Le 13/05/2019

17h30-19h00

ENSAPVS, amphi 180

Retour

  • Archivé

[EVCAU] Italie dans les années 1950- l'art d'exposer - Giulia Ceriani Sebregondi

GIULIA CERIANI SEBREGONDI- UNIVERSITÀ DELLA CAMPANIA « LUIGI VANVITELLI »

L’architecture des musées en Italie dans la période après la Seconde Guerre mondiale mérite une attention spéciale. La guerre avait laissé d'immenses dégâts en Europe. De nombreux spécimens du patrimoine artistique et culturel et de nombreux musées avaient été touchés. Au-delà des besoins urgents en matière de logement, de services et d’infrastructures, la reconstruction en Italie fut aussi une reconstruction des institutions démocratiques. Dans ce contexte, les musées et les expositions jouèrent un rôle majeur. La pédagogie de l'art eut une valeur fondatrice pour le processus démocratique et la reconstruction des musées devint l'expression même de la volonté de renaissance et de récupération de l'identité nationale après la fin du régime fasciste. Les musées sont ainsi devenus des lieux d’expérimentation, dans une dialectique étroite entre «ancien» et «nouveau» – étant donné qu’ils étaient presque toujours installés dans des bâtiments historiques. Plusieurs musées ont été établis, reconstruits ou réaménagés entre 1945 et 1965. Les conservateurs ont fait appel à plusieurs architectes d’avant-garde pour donner forme à cette nouvelle culture de l'exposition spécifiquement italienne, dans laquelle convergent histoire, architecture, design et graphique. Ces interventions ont renouvelé la muséographie en Italie et ont contribué à établir un nouveau standard dans le monde entier. Il sera question d’illustrer quelques réalisations - devenues classiques - par Franco Albini et Franca Helg, le groupe BBPR, et Carlo Scarpa, à Gênes, Milan, Palerme et Vérone.

ANTONIO BRUCCULERI ǀ AXE MODÈLES ET TEMPORALITÉS EVCAU