Retour

  • S3- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Découverte expérimentale du projet architectural - L’architecture et l’édifice

Projet 3 ou Projet 4 - Equipement/le parcours

Groupe 13 - Jean-Michel Veillerot / Sébastien Blondiot

Responsable(s) : Jean-Michel Veillerot

Enseignant(s) : Sébastien Blondiot

  • Année : 2
  • Semestre : 3
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Parcours : «Habiter l’espace public », de l’intime au partagé.

 

 

Le semestre poursuit, de manière progressive le travail engagé l’année dernière en première année,

Groupe 14.

 

 

Le parcours pédagogique, élargissant la notion d’équipement public à la dimension d’espace public et

de milieu ambiant, se développera autour de trois directions privilégiées :

 

- Le projet architectural comme expérience individuelle de l’écoute phénoménologique du corps,

échelle 1 de toute spatialité enveloppante.

- Le projet architectural comme vecteur de relation forte avec la nature: éléments, phénomènes,

climats, paysage naturel.

- Le projet architectural comme facteur de compréhension d’une complexité urbaine entrelacée.

Dans un souci permanent de réelles qualités d’usage.

Contenu

L’objet du travail sera axé sur le thème d’une résidence étudiant. Les exercices proposés

s’attacheront ainsi à établir la qualification et l’enchaînement de lieux intensifiant les

sentiments d’intimité ou de partage, fondements d’un véritable espace public.

L’enseignement introduira la notion de typologie architecturale, les déformations du type liées à sa

multiplication dans l’espace, ses modifications conceptuelles (par dépassement, réinterprétation ou

actualisation) ou enfin contextuelles, modulations liées à son intégration dans un environnement

urbain. Il ainsi s’agira ainsi tout au long du semestre d’expérimenter les savoirs, outils et

matériaux spécifiques à l’architecture : structures spatiales, structures constructives, lumières,

matières. Se convaincre que les formes naissent de tensions, de forces interactives entre intérieur

et extérieur et qu’elles ne peuvent être envisagées que comme résultantes d’efforts de stabilité et

de forces d’attraction.

Le semestre se structure sur l’enchaînement de 4 exercices constituant le parcours d’un projet

unique. Chaque étape offre ainsi l’opportunité d’un travail réflexif distancié sur la phase

précédente, d’où allers-retours fructueux, remises en cause et ajustements.

 

Exercice n°1 : INTIMITE : Un Logement étudiant.

Le thème de cet exercice est un logis de dimensions minimales que nous étudierons depuis

l’intérieur. L’émotion trouvera ainsi son origine autour des simples usages et pratiques de la vie

quotidienne.

« Je est un autre » a écrit Rimbaud. Rechercher cet étranger intime: le corps. Faire l’expérience

individuelle de la perception sensible d’un espace architectural. En composant l’espace autour de

soi, on s’attachera à chaque instant à analyser la prise de conscience de ses propres perceptions.

Une attention particulière sera portée sur les relations de la chambre avec l’extérieur (façade ou

coursive de distribution), sur le dessin des enveloppes, filtres de la domesticité, sur la

définition des espace extérieurs proposés : loggia ou balcon. Les systèmes distributifs seront

développés dans l’exercice suivant. Le volume de cette cellule sera conçu pour s’inscrire dans une

multiplication horizontale et une superposition verticale. Derrière les parois et les planchers

réside un(e) voisin(e). Se souvenir du « Pavillon de l’Esprit Nouveau », prototype échelle 1 de

l’élément unitaire de l’« Immeuble Villa » de Le Corbusier.

 

Exercice 2 : URBANITE : Une Parcelle en région parisienne.

Etude urbaine d’une parcelle en région parisienne, dont la découverte fera l’objet d’une semaine

particulière. L’« architecture » par essence discipline topologique, partition de l’espace, a

également le devoir de constituer une ouverture vers ce qui n’est pas elle, vers le hors champ qui

la borde : « elle est par essence débordée par le territoire qui l’entoure et les corps qui

l’habitent » (Benoît Goetz -« La Dislocation »).

 

Exercice 3 : PARTAGE : Une Résidence étudiants.

« Je est un autre ». S’attacher à l’éthique personnelle de l’intelligence d’autrui, à la liberté

pour tous d’aller et de venir, de se réunir.

Il s’agit en effet de concevoir une résidence étudiante, édifice qui assemble des lieux individuels

d’habitation complétés par d’autres, collectifs ceux-là. Le travail du projet va consister à en

maîtriser toutes les articulations. C’est donc un immeuble conçu comme une petite ville ou une

grande maison. Une petite « unité d’habitation », en somme. Cet exercice se propose 3 objectifs:

- Etudier les modes d’association des studios et l’enchainement des systèmes distributifs. Le volume

enveloppe bénéficiera d’un rez-de-chaussée libéré sur deux niveaux et d’une toiture accessible,

dégageant une vue panoramique sur le territoire parisien.

- Aménager par ailleurs le déploiement d’une promenade architecturale en creux, fédérant les lieux

partagés de convivialité, et ce depuis le rez-de-chaussée jusqu’à la toiture terrasse panoramique.

Travail sur l’évidement.

- Prendre en compte simultanément les opportunités contextuelles repérées lors de l ‘étude urbaine :

relation au quartier, au territoire, au paysage, au proche et au lointain.

 

Exercice 4 : MIXITE : Un équipement culturel.

Introduction de la notion de mixité urbaine par l’insertion sur la parcelle d’un petit équipement

culturel en relation avec la résidence étudiante. Ce programme proposera également un travail

spécifique sur la lumière.

 

METHODE DE TRAVAIL : Cours hebdomadaires en salle 605.

Expérimentation toujours renouvelée du plaisir de la découverte (analyse) et de l’invention d’un

désir (projet).

Tenue d’un livret de bord retraçant le palimpseste des recherches patientes et individuelles.

Participation active à une dynamique de groupe. Les séances hebdomadaires demeurent le lieu

privilégié de l’expression, du commentaire et des débats.

 

 

Cet enseignement du projet sera conduit en partenariat avec les groupes 8 et 14. Rythme et sujets

seront élaborés de concert entre les enseignants. Evaluations intermédiaires et jury final seront

communs, selon des modalités à préciser au cours du semestre.