Retour

  • Atelier

Publications du laboratoire CRH-LAVUE

Leclercq, Benjamin Wilson Wetter, Yaneira

Du locataire social au micro-entrepreneur.

La gestion des quartiers HLM périphériques à l'épreuve de l'« innovation sociale »

Date de parution : 2022

Date de parution : Décembre 2021



Revue : Les Mondes du Travail



Numéro de la revue : Numéro 27 : "Périphéries. La part du travail dans la production de l'espace"



Pages : 47-61



Sous la coordination de : José-Angel Calderon




En France, la majorité des espaces périphériques sont des grands ensembles HLM construits et régentés par la puissance publique durant les Trente Glorieuses. Depuis les années 1990, les institutions gestionnaires de ces logements, les organismes HLM, se sont engagées dans un processus de managérialisation de leurs activités. Au nom de la participation des habitants, de l'amélioration de la qualité de service et de la réduction des coûts de gestion, les bailleurs sociaux multiplient les dispositifs d'« innovation sociale » qui cherchent concrètement à transférer certaines de leurs responsabilités aux locataires. Dans cette sémantique de l'« expérimentation sociale », les personnes logées ne sont plus seulement appréhendées comme de simples occupants d'un logement, mais sont incitées à devenir des entrepreneurs de leur destin professionnel et résidentiel. À partir de l'analyse d'un projet européen mené dans une région économiquement sinistrée du Nord de la France, cet article montre comment cette injonction à devenir acteur de son cadre de vie conduit les pouvoirs publics à transformer l'habitat social en espace de travail, et altère, de ce fait, le sens politique de l'engagement des locataires dans la gestion de l'habitat.



Mots clefs : habitat social ; quartiers populaires ; innovation sociale ; micro-entreprise ; gouvernance.


From social tenant to small-businessman: the management of peripheral low-income neighborhoods faced by “social innovation”



Abstract


In France, the majority of peripheral areas are large-scale social housing built and governed by the public authorities during the “Trente Glorieuses”. Since the 1990s, the institutions that manage these areas, the social housing organizations (HLM), have engaged in a process of managing their activities. Social landlords have multiplied the number of “social innovation” mechanisms that seek to transfer some of their responsibilities to tenants due to resident participation, improvement of service quality, and reduction of management costs. Based on the analysis of a European project carried out in an economically depressed region of northern France, this article shows how these mechanisms seek to transform social housing into a workspace. Thus, this project also seeks to convey the requirements that are given to residents, so they act as a small-businessman for both their professional and residential destiny.



Keywords: social housing, social innovation mechanisms, small-businessman, gender relationships, workspace




www.crh.archi.fr/spip.php