Du 21/04/2024 au 03/09/2024

Retour

  • Événement

ARCHI-FOLIES 2024 : LE "COUP DE POING" DE L’ENSA PARIS-VAL DE SEINE

#Évènement, Partenaire, Étudiant, Enseignant, Architecte

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, Archi-folies invite les étudiants des écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage à concevoir des pavillons éphémères représentant chacun une fédération sportive. L’ENSA Paris-Val de Seine met la question du réemploi au cœur du projet pour réaliser un pavillon « Coup de poing » représentant la Fédération Française de boxe. L’intention ? Une géométrie pure posée sur la parcelle, symbolisant un de coup de poing dans la masse. Découverte d’une rencontre inédite entre l’architecture et le sport.

20 PAVILLONS POUR LES JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES 2024

Archi-Folies 2024 est un projet d’une ampleur inédite qui réunit pour la première fois les étudiants des écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage. Ils se sont vu confier la responsabilité de concevoir et de réaliser, dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, 20 pavillons éphémères, chacun représentant une fédération sportive. C’est une opportunité unique pour les élèves architectes de réaliser un projet dans son intégralité, de la conception à la construction, et de mettre en pratique une nouvelle culture constructive en phase avec la transition écologique. Ils collaborent activement avec les fédérations sportives afin de concevoir un pavillon au plus proche de leurs besoins. Appelés « Archi-Folies », ces pavillons font écho aux Folies installées dans le parc de la Villette et conçues par l’architecte Bernard Tschumi, parrain du projet.

Ces 20 pavillons prendront place dans le Parc de la Villette, qui accueillera le Club France, lieu de célébration des athlètes médaillés où seront rassemblées l’ensemble des fédérations sportives françaises. 

"COUP DE POING" : L’ENSA PARIS-VAL DE SEINE RÉALISE LE PAVILLON DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE BOXE

« La conception du Pavillon démarré au printemps 2023, ce printemps est désormais consacré à sa construction », expliquent Dimitri Toubanos et David Serero, enseignants coordinateurs de l’enseignement le « Cycle de la matière ». 20 étudiants de M1 encadrés par 4 enseignants, 1 menuiser et accompagnés par 2 anciens étudiants de l’École participent à ce projet.

« Une fois la commande de la Fédération française de boxe assimilée, nous avons fait émerger plusieurs propositions, nous avons ensuite voté collectivement pour le choix du plan, du principe constructif etc. En parallèle de ce travail conception nous avons nourris nos réflexions de prototypages à échelle 1.

En janvier nous avons entamé un travail de préparation de la matière », expliquent les 4 enseignants coordinateurs du projet Dimitri Toubanos, Dorothée Sipp, Mathieu Chazelle et David Serero. Durant un mois, 100 caissons de bois ont été démontés et transformés en tasseaux rabotés et dégauchies. À partir de mars, a débuté la construction d’un tiers du pavillon au sein de l’École dans la salle d’expérimentation.  

UNE STRUCTURE TRIDIMENSIONELLE

Le pavillon matérialise un coup de poing dans un volume. Il est composé d'une structure tridimensionnelle qui forme un volume dans lequel un mur massif s’insère. Le pavillon se développe de plain-pied sur 40m2, avec une largeur de 6,6 m, une longueur de 8,4 m et une hauteur sous plafond de 3m ou 2,5 m par endroits. La hauteur maximum avec toiture comprise est de 4,6 m depuis le sol du pavillon qui lui a une épaisseur de 27cm. Un mur massif de 6m de long, nommé “mur coup de poing”, est composé de “briques” en bois préfabriquées à partir des chutes de bois.

Le principe constructif consiste en un assemblage tridimensionnel de tasseaux de section environnant 7x7cm, de longueur variable et espacés de 50cm d’entraxe. La continuité en longueur des tasseaux est assurée par des aboutages mi-bois vissés. Chaque nœud regroupe 3 tasseaux à l’aide de 3 vis. Un assemblage de 4 nœuds forme ainsi une structure en casier et définit l’épaisseur du mur. Les éléments du pavillon, murs et toiture, sont dessinés et pensés comme un ensemble indissociable. Le pavillon est découpé dans une logique de portiques pour son montage. Lors de la construction, les 18 portiques préfabriqués seront levés un par un. 

MATÉRIAUX ET RÉEMPLOI

Le pavillon est réalisé à partir de bois issu de réemploi. Ce bois a été récupéré d’un chantier d’ouvrage d’art se trouvant à 500m de l’École, mis à disposition de l’École par les Chantiers modernes construction. Au total, près de 100 caissons de 2,4 m X 1,2 m ont été récupérés. Les tasseaux forment un total de 2,4 km linéaires ! Le bois est issu de plusieurs essences : sapin, pin et épicéa. La toiture du Pavillon est faite de tôles qui sont également récupérées de ce même chantier. Le revêtement de sol est fait de planches OSB. Pour perpétuer cette démarche de réemploi, le bois issu du démontage du Pavillon sera réutilisé une troisième fois.

UNE IMMERSION DANS L’UNIVERS DE LA BOXE

Du 17 au 25 mai, le pavillon « Coup de poing » sera installé dans le Parc de la Villette.

  • Le pavillon propose le long du parcours la traverse de deux espaces distincts : un espace d’exposition et un espace d’expérimentation. Le pavillon est divisé en différentes séquences pour que le visiteur puisse être en immersion le long d’un parcours. Un espace d’exposition plonge le visiteur dans l’histoire de la boxe. La deuxième séquence correspond au vestiaire, le visiteur se retrouve alors dans un espace encore plus intime qui précède et annonce l’entrée dans le ring.
  • Les vestiaires accueillent l’exposition d’objets emblématiques de la boxe. Le dernier espace est l’espace d’expérimentation qui accueille le sac de frappe.
  • La hauteur sous plafond est plus élevée permettant la dilatation de l’espace.
  • L’ambiance sonore sera assurée par des hauts parleurs qui diffuseront des sons rappelant les combats de boxe.
  • L’éclairage sera totalement assuré par la lumière naturelle grâce à la tridimension qui crée des parois ajourées.  

 

Les pavillons seront ouverts au public en accès libre en présence de médiateurs du 14 juin au 7 juillet. Durant les Jeux Olympiques, ils vont devenir les pavillons de 20 fédérations sportives sur le site de Club France. Ils seront de nouveau en accès libre pendant les Jeux Paralympiques, du 28 août au 3 septembre.