Retour

  • Atelier

Publications du laboratoire CRH-LAVUE

Wilson Wetter, Yaneira

Représentations gouvernementales et citoyennes de la ville de Caracas

De la Tour David à l'opération massive de construction de logements GMVV

Date de parution : 2022

Colloque international : Congrès du centenaire - UGI Paris 2022



Thème :Le temps des géographes



Séance : Conflits et mouvements sociaux en Amérique Latine



Date : 19 juillet 2022



Lieu : Salle 17 Centre Panthéon Sorbonne, 12 Place du Panthéon, 75005 Paris, France

CONFLITS ET MOUVEMENTS SOCIAUX EN AMERIQUE LATINE



Actuellement, la ville de Caracas et plus largement le Venezuela sont considérés comme les zones les plus violentes d'Amérique latine voire les plus dangereuses du monde. Pour dresser le contexte, rappelons que les opposants au modèle de gouvernement proposé par Hugo Chávez l'accusent d'avoir manipulé toutes les institutions pour les orienter vers un pouvoir absolu. En 2021, le pays se trouve submergé dans une grave crise généralisée qui s'est exacerbée à partir de 2014 par la chute des cours de pétrole, dont dépend largement l'économie. Entre 2012 et 2018, plus de 6 millions des 30 millions d'habitants, ont émigré, selon l'ONU.



Cette communication propose d'analyser une série d'actions collectives et institutionnelles mises en place autour de la construction d'un nouveau paysage urbain au Venezuela. Lors de ces manifestations, plus de cent personnes trouvent la mort et des centaines d'autres sont blessées. Un grand nombre d'images ont été créées et mobilisées dans les manifestations de rue. Elles ont eu un impact, qu'il ait été intentionnel ou non, sur la perception de ce mouvement, aussi bien dans le contexte local qu'international. Notre terrain d'analyse portera sur ces mouvements sociaux, quelques évènements de contestation et autour de la Tour de David, un gratte-ciel de 45 étages inachevé dans sa construction. Il s'agit d'abord de faire une présentation des principales figures de ces contestations, devenues des figures symboliques, avec une brève description de leur intervention durant la période des manifestations (individuelles et collectives). Nous passerons notamment par la relocalisation des occupants de la Tour de David dans la GMVV [[Le programme de construction massive de logement social au niveau national avec l'ambition de produire 5 millions de logements à la fin du 2025]] à 72 kilomètres du centre-ville avec un fort mécontentement de la part des habitants et que nous confronterons au discours étatique autour de cette mesure.



Mots clés : Amérique-latine , Manifestation, Représentation, Lutte urbaine, Politique du logement


Références :
- Neveu, Érik, Sociologie des mouvements sociaux, Paris, La Découverte, 2011 Mathieu, Lilian, L'espace des mouvements sociaux. Paris, Politix, nº 77, (1), 2007


- Fuster-Farfán Xenia, Sosa Valdez Daryslaida, Wilson Wetter Yaneira (éd.), Habiter les villes latino-américaines : débats, réflexions et enjeux de la recherche urbaine. L'Harmattan. Collection Habitat et sociétés, 2021. TILLY Charles, Les origines du répertoire d'action collective contemporaine en France et en Grande-Bretagne. In: Vingtième Siècle, Paris, Revue d'histoire, n°4, 1984



- Wilson Wetter, Yaneira, L'opposition manifeste en Image. Esthétique et Storytelling. Chapitre Ouvrage «Art et Esthétique des Luttes» — Metispresses. Sous dir. M. Boucher et D. Dehais, 2020


Programme :


[->https://www.ugiparis2022.org/index.php?langue=fr&onglet=48&acces=&idUser=2576112&emailUser=yaneira.wilson@paris-valdeseine.archi.fr&messageConfirmation=&paramToken=]

www.crh.archi.fr/spip.php