : le paysage proche et le paysage lointain, en consonance

. Les architectures : les équipements, les logements, en mixités

L’ensemble se compose donc de 3 matières qui sont en relations de réciprocité.

L’architecte se doit d’associer le projet d’édifice, le projet urbain et le projet de paysage, plutôt que de les opposer, au point d’ignorer leur enrichissement par leur rapprochement.

Les connaissances en architecture s’augmentent de celles du paysage et de l’urbain.

A côté des compétences requises et visées en architecture, l’étudiant doit se doter de celles du paysage et de l’urbanisme, en tant que disciplines, et en termes de projets compatibles et complémentaires, plutôt qu’opposés.

 

Programme :

 

Soit de l’ordre du logement : un ensemble de plusieurs programmes innovants sur les questions du moment.

Soit de l’ordre de l’équipement : un regroupement d’au moins 2 équipements, afin de combiner leur voisinage, d’en tirer parti pour créer des utilisations inattendues.

 

2 objectifs :

. Prôner l’invention (au sens de « parvenir au lieu »)

. Mesurer l’intervention (au sens de rassembler le nouveau et l’existant)

 

Séances hebdomadaires :

 

12 semaines, de la première à la dernière.

Chaque semaine : 1 travail à accomplir. A la fin de chque séance, 1 question est posée pour la fois suivante, avec documents à la clé.

Carnet du projet, selon l’ordre chronologique, à tenir et présenter chque semaine (A4).

 

Séquences du semestre :

 

Séquence 1 : de la ville à l’édifice.

 

Intermède : travail en commun, avec tous les étudiants des 3 groupes de projet, tous les enseignants des groupes de projet et les autres enseignants d’A-LTO.

 

Séquence 2 : de l’édifice comme entité à l’édification en détail.

 

Pré-jury : interne à A-LTO.

 

Cours :

 

Des enseignants d’A-LTO, au choix. Programme à suivre.

 

Interventions (à titre indicatif) :

 

D’apports extérieurs à A-LTO, dans l’école.

De renforts extérieurs (à préciser).

 

Travaux requis :

 

Il s’agit d’un édifice, soit de logement, soit d’équipement :

 

Projet : de 6 à 8 planches A0, réductions A3.

. Localisation dans le plan de la ville

. Situation urbaine du quartier

. Après / Avant

. Plan de masse

. Plan de rez-de chaussée

. Coupe(s) transversal(es) et coupe (s) longitudinale(s)

. Isométrie de l’édifice

. Une partie développée, avec plan de référence, coupes dans les 2 sens, plans dépendants

. Un détail de l’édification toute hauteur, sur 1 format, avec coupe et façade.

 

Rapport de présentation : les études nécessaires. A discuter au cas par cas.

 

Discours :

 

Le jury se déroulant en 2 temps de 20mn, le premier de présentation par l’étudiant, le second d’interrogation par les membres du jury, l’étudiant doit se préparer à ces 2 moments, qui correspondent à 2 modes d’exercice différents et complémentaires.

Un entraînement est prévu à la fin de chaque séquence et de l’intermède, comme préparation au jury final.

 

Mode d’évaluation :

 

Contrôle continu :

Présence obligatoire à chaque séance.

Le contrôle continu sera noté sur la présence et après la remise du carnet d’avancement.

 

Jury final :

Les étudiants doivent prendre connaissance du procès-verbal (vierge, bien sûr) d’avis du jury après délibération, afin de ne rien ignorer de ce qui est attendu de lui.

 

PFE, éléments du contenu :

 

. Le projet

. Le rapport de présentation :

. Le discours

 

. Le construit

. L’écrit

. L’oral

 

L’architecture, la ville, le paysage

 

 

Recherche :

 

La recherche pour tous : tous les étudiants inscrits en S10.

 

La recherche pour quelques-uns : seuls, celles et ceux qui auront entrepris une démarche allant vers le PFER dès le semestre 8, et qui auront validé les étapes, en projet comme en mémoire.

 

PFER :

 

Nota : le mémoire et le projet sont tous 2 estampillés « Recherche ».

 

 

 

Bibliographie :

 

Cf. Les PFE sont en bibliothèque.

Les PFER aussi.

 

La bibliographie des enseignants sera fournie en début des séances.

 

Les étudiants établiront leur bibliographie personnelle, en fonction de leurs sujets d’études et de recherches.