Retour

  • S1- 40 Expériences pour le projet

Penser avec le dessin

Groupe 06 - Florence Gillet

Enseignant(s) : Florence Gillet

  • Année : 1
  • Semestre : 1
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

De la ligne à l'espace : le cours s'intéresse au passage de l'espace à deux dimensions à l'espace à trois dimensions.

La ligne s'inscrit dans l'espace de la feuille puis elle se développe et investit l'espace de la salle de cours.

Le rythme composé dans l'espace de la feuille est ensuite observé et capté dans l'espace urbain.

 

– Expérimenter les outils et les techniques du dessin à main levé.

– Acquérir un répertoire formel par la manipulation des outils secs (crayon, fusain, feutre, etc.) et humides (encre, plume, pinceau).

– Pratiquer le dessin comme outil de lecture et de compréhension de l'espace.

– Pratiquer le dessin comme outil de représentation, d'expression et de communication.

– Pratiquer le dessin comme outil de conception.

– Mettre en espace les travaux réalisés : la forme est mise en adéquation avec le fond (espace de la feuille, espace du lieu d'accrochage).

– Former son regard critique par l'analyse élaborée des travaux restitués.

– S'ouvrir à une culture artistique, en particulier par la découverte des pratiques contemporaines.

Contenu

Les différents exercices mettent l'accent sur l'importance du corps dans le geste du dessin : l'œil, la main, le souffle, la position de son propre corps dans l'espace.

 

Trois types d'exercices sont réalisés :

– Dessin d'observation : espace familier (la chambre, la salle de cours), espace urbain (la rue, le jardin), paysage, nature morte.

– Dessin d'imagination, dessin automatique.

– Dessin de mémoire.

 

Ces trois types d'exercices interrogent :

– le tracé : grain et matière, épaisseur et finesse du trait, dynamique de la ligne (poids de la main, vitesse du geste, laisser-aller),

– les textures : trait, point, tache, aplat,

– le rythme : statique/dynamique, tension/relâchement,

– la lumière : définition d'une source lumineuse (soleil, lumière artificielle), circulation de la lumière, ombre propre, ombre portée,

– les valeurs : noir et blanc, gammes de gris,

– les proportions et les rapports d'échelle,

– la profondeur : proche/lointain,

– la répartition des vides et des pleins,

– le choix du point de vue, le cadrage,

– la composition, la mise en page,

– le mode d'exposition : accrochage et installation dans l'espace, prise en compte d'un contexte existant.

Travaux

Carnet de croquis. Carnet de bord. Planches graphiques. Collages. Photos. Maquettes.

Commentaire critique argumenté : soutenance orale devant le groupe.

Bibliographie

BACHELARD G., 'La Poétique de l'espace', PUF, Paris, 1957.

DUBUFFET J., 'L'Homme du commun à l'ouvrage', Gallimard, Paris, 1973.

CHENG F., 'Vide et plein, le langage pictural chinois', Seuil, Paris, 1991.

JUNICHIRO T., 'Éloge de l'ombre', Publications orientalistes de France, Paris, 1977.

MERLEAU-PONTY M., 'L'Œil et l'esprit', Gallimard, Paris, 1964.

PEREC G., 'Espèces d'espaces', Galilée, Paris, 1974.

VALÉRY P., 'Degas danse dessin', Gallimard, Paris, 1938.

Informations supplémentaires

Projections (diaporama, vidéo). Catalogues d'exposition. Textes d'artistes.

Visite des collections permanentes du musée national d'art moderne. Visite d'expositions temporaires. Visite de sites et de bâtiments.

! Attention ! Les TD ont lieu à l'atelier de Charenton.