Les recherches à l’EVCAU se déclinent en trois champs.

Architecture, ville et réductions des vulnérabilités

Cet axe s’articule autour en deux composantes. La première ACN (Architecture et Culture numérique) s’intéresse à l'approfondissement des questions posées au domaine de l'architecture, de la ville, du patrimoine et du paysage par les technologies du numérique.

La seconde Systemic design et Ecologies projectives focalise ses recherches sur la question de la génétique des formes et des organisations des territoires habités qu’il s’agisse de grands territoires, agglomérations urbaines, édifices ou objets. Ces recherches font une large place aux approches digitales paramétriques, aux algorithmes de traitement des données, au bionumérique et aux méthodes de modélisation des phénomènes complexes, dynamiques, physiques et sensibles.

Cet axe de recherche fédère un groupe d’enseignants-chercheurs qui, à partir de points de vue et d’outils méthodologiques à la fois différents et complémentaires, s’intéressent aux questions de fabrication, transmission, assimilation/réappropriation/rejet, de modèles et de paradigmes dans les champs de l’architecture, des villes, du patrimoine et des territoires.

Né d'un partenariat avec l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP) qui vise à réfléchir à la transformation des patrimoines hospitaliers, cet axe de recherche, initialement centré autour de la santé, de l'architecture et de la ville, s'est ouvert en 2017 à des questionnements plus larges, portant sur la réduction des vulnérabilités.