Retour

  • S9-P3 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 3 : Chicago - M. Dilet

Semestre 9

Responsable(s) : Marc Dilet

Enseignant(s) : Evelyne Smolarski

  • Année : 5
  • Semestre : 9
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

D.E. : Experimental

Master 2 (5e année) 2016-17. Groupe de projet S9 et PFE S10

 

NOUVELLES POLARITES A CHICAGO

DE LA VILLE OBSERVÉE À LA VILLE IMAGINÉE

 

CHICAGO, L'INNER RING : redéfinir les quartiers centraux situés à l'ouest du Loop

SITE D’ARTICULATION ENTRE L’EST ET L’OUEST : ARCHITECTURES et CULTURES

 

Le métissage entre territoires développés et territoires émergeants

Enseignants : Marc Dilet, Evelyne Smolarski et différents intervenants

 

Temps : 14 semaines

Effectif : 12 étudiants

Anglais pratiqué en groupe de projet suivant nécessité.

 

LE SUJET

Chicago, ville remarquable de l’architecture, de l’urbanisme et de nombreux autres domaines comme la sociologie, la littérature, reste un territoire de grandes transformations.

Cette ville est un territoire vivant pour analyser les dynamiques de transformations successives et imaginer un futur répondant aux nouveaux défis d’adaptation et de restructuration de la ville et de ses territoires.

Les grandes traces laissées par Burnham, Sullivan, Mies, Wright, Koolhaas sont à revisiter pour rechercher et formaliser de nouvelles propositions.

Spécifiquement, les grandes réappropriations des quartiers situés juste à l’Ouest du « Loop » - le business district - en font un grand territoire de mutation très identifié que nous proposons comme site porteur de lieux de projets potentiels. En effet, les récentes décisions urbaines ont vu plusieurs quartiers à la directe périphérie du centre ville entièrement démolis pour une reconfiguration améliorée à élaborer mais non planifiée sinon sur le plan économique.

 

Nous nous attacherons à regarder « la ville de l’arrière », « la ville délaissée », « la ville antinomique du grand essor » économique mais qui pourtant recèle d’énormes potentiels que nous identifierons.

 

La pensée urbaine sera décryptée puis les propositions seront nourries d’une réflexion sur les modes de vie et les usages.

Les complexités et les données rassemblées permettront de définir et proposer des actions concrètes.

Nous adopterons une approche comparative pour les programmes et pour les échelles.

La pensée du projet sera basée sur les usages, les pratique sociales et culturelles, les capacités constructives, pour élaborer une vision prospective de l'urbain et de l’architecture et du rôle des équipes de conception.

 

Voyage d’étude à Chicago début 2017 envisagé en relation avec ce groupe de projet.

 

LES OBJECTIFS

- penser dans la ville de Chicago les quartiers à l’immédiate périphérie du centre d’affaire

- transformer de grands territoires démolis depuis 20 ans qui ont été démolis pour être reconstruits et qui sont en attente

- Envisager les ouvertures culturelle, géographique, spatiale, temporelle, événementielle : pour être un(e) architecte citoyen(ne) de ce monde en devenir où les communications évoluent chaque jour.

- Au travers de ces projets que nous élaborerons, nous souhaitons décloisonner l’architecture et l’urbanisme, l’ouvrir aux cultures du monde, à de nouveaux regards mêlant L’Est, l’Ouest, le Sud et Nord. Il s’agit de questionner les transpositions possibles comme les spécificités incontournables de chaque lieu.

- La maturation : affiner sa pensée, ses objectifs, ses méthodes, son expression : savoir se nourrir des références et savoir s’en détacher.

 

OBJECTIFS DE CALENDRIER

- La Biennale de l’architecture de Chicago sept.2017-janv.18 est un lieu envisagé de présentation des projets et des études que nous aurons produits pendant les deux semestres;

- Ouvrir les possibilités de terrains d’expérimentation pour les PFE dont les sujets s’attacheront à croiser les enjeux locaux et internationaux dans de nouveaux territoires émergents des grandes métropoles mondiales en s’appuyant sur la ville de Chicago pour définir les défis et pour les exposer.

- L’interdisciplinarité est présente à Chicago, dans cette ville qui se confronte aux nouvelles réalités : il s'agit de permettre et de révéler dans les projets des passerelles, des dialogues avec l’architecture et l’urbanisme : l’art, le paysage, les nouvelles technologies, la sociologie, la littérature et autre domaines. Ce studio associe techniques et arts, pensées prospectives et réalités immédiates.

- L’innovation est une des clés de lecture de Chicago, qui amène à questionner l’architecture américaine confrontée aux grands développements mondiaux en abordant les domaines liés aux recherches vers les futurs bioclimatiques, l’inter-culturalité, le virtuel, le physique.

- Questionner les complémentarités comme les «antinomies», le mouvement des civilisations, des idées, penser le temps long et court, le rapport nécessaire ou non à l’Histoire ou aux histoires, penser à l’accumulation et à la réversibilité ;

- Associer le travail sur le réel à une créativité visionnaire et dynamique.

- L’authenticité de l’architecture est interpelée : il s’agit d’être soi, investi dans le projet et de questionner les valeurs profondes en jeu.

- Questionner les connaissances culturelles sur la fabrication locale et globale des projets hors des dogmes et sur le sens que peut porter le projet architectural : quel sens chercher, quel sens proposer, le sens pourquoi.

- Approche par modes comparatifs sur l’Europe, le Japon (l’Asie) et les USA, expertise de M. Dilet sans exclure les autres régions du monde.

- Concevoir les lieux avec une autre conscience, un « savoir-faire » exprimé par le projet au travers d’outils techniques, culturels, intellectuels, analytiques et plastiques, sur un programme à élaborer, dans une dimension exploratoire en termes de limites et de liens internes et externes, de structure, de parois, d’usages.

Contenu

LES BASES DE PROJETS

- Projet urbain portant sur « l’Inner-Ring », territoire de recomposition regardé du point de vue de son histoire, de son devenir et des métissages possibles.

- La ville en question, de ses quartiers denses aux territoires au bâti étalé, son histoire, ses règles, ses acteurs (aménageurs, responsables locaux, décideurs des collectivités territoriales).

- Les échelles de l’espace et celles du temps : l’évolution des perceptions, les modes et les formes d’interventions dans la ville seront étudiés en s’appuyant sur les mutations de l’espace à toutes les échelles, du design à l’architecture et à l’urbain ; nous étudierons les dimensions environnementales, de paysage et d’écologie urbaine en rapport avec les nouvelles technologies.

- Le rapport entre l’usage et la maitrise d’œuvre sera envisagé quant à la représentation du rôle de l’architecte.

 

LES MOYENS

- L’enseignement interactif : les étudiants seront présents et sollicités à tout moment pour fonctionner en mode d’échanges, de débats critiques entre étudiants et enseignants.

- Projet sur un grand site réel sur des programmes mixtes en incluant si possible un concours.

- Suivant les travaux en cours, nous aurons des interventions, exposés, visites en France ou en Europe ;

 

LIENS EXTERNES

IIT Illinois Institute of Chicago, University of Illinois, Art Institute of Chicago, AIA

Architectes : Jeanne Gang, Odile Compagnon, Steve Wierzbowski

 

CONTENUS ET SUJETS

Projet urbain puis architectural sur des sites à l’ouest de Chicago.

Ces deux semestres seront orientés autour de la thématique du visionnaire dans l’architecture et du sens donné aux projets proposés pour créer de nouveaux équilibres urbains.

Ceci sera mis en évidence par les contrastes culturels dans une dimension approfondie touchant à l’art de « voir la vie d’aujourd’hui» et au travers des lieux à traduire en propositions de « formes urbaines et architecturales à vivre ».

Les sources socioculturelles seront utilisées ainsi que la mythologie au sens de Roland Barthes et la philosophie.

Quatre thèmes principaux permettront à chaque étudiant d’expérimenter différentes situations spatiales au travers d’échelles variées en lien avec la répartition des espaces et le rapport au paysage.

a. Les parcours, les questions d’échelles;

b. La dimension politique, collective/ quels projets pour répondre à quels objectifs;

c. Le projet urbain, ses dimensions sociétales, symboliques, esthétiques;

d. L’édifice architectural, sa place, sa dimension urbaine et identitaire.

Travaux

Projets avec maquettes, dessins, rendus.

Bibliographie

Bibliographie 1 :

AMALDI, Paolo. Mies van der Rohe, Espace et densité : Mur, colonne, interférences. Infolio, 2006, 196p.

BALANDIER, Georges. Sociologie des Mutations. Éditions Anthropos, 1973, 163-168p.

CASTEX, Jean. Chicago 1910-1930 : Le chantier de la ville moderne. La villette Edition 2010, 395p.

CONAN, Michel. In 5 propositions pour une théorie du paysage. Chapitre Invention des identités perdues. Éditions Champ Vallon, 1994, 128p.

DELEUZE, Gilles. Mille plateaux. Minuit, 1980, 645p.

ELIADE, Mircea. Le Sacré et le Profane. Gallimard. Folio essais, 1987, 185 p.

FOUCAULT, Michel. Histoire de la sexualité, tome 3 : Le souci de soi. Gallimard, 1994, 334p.

GLISSANT, Édouard. Les entretiens de Bâton Rouge. Gallimard. Hors série Littérature, 2008, 176 p.

HUDSON BURNHAM, Daniel. The Plan of Chicago. University of Chicago Press, 2009, 202p.

JANVIER, Yves. La ville un système de production en mutation. Club Ville/Aménagement, DGUHC, PCA, Paris, La Documentation Française, avril 2001.

KERCHACHE, Jacques. Invention de la Figure. Museum Ludwig Köln, 1990, 260p.

KOOLHAAS, Rem. New-York délire. Parenthèses Éditions, 2002, 318p.

LASSUS, Bernard. Hypothèse pour une troisième nature. Coracle et Cercle Charles-Rivière Dufresny, 1992, 141 p.

LAURENT, Eloi. Social écologie. Flammarion. Collection Essais, 2011, 230 p.

MASBOUNGI, Ariella (coordonné par). Fabriquer la ville. Outils et méthodes : les aménageurs proposent. Documentation française, 2001, 230p.

MASSU, Claude. L'architecture de l'école de Chicago. Dunod, 1993, 176p.

MASSU, Claude. Chicago de la modernité en architecture. Parenthèses Éditions, 1998, 336p.

MORIN, Edgar. Introduction à la pensée complexe. Seuil. Collection Points essais, 2005, 158 p.

NIETZSCHE, Frederick. Humain, trop humain. Le livre de poche. Éditions 1995, 768p.

STORRER ALLIN, William. The Frank Lloyd Wright Companion Revised edition. University of Chicago Press, 2006, 508p.

SULLIVAN, Louis. Autobiographie d'une idée. Allia, 2011, 288p.

 

Bibliographie 2 :

Andrew Diamond et Pap NDiaye : Histoire de Chicago (Fayard, 2013)

Aleksandar Hemon : De l’esprit chez les abrutis (Robert Laffont, 2000)

Aleksandar Hemon : Le projet Lazarus (Robert Laffont, 2010)

Aleksandar Hemon : The Making of Zombie Wars (Farrar, Straus and Giroux, 2015. Pas encore traduit en français)

Thomas Pavel : La pensée du roman (Gallimard, 2003)

Jay Wolke : Along the divide (Center for American Places, 2004)

Jay Wolke : Architecture of resignation (Center for American Places, 2004)

 

Autres textes :

BERQUE, Augustin. Le sauvage et l'artifice : les Japonais devant la nature. Gallimard, 1986, 320p.

KAKUZO, Okakura. Le livre du Thé. Éditions Philippe Picquier, 1906, 170 p.

MILLOT, Catherine. Abîmes ordinaires. Gallimard. L'infini, 2001, 153 p.

 

MARC DILET : Enseignant titulaire, architecte DPLG UP1, Master IIT Chicago, chercheur Université de Tokyo, architecte du patrimoine, expert Ateliers d’urbanisme de Cergy, auteur d’articles sur la ville et l’architecture, a travaillé aux USA, construit au Japon et exerce à Paris où il réalise entre autres des logements, des équipements publics. www.marcdilet.fr

 

EVELYNE SMOLARSKI : Architecte diplômée d’UP1, urbaniste, Chargée de mission à l’Atelier International du Grand Paris.

Informations supplémentaires

L'enseignement pourra se faire aussi partiellement en anglais si nécessaire.