Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 3 : SUPER SUPPORT_Une plateforme d'équipements à Dunkerque - D. Cornaert et H. Fontenas

Semestre 8

Responsable(s) : Hugues Fontenas, Dominique Cornaert

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

SUPER SUPPORT _ Une plateforme d'équipements à Dunkerque

Dunkerque en projets

 

 

Enseignants

Dominique Cornaert, Hugues Fontenas

 

 

État d’esprit

 

Situations, complexité, expérimentation, commun, collaboratif, incertitude.

 

 

Objectifs pédagogiques

 

Un projet de grand équipement associant de manière ouverte des activités liées à la production, aux échanges, aux partages, sur le site du port de Dunkerque.

 

Comment concevoir dans l'incertitude et face à une complexité croissante ?

Super Support proposera d'aborder cette question majeure pour tout positionnement architectural ouvert sur le monde contemporain à travers le projet d'une plateforme d'équipements située dans le contexte particulier du port de Dunkerque.

Super Support aidera aussi, par des apports méthodologiques, théoriques et pratiques, à considérer de manière ouverte, curieuse et joyeuse ces situations complexes pour mieux préparer à des positionnements professionnels en constante évolution.

 

Plateforme

Evoquer le terme de plateforme aujourd'hui c'est renvoyer aux infrastructures du numérique qui organisent le stockage et le partage des données, à la base de tous types d'échanges économiques, sociaux, culturels, scientifiques... C'est renvoyer également aux plateformes logistiques qui polarisent de nouveaux flux urbains à l'échelle globale.

Penser l'architecture sous l'angle de plateformes sera donc une manière d'envisager l'inscription du projet architectural, de sa réalité matérielle, dans des univers largement structurés par les plateformes numériques.

Concevoir le projet d'une plateforme d'équipements à Dunkerque consistera, de manière très concrète, à appréhender certains 'nouveaux types' de bâtiments qui marquent les villes actuelles sous des qualificatifs divers : 'générateurs', 'tiers lieux', 'incubateurs', 'linkers'...

Ces équipements sont marqués par la volonté de tirer profit de la complexité, de questionner la notion de programme et de faire le lien avec l'émergence de pratiques.

 

Dunkerque

Par sa situation frontalière, son importance industrielle, son positionnement culturel, Dunkerque présente un contexte hors du commun pour aborder des sujets particulièrement actuels (équipements transitoires, logistique, production rapprochée, réversibilité...).

 

Le site du projet

Le projet de plateforme d'équipements complexe sera situé sur un terrain non aménagé du môle 1 de l'ancien port de Dunkerque. Ce site est choisi pour sa proximité avec le centre-ville, sa visibilité urbaine, sa relation aux infrastructures portuaires en activité et pour les opérations de rénovation en cours ou déjà menées (learning-center, patinoire).

 

Le programme

Une trame de programme d'équipements associant différents types d'activités et différentes échelles sera explicitée en début de semestre. Une stratégie de développement du programme sera étudiée comme base du projet architectural.

Les axes programmatiques seront divers, mais auront en commun la prise en compte des échelles locales et globales :

- lieux d'échanges et/ou de fabrication dans des orientations culturelles, sportives, festives ou commerciales ;

- relocalisation de lieux de production selon des processus d'automatisation et de personnalisation ;

- économie contributive, valorisation des savoirs locaux ;

- logistique de proximité ;

- habitations transitoires.

 

Enseignement en lien avec le séminaire Constellations (S8) dans le cadre de 'Dunkerque en projets'.

Contenu

Contenu

 

1. Prendre la mesure de l'époque : utiliser des ressources documentaires pour comprendre un contexte (2 semaines).

2. Prendre la (les) mesure(s) des situations concrètes : analyse critique du contexte à différentes échelles ; développement de pistes programmatiques (2 semaines).

3. Établir, développer et croiser des hypothèses de projet, remettre en cause des aspects du programme (et si ...?) ; croiser les notions les plus abstraites et les données les plus factuelles (2 semaines).

4. A partir des hypothèses précédentes, décider du choix d'un projet (1 semaine).

5. Développer le projet architectural ; l'aboutir en prenant de la distance (6 semaines).

6. Communiquer le projet avec des outils pertinents (1 semaine).

Travaux

Attendus

 

Présence hebdomadaire et présentation de l’avancement du travail exigés.

Participation aux déplacements sur site organisés en début de semestre ainsi qu'en fin de semestre (événement et exposition de restitution), en fonction des impératifs sanitaires.

Prise en compte du travail personnel et de l'implication dans les séances de débats critiques.

Pertinence conceptuelle, capacité de mise au travail des références choisies. La relation du projet à son site d’accueil, ses qualités relationnelles à la ville et au grand territoire, sa logique constructive en rapport aux usages proposés seront des critères déterminants.

L’observation du contexte urbain sera mise au service du projet : l’analyse de l'existant comme source d'orientations programmatiques et matrice du projet ; le rapport aux usages et aux pratiques sera particulièrement observé, dans sa capacité à activer des situations (pourquoi et comment ça marche ?).

 

Travail individuel et en groupe.

Maquettes d’études et documents graphiques intermédiaires témoignant de la démarche mise en œuvre et du processus de conception

Maquettes et documents de restitution de fin de semestre.

 

Qualité graphique de représentation et de transmission du projet. Les documents produits (restitution de phases ,documents de synthèse finaux) répondront à une charte graphique commune, permettant leur diffusion.

Bibliographie

Éléments de bibliographie

 

La bibliographie sera complétée en cours de semestre.

 

- Stan Allen, Marc McQuade (ed.), Landform Building, Princeton, Lars Müller / Princeton University School of Architecture, 2011.

- Beatriz Colomina, Mark Wigley, Are we human? Notes on an archaeology of design, Zürich, Lars Müller, 2016.

- Rahul Mehrotra, Felipe Vera, Jose Mayoral (ed.), Ephemeral Urbanism: Cities in constant flux, Santiago, Arq Adiciones, 2016.

- Nick Srnicek, Alex Williams, Accélérer le futur, Post-travail et post-capitalisme, traduit par Laurent Bury, Saint-Etienne, Cité du design, 2017 (première parution : Londres, 2015).

- Nick Srnicek, Capitalisme de plateforme, L'hégémonie de l'économie numérique, traduit par Philippe Blouin, Montréal, Lux, 2018 (première parution : Cambridge, 2017).

- Liam Young (ed.), 'Machine Landscapes, Architectures of the post-anthropocene', Architectural Design, Profile n° 257, janvier-février 2019.

- Mollie Claypool, Manuel Jimenez Garcia, Gilles Retsin, Vicente Soler, Architecture in the Age of Automation, Munich, Detail, 2019.

- François Gemenne, Aleksandar Rankovic (dir.), Atlas de l'anthropocène, Paris, SciencesPo Les Presses, 2019.

- Bernard Stiegler (dir.), Bifurquer, Paris, Editions Les Liens qui Libèrent, 2020.