Retour

  • S9-M PREPARATION A LA RECHERCHE

DE 2 : mémoire : Conception architecturale face aux risques majeurs et urbains

Semestre 9

Responsable(s) : Bruno Thomas, Jean-François Coignoux

  • Année : 5
  • Semestre : 9
  • E.C.T.S : 9
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Pour que l’architecture s’intègre aux démarches contemporaines de développement durable, une partie de la réflexion nécessaire à son élaboration doit porter sur l'insertion à l’environnement.

Particulièrement depuis les années 90, la détermination des objets à traiter dans le cadre de cette insertion s’applique à formaliser les relations entre la conception architecturale et les réponses aux risques environnementaux et urbains.

 

Sachant que :

• les méthodes d’insertion d’un ouvrage dans son environnement naturel ou bâti situé dans une zone définie à risques nécessitent une approche pluridisciplinaire réévaluée selon les échelles de l’urbanisme ou de l’étude du paysage.

 

• Cette approche permet de définir des stratégies de réduction des vulnérabilités physiques et sociales.

 

• Le comportement du bâti sous les actions des phénomènes environnementaux ou anthropiques majeurs, dépend qualitativement des possibilités de réponse de la structure et des matériaux qui le constituent. Le choix de l’organisation spatiale de la construction et l’intelligence de l’exploitation des systèmes constructifs permettent de répondre efficacement à ces actions.

 

• Ce choix est intrinsèquement déterminé par l’architecte lors de la conception.

 

Alors, l’objet de cet enseignement est de donner les notions et les méthodes nécessaires à l’architecte pour assumer cette responsabilité.

 

Le rappel du contenu du séminaire Conception architecturale face aux

Risques Majeurs et Urbains:

Après une acquisition des notions sur le comportement des constructions et leur conception en zone à risques et notamment sur le comportement dynamique en zone sismique, l’étudiant mène une réflexion architecturale innovante et pluridisciplinaire sur la mitigation des Risques Majeurs.

Contenu

Un sujet est défini en relation avec une thématique traitée dans un enseignement de projet, ou traite du développement de thèmes initiés lors du séminaire.

La présentation de méthode de réalisation du mémoire.

La présentation d’apports sur les thèmes choisis par les étudiants. Dans une première phase de l’encadrement, les étudiants réalisent des exposés destinés à l’ensemble du groupe encadré. Les formalisations et les éléments de rédaction nécessaires à ces exposés constituent la structure du mémoire.

Travaux

Travaux personnels d'analyse et exposés,

et le mémoire.

Bibliographie

'les risques naturels majeurs'Lefevre et Schneider collection Géosciences

'Les risques naturels La cindynique ' Dagorne et Dars

'Les risques urbains' Ansidai, Dubois, Fleury et Munier collection Villes

'La géologie pour l’ingénieur ' Pariaux PUR Lausanne

'La collection conception parasismique ' Ministère de l’environnement et du développement durable et les grands ateliers, Milan Zacek …

'Le génie parasismique ' direction Davidovici

'Le temps les hommes et l’architecte' Demaisoneuve

'Les eaux courantes géographie et environnement' direction Cosandey

Informations supplémentaires

Echanges avec l’EPAU d’Alger ;

Thème : Modernité, patrimoine et développement durable.

 

 

- Le diplôme spécialisé d’approfondissement en architecture, cet enseignement est une ouverture sur le DSA mention Risques Majeurs dont L’ENSA PVS est partenaire. Celui-ci est animé par l’ENSA de Belleville.