Retour

  • S9-C3 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 3 : Pacification par l'Architecture - géostratégie, géopolitique et aménagement du territoire

Semestre 9

Responsable(s) : Philippe Zourgane

  • Année : 5
  • Semestre : 9
  • E.C.T.S : 2
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Cette année l'objet de ce cours de Master 2 est de comprendre la porosité entre le traitement de l'espace territoriale en temps de guerre ou de pacification et les aménagements en période de paix. La proposition est de démontrer en quoi l'architecture et l’aménagement du territoire est mis en place en période de paix à l'image d'une pacification préventive.

 

Ce cours traite l’urbanisme, l'architecture et le paysage à travers de case study à l’échelle internationale qui montre les liens entre les politiques d’aménagement et le pouvoir militaire, de police, ou le pouvoir colonial. Ce cours s’intéresse très spécifiquement à la période de la décolonisation après la seconde guerre mondiale. Il s'agit de comprendre comment les Luttes anticoloniales et le processus de décolonisation ont modelés l'aménagement du territoire et l'urbanisme, en Afrique du Sud, au Vietnam, en Algérie, au Sri Lanka, au Brésil.

 

Il s’intéresse aussi à la construction du paysage urbain au Nord dans la vieille Europe et tout particulièrement en France depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui.

 

Pourquoi faire ce cours ?

Ce cours a pour objet de vous pousser à vous interroger vous même sur les processus de fabrication du milieu dans lequel nous vivons en tant qu'agent économique dans un système de production.

 

Au delà de la technique

Il y a forcément des raisons techniques à l’aménagement la technique permet, la technique limite mais la raison est ailleurs par la même on est amener à s'interroger sur le politique c'est à dire les êtres humains qu'il y a derrière et la politique c'est à dire les objectifs.

 

Au delà de l’esthétique

Il y a forcement des raisons esthétiques qui correspondent à des intentions d'un maître d'ouvrage ou d'un maître d’œuvre. Elle peut être d’ailleurs utilisé subtilement pour supporter un discours politique ou un discours économique ou même l’installation d'une entreprise commerciale.

Mais au-delà ce cette préoccupation majeure pour les architectes se joue d'autres enjeux que la gouvernance qu'il convient de comprendre.

 

Alors oui pourquoi le fait on, c'est à dire quelle sont les objectifs réels d'un projet ou d'un aménagement ?

Quel est le but ? Quelles sont les objectifs ? Qui est gagnant ? Qui est perdant ?

Pour pouvoir répondre à ces questions il faut pouvoir comprendre un minimum des interactions économiques, politiques et géostratégiques qui se joue sur un teritoire à un moment donné.

C'est pour participer à cette réflexion que j'ai créé ce cours.

Contenu

Le déroulé des cours est le suivant :

1/ Présentation Générale

2/ Le métier de l'architecture et le Contrôle, deux ou trois points qu'il faut rappeler

3/ Apartheid une planification territoriale du XXeme siècle ou l'aboutissement d'une politique coloniale européenne

4/ William Faulkner, Toni Morrison, Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Le paysage hanté parle il est hanté par les fantômes

5/ Mao et l'architecture la végétation contre les infrastructures

6/ Programmer le paysage, détruire le paysage pour détruire l'identité

7/ Zone Interdite, Mille Villages de Delouvrier quand l'architecture militaire reconstruit le paysage et transforme la société

8/ Le plan de Constantine, une ville découpée par classe sociale et par religion

9/ La bataille d'Alger (film) – voir dans un espace haptique par la force

10/ le Bidonville de Nanterre ou l’exportation d'une guerre et d'un contrôle spatial

11/ Geoffrey Bawa et Lelé – une vision postcoloniale communiste bourgeoise et élitiste

Travaux

Chaque personnes doit lire une livre et le présenter en public.

Les personnes qui présenteront en semaine 1 et 2 auront un bonus lié au fait de disposer d'une temps de présentation court.

En plus de ce travail oral un fichier PDF avec un sortie papier (5/6 pages maximum) sera remise lors de la présentation.

La présentation d'une durée de 10 minutes comprend une introduction avec présentation de l'auteur, une première partie avec une présentation générale et une deuxième partie avec un point particulier.

Bibliographie

Les livres à discuter sont les suivants :

 

1/ L'homme Dominé, Albert Memmi, collection folio actuel, éditions Gallimard, Paris 1968.

2/ Peau Noires Masques Blancs, Frantz Fanon, éditions du seuil, Paris 1962.

3/ Zone Interdite, Hakim Bey, éditions de l'Herne, Paris 2010.

4/ L'intraitable Beauté du Monde, Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau, éditions Galaade, Paris 2009.

5/ Le Droit à la Paresse, Paul Lafargue, éditions mille et une nuit, Paris 1994.

6/ Le Panoptique, Jeremy Bentham, éditions mille et une nuits, Paris 2002.

7/ Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire, éditions Présence Africaine, Paris 2000.

8/ Portrait du colonisé, portrait du colonisateur, Albert Memmi, éditions, Paris 1957.

9/ Dieu et l’état, Bakounine, éditions mille et une nuits, Paris 2012.

10/ Le Sanglot de l'Homme Noir, Alain Mabanckou, éditions Fayard, Paris 2011.

11/ La dynamique du capitalisme, Fernand Braudel, collection champs histoires, éditions Flammarion, Paris 2008.

12/ Zoos Humains, Nicolas Bancel, Eric Deroo, Sandrine Lemaire et Pascal Blanchard, éditions La Découverte, Paris 2004.