Retour

  • S9-C3 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 2 : Images et récits : vers une esthétique des situations

Semestre 9

Responsable(s) : Martine Bouchier

Enseignant(s) : Olivier Bardin

  • Année : 5
  • Semestre : 9
  • E.C.T.S : 2
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Images et récits : vers une esthétique des situations

 

L'ensemble de ce cours optionnel (cours thématisé et production) est destiné à permettre à l'étudiant de faire exister un quartier en mutation à travers l'image et le récit, à désigner ce que personne d'autre ne veut voir, à inventer des formes d'habitation, à tenter de définir la manière dont intérieur et extérieur de Paris peuvent se fondre.

Cette recherche se formalisera dans la conception collective d'un livre constitué par l’ensemble des identités du secteur Bruneseau.

Contenu

Images et récits : vers une esthétique des situations

 

Un cours thématisé de 1h suivi d’une discussion

 

Sont abordées les questions problématiques soulevées par la mise en relation de deux notions : l’esthétique et l’espace public. Ce cour apporte des connaissances sur la diversité des phénomènes esthétiques urbains (esthétique des flux, des infrastructures, de la nature, par la communication, l’architecture et l’art. Il replace les faits esthétiques dans le contexte d’une évolution de la notion d’esthétique depuis son « invention » au 18e en distinguant l’esthétisation des notions d’embellissement (F. Choay), d’artialisation (A. Roger), d’artification (N. Heinich et R. Shapiro). Il présente des démarches et attitudes d’artistes investis dans la création de situations esthétiques urbaines et paysagères (Robert Smithson, Francis Alys, Guy Debord)

 

 

Un contexte d’expérience : Le quartier Bruneseau,

 

Ce quartier qui jouxte l'école, se transforme, porté par l'ambitieux chantier du Grand Paris. Ce secteur est bordé par quatre côtés. Trois d'entre eux sont des flux de dimension monumentale, la Seine, le périphérique, les voies ferrées venant de la gare d'Austerlitz.

Ces flux visibles depuis les derniers étages de l'école sont presque imperceptibles depuis le sol. La Seine et les voies ferrées sont en contrebas, le périphérique en hauteur. La présence du bruit des systèmes de climatisation et du flux routier, et des odeurs venant de l'usine de recyclage Syctom, est continuelle.

Ce quartier en mutation est occupé par des immeubles de bureau, des centres commerciaux et des entrepôts dont les façades sont opaques. Quelques maisons individuelles aux fenêtres closes semblent être en sursis…

 

Une production par groupe de 3

 

Il s'agira de déterminer une identité visuelle et narrative au secteur Bruneseau par l'image et le récit au travers de l'invention de situations. L’Expérience du contexte et l’attention aux choses donneront lieu à la réalisation de photographies dans lesquelles une amorce de récit devra être perceptible, ainsi qu’à la rédaction d’un texte de fiction. Le corps des étudiants est le matériau premier de cette étude, il est celui qui par sa présence impose un point de vue, mais aussi celui qui donne une échelle au lieu. Il est celui qui marche sans s'arrêter, qui vit au rythme des habitants du quartier ou qui s'immobilise afin d'absorber ce qui l'enveloppe et analyser précisément ce qu'il perçoit. Ainsi l'attention pourra porter sur les flux divers, la circulation des personnes et des moyens de transport, les horaires de travail et de loisirs, la présence de la nature, la température, les saisons, le climat, les couleurs et teintes d'ensemble, les matières, les odeurs, l’ambiance nocturne et diurne, les chantiers, les bruits, sons, intérieurs et extérieurs des bâtiments commerciaux, etc.

Travaux

lecture sensible individuelle du Secteur Bruneseau, Formulation d'un récit et Contribution collective à la réalisation d'un livre

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

ARAGON, Louis, Le paysan de Paris, Folio, 1926.

ARDENNE, Paul, Un art contextuel - Création artistique en milieu urbain, en situation d’intervention, de participation, Paris, Flammarion, 2002.

BACHELARD, Gaston G., La poétique de l'espace, PUF, Paris, 1967.

BENJAMIN, Walter, « Le flâneur », Paris, capitale du XIXe siècle. Le livre des passages (1928), traduit de l’allemand par Jean Lacoste d’après l’édition originale établie par Rolf Tiedemann, Paris, Editions du Cerf, collection « Passages », 1989.. pp. 434-472

BENJAMIN, Walter, Charles Baudelaire, un poète lyrique à l’apogée du capitalisme, Paris Editions Payot, 1974.

BOUCHIER, Martine, NYS, Philippe, « Le corps à l’œuvre. L’arpentage comme vecteur du processus de création », L’architecture au corps, collectif sous la direction de Chris Younès, Philippe Nys et Michel Mangematin, Bruxelles, Editions Ousia, 1997.

BRETON, André, Nadja, Nrf, 1928 et Poche

CALVINO, Italo, Les villes invisibles, traduit de l’italien par Jean Thibaudeau, Paris, les éditions du Seuil, 1972

CARERI, Francesco, Walking as an aesthetic practice, Barcelone, Editions Gustavo Gilli, 2002.

CATALOGUE, Cartes et figures de la terre, CCI/Centre Georges Pompidou/CCI, 1980

HOLLEVOET, Cristèle « Quand l’objet d’art est la marche », Exposé N°2 « Perte d’inscription », revue d’esthétique et d’art contemporain, Orléans, Editions ZYX, 1995, pp. 112-123.

DEBORD Guy, « Théorie de la dérive », in Internationale situationniste n°2, bulletin central édité par les sections de l’Internationale situationniste, déc. 1958

DEPARDON, Raymond, Errance, Paris, Editions du Seuil, 2003.

LE BRETON, David, Eloge de la marche, Métaillé, 2000

PEREC George, 1974, Espèces d'espaces, Galilée, 1974

SANSOT Pierre, Poétique de la ville, Klincksieck, Paris, 1973

Informations supplémentaires

Cours théorique élaborés à partir de la bibliographie, présentation d'exemples sous forme de séquences photographiques

Informations annexes

Apport de connaissances théoriques, historiques et opérationnelles sur les faits culturels participant à l’esthétisation de l’espace public.

Compréhension des notions et des processus d’embellissement, d’artialisation, d’artification, d’esthétisation.

Mécanismes institutionnels déterminant la mise en œuvre de processus d’esthétisation

Articulations entre politique culturelle, politique de la ville et esthétisation de l’espace public.