Du 15/03/2018 au 14/06/2018

ENSAPVS
3/15, quai Panhard et Levassor
75013 Paris

Retour

  • Séminaire
  • Événement

Programme du séminaire Lieux et Enjeux 2018

#Laboratoire CRH-LAVUE, Recherche, Formation, Enseignement

Initié en 2010, ce séminaire est programmé au printemps de chaque année. Le séminaire est ouvert aux masters et aux doctorants, il porte sur des thématiques d’enseignement et de recherche compatibles avec les axes du CRH-LAVUE et les enseignements de l’ENSA Paris-Val de Seine. 

15.03.18 / L’éphémère et le temporaire dans l’architecture et la ville contemporaine

Organisé par Ahmed Benbernou, Stéphanie Boufflet, Bernard Haumont, Vincent Laureau, Clara Piolatto

Alors que le régime d’historicité dominant semble être celui du présentisme, penchons-nous sur les caractères éphémères ou temporaires de certaines pratiques architecturales et urbaines. D’une part, des dispositifs plus ou moins éphémères de fabrication de la ville et de ses lieux se développent (collectifs de professionnels et de praticiens, élaborations et coproductions participatives, édifications temporaires…), d’autre part, des installations et des constructions s’affirmant comme temporaires (friches, délaissés, squats…) ou considérées comme telles (campements, bidonvilles…) se multiplient. Interroger et comparer ces pratiques en France et à l’étranger, c’est essayer de caractériser les rythmes et les temporalités de la ville et de l’architecture contemporaines.

12.04.18 / Faire avec l’extrême précarité résidentielle

Organisé par Sabrina Bresson, Laura Guérin, Claudette Lafaye, Coralie Robert

Dans un contexte de crise migratoire, de crise du logement et d’inégalités croissantes, les formes de précarité résidentielle s’intensifient donnant lieu à des situations de plus en plus extrêmes : bidonvilles, campements, squats. Cette séance envisage le traitement contemporain de cette extrême précarité. Les politiques publiques, les expérimentations sociales, architecturales et urbaines seront au cœur des réflexions, croisant les approches des sciences humaines et de l’architecture. On s’attachera à saisir comment « faire avec » : faire avec ce « problème » public, faire avec les différents acteurs, faire avec les populations concernées, faire avec l’espace.

23.05.18 / Expérimenter dans la formation en architecture

Organisé par Marlène Ghorayeb, Hélène Hatzfeld, Rainier Hoddé, Anne-Laure Jourdheuil, Khedidja Mamou, Alexandre Neagu

Ateliers ou studios, intensifs, workshops, « hors les murs », « mises en situations », prototypes, voire recherche-action… Par leur position particulière dans l’enseignement supérieur, les écoles d’architecture ouvrent et explorent divers possibles pédagogiques, notamment par la conception architecturale et le projet. Interrogeons-nous sur la notion d’expérimentation : quels héritages et quelles postures ? Quelles expérimentations institutionnelles ? Quelles expérimentations d’enseignements ? Que signifie expérimenter en école d’architecture : essayer, vérifier, apprendre par l’expérience, mais aussi sortir des modèles et proposer des alternatives ?

14.06.18 / Topique et Topos

Organisé par Yankel Fijalkow, Caroline Rozenholc, Yaneira Wilson

Topique se dit d’un remède qui agit à l’endroit où il est appliqué. Dans l’Antiquité, topique se dit d’une divinité qui règne sur un territoire qu’elle protège. Cette séance traitera du soin porté aux lieux et aux habitants des villes qui se font et se défont. Lieux en transformation, en construction, en démolition, en labellisation, en recomposition. Quelles sont les intentions et les attentions des acteurs ? Quels rôles y joue la mobilisation des images et des récits ? Des enclaves urbaines (ghettos et quartiers de relégation européens et orientaux) à la mégalopole latino-américaine, en passant par les centres-bourgs franciliens, topiques et topos dialoguent toujours…