Retour

  • S1- 20 CULTURE ARCHITECTURALE ET URBAINE

Introduction à la sociologie et à l'anthropologie

Responsable(s) : Nabil Beyhum

  • Année : 1
  • Semestre : 1
  • E.C.T.S : 2
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : obligatoire
  • Affilié à un groupe : oui

Objectifs pédagogiques

Ce cours et ses TD ont pour objet d’initier les étudiants en architecture à la sociologie et à

l’anthropologie urbaine. Il ne vise donc pas à former des sociologues de terrain ou des théoriciens,

mais à rendre accessible les mots des sciences sociales. Par-delà les idées, le cours a pour but que

l’étudiant futur architecte rende sa pratique opérationnelle et sa réflexion théorique plus perméables à

la prise en compte des populations, des cultures, du temps et du mouvement.

Contenu

Dans une première partie, le cours portera sur l’émergence comparée de la sociologie et de

l’anthropologie urbaine, avec un accent particulier mis sur l’Ecole de Chicago et ses fondements

théoriques, européens, africains et américains ainsi que sur l’œuvre française de M. Halbwachs. Les 5

exemples d’études de terrain seront particulièrement développés (séances 1 à 5)

 

La deuxième partie introduira à une typologie des villes, ville grecque, romaine, industrielle,

orientale, à l’organisation évidemment différente dans le sens où les espaces et les temps sociaux

s’articulent dans des dynamiques remarquables. L’oeuvre de Max Weber qui conçoit la ville comme

organisation politique sera mise en avant. En contrepoint, les apports de H. Lefebvre et ses

interrogations serviront à interroger la modernité de la ville. (séances 6 et 7)

 

La troisième partie portera sur trois thèmes centraux de l’anthropologie, rapportés à la ville ou

l’architecture : l'anthropologie de la parenté, du religieux, du politique. (séances 8 à 10)

 

La quatrième partie portera sur les grands questionnements et les méthodologies qui, par-delà la

sociologie ou l’anthropologie, sont susceptibles de nourrir l’ensemble des champs disciplinaires, dont

l’architecture. La question de l’empirisme y sera abordée, mais aussi celle des marges, du rapport entre

raison et perception, pratique et théorie, etc . (séances 11 à 13)

 

Mots-clés : Usages, Cultures urbaines, Classes sociales, Groupes ethniques, Espace privé-Espace public,

Anomie, Anonymat, Communautés, Catégories, Taille des villes-densité-hétérogénéité, Habitat, Mode de

vie, Mouvement social, Masse et individu, Distance sociale et proximité spatiale, Appropriation et

détournement de l’espace, Espace socialisé, Ségrégation et discrimination, Hauts-lieux et bas-fonds,

Fragmentation-spécialisation- différentiation, Typologies des villes, Villes

grecques-romaines-industrielles-orientales, Villes globales, Modernité urbaine et modernité sociale,

Territoires, Réseaux, Flux, Droits et obligations

Travaux

Les TD de SHS/L1(S2) correspondant à 18h par étudiant ont l’objectif de mieux approfondir les

apports des deux cours magistraux en SHS de la première année de licence, à savoir l’Introduction à la

sociologie et à l’anthropologie et la Sociologie de l’habitat, cela par le biais d’un recueil de textes

choisis.

 

Les chargés de TD auront la mission d’accompagner les étudiants dans la découverte de ces textes, leurs

auteurs et leur contexte de parution. Cela peut prendre la forme de l’étude collective de certains

textes, de visites de terrain en rapport avec un texte choisi.

 

Le choix de la méthodologie de travail appartient à chaque chargé de TD en fonction de ses objectifs,

l’objectif final étant la réalisation d’un rendu(en 2 exemplaires) par groupe de 5 étudiants. Celui-ci

prendra la forme d’un poster A1. Les meilleurs posters seront affichés à l’occasion des portes ouvertes

de l’école dans une salle dédiée aux SHS.

 

L’analyse personnelle comprise dans ces posters sera structurée autour d’une idée forte présente dans au

moins un de textes du recueil. Elle sera enrichie par des coupures de presse, images, croquis référencés

(la provenance de l’extrait ou de l’image doit apparaître) et par une bibliographie.

 

L’évaluation qui correspond à 50% de la note finale en SHS (les autres 50% proviennent du cours

magistral uniquement pour la Sociologie de l’habitat) prendra en compte trois aspects : l’assiduité (car

la présence aux TD est obligatoire), la qualité réflexive et rédactionnelle du poster et la capacité de

présenter oralement son travail à l’occasion du passage devant un jury. Il faut rajouter ici qu’en TD,

il y aura une question associée au cours d’Introduction à la sociologie et à l’anthropologie (épreuve

synthétique écrite).

 

La dernière séance sera donc consacrée aux jurys formés par plusieurs chargés de TD qui évalueront le

travail des étudiants autres que ceux encadrés. Chaque groupe de 5 étudiants aura 4 minutes de

présentation de son travail et 4 minutes de réponse aux questions qui lui seront adressées par le jury.

 

L’étude des textes du recueil est donc nécessaire dans la construction de sa réflexion autour d’une

notion-clé.

 

Enfin, les posters devront respecter les normes de présentations indiquées ci-après :format A1 paysage

comportant

- en haut de la page l’intitulé du TD, le titre du poster, les noms des étudiants, le nom de

l’enseignant responsable, la date,

- et aussi des illustrations légendées (photos, collages, plans…) et le commentaire faisant référence à

au moins un des textes du recueil (12 000-15 000 caractères espaces compris représentant 4 formats A4 de

texte en Times 12 interligne 1,5).

Bibliographie

En priorité, et en plus des extraits présents dans le recueil :

 

Grafmeyer, Y., La sociologie urbaine.

Grafmeyer et Joseph, L’école de Chicago, naissance de l’écologie urbaine, 1979.

Fijalkow, Y.,Sociologie des villes, La Découverte, 2011.

Hannerz, Ulf, Explorer la ville, Editions de Minuit, 1983.

Simmel, G., « Digressions sur l’étranger », in Grafmeyer Y, et Joseph I, L’école de Chicago. Naissance

de l’écologie urbaine, Aubier-Montaigne, 1979, pp 53-61

 

 

A lire utlétrieurement

 

Barthes, R., Sémiologie et urbanisme, in Œuvres complètes, II, Seuil

Castells, M. La société des réseaux, Fayard, 1998

Castells, M., La question urbaine, Maspéro,

Chamboredon et Lemaire, Proximité spatiale et distance sociale : les grands ensembles, Revue française

de sociologie, Vol XI

Champy, Sociologie de l’architecture, La découverte, 2001

Davis, M., City of Quartz, Los Angeles, capitale du futur, 1990, La découverte

Foote Whyte W., Street Corner Society, La structure sociale d’un quartier italo-américain, La

découverte, 1996

Frey JP, Chombart de Lauwe PH. La sociologie urbaine entre morphologies et structures, Espaces et

sociétés, 2001

Ghorra-Gobin, C., La ville américaine. Espace et société, Nathan, 1998

Goffman E. La mise en scène de la vie quotidienne,

Roncayolo, M., La ville et ses territoires, Folio, 1982

Roncayolo et Paquot, Villes et civilisations urbaines, XVIII-XXème siècle, Larousse, 1992

Sassen, S., La ville globale, Descartes 1996

Simmel, G., Métropoles et mentalité in Grafmeyer et Joseph, L’école de Chicago, naissance de l’écologie

urbaine, 1979, Aubier-Montaigne.

Pétonnet, C., On est tous dans le brouillard. Ethnologie des banlieues, 1977

Pinçon et Pinçon-Charlot, Dans les beaux quartiers, Seuil, 1989

Raymond, Haumont, Dezes, L’habitat pavillonnaire, L’Harmattan, (réédition) 2001

Halbwachs, M., Morphologie sociale, 1970, Colin

Lefebvre, Le droit à la ville, Seuil, 1968

Weber, M., La ville(extrait du tome 2 d'Économie et société), traduction par Ph. Fritsch, Aubier, 1982.

Raulin A.,Anthropologie urbaine, Paris, Armand Colin, Coll. Cursus-Sociologie, 188 p., 2001

Sansot, P., Jardins publics, Payot, 2003

Informations supplémentaires

PROGRAMME TRAVAUX DIRIGES (recueil de textes fourni aux étudiants) 2011-2012 :

 

 

• SOCIALISATION-DEVIANCE

 

 FOUCAULT M. (1975), « Le panopticon de Bentham » inSurveiller et punir, Gallimard, p. 233-235

 BACQUE M.-H. et MADZOU L. (2010), « Introduction » in J’étais chef de gang, Editions de l’Atelier, p.

5-10

 LEPOUTRE D. (1997), « Les modes d’appropriation de l’espace » in Cœur de banlieue, Odile Jacob, p.

34-42

 ZENEIDI-HENRY D. (2004), « Reformulation de la notion d’espace domestique à travers l’expérience des

SDF » in COLLIGNON b. et STASZAK J.F. (dir.), Espaces domestiques. Construire, habiter, représenter,

Bréal Editions, p. 20-32

 

• RAPPORTS SOCIAUX

 

 DORTIER J. F. (2010), « Tous soumis ? », Sciences humaines, n° 213, p. 36-39

 MARMION J.-F. (2010, Torturez, vous êtes filmés !, Sciences humaines, n° 213, p. 42-43

 LARDELLIER P. (2010), « Rencontres amoureuses sur le net », Sciences Humaines, n° 217, p. 43-45

 ION J. (2011), « Bénévolat, assistance. Pourquoi s’engage-t-on ? »,Sciences Humaines, n° 223, p. 44-46

 DESSALLERS J.-L. (2011), « Parler pour exister », Sciences Humaines, n° 224, p. 45-47

 

• NOUVELLES FORMES D’ACCES A LA CULTURE

 

 DE LA VEGA X. (2011),« Trois idées reçues sur l’internet »,Sciences Humaines, n° 229, p. 26-29

 MOLENAT X. (2011), « Les nouveaux codes de la distinction », Sciences Humaines, n° 224, p. 38-41

 DORTIER J. F. (2011), « Voyage au cœur de Wikipédia », Sciences Humaines, n° 229, p. 54-57

 CANONNE J. (2011), « Les jeux vidéo passion ou addiction », Sciences Humaines, n° 299, p. 46-47

 

• VILLE-HABITAT

 

 HALL E. (1966), Extrait de La Dimension cachée, Seuil, p. 132-137

 CHAMBOREDON J.-C. et LEMAIREM. (1970), Extrait de « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands

ensembles et leur peuplement », Revue Française de Sociologie, p. 3-11

 PINCON M. et PINCON CHARLOT M. (2004), « La mixité est-elle souhaitée ? » inSociologie de Paris, La

Découverte, p. 95-98

 PINCON M. et PINCON CHARLOT M. (1989), « Réaménagement de l’habitat bourgeois » inDans les beaux

quartiers, Seuil, p. 85-92

 

• INNOVATION

 

 WEINBERG A. (2010),« Qu’est-ce que l’esprit créatif ? », Sciences Humaines, n° 221, p. 42-44

 BONNARDEL N. (2010),« Innovations à la recherche d’idées », Sciences Humaines, n° 221, p. 44-47

 

• POUR ALLER PLUS LOIN …

 

 MAUSS M. (1904-1905), « Essai sur les variations saisonnières des sociétés eskimo. Etude de

morphologie sociale », Année Sociologique

 

• METHODOLOGIES

 

 BERTHIER N. (1998), « Les entretiens » in Les techniques d’enquête. Méthode et exercices corrigés, Ed.

Armand Colin, coll. Cursus, série « Sociologie », Paris, p. 50-57

 BEAUD S., Weber F. (1998), Extraits du Guide de l’enquête de terrain, Paris, La Découverte

 FIJALKOW Y., « Technique de l’observation », extraits de l’ouvrage de Peneff (L’hôpital en urgence) et

de Peretz (sur la méthode d’observation).