Retour

  • S8-S2 PREPARATION A LA RECHERCHE

DE 3 : Constellations - Territoires du commun (2)

Semestre 8

Responsable(s) : Elizabeth Mortamais

Enseignant(s) : Emmanuel Doutriaux

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 7
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

CONSTELLATIONS – MILIEUX DU COMMUN (3)

 

Autour de la table du séminaire s’échange de la connaissance (théorique et méthodologique), se vit une expérience collective de recherche, et s’ébauche un projet personnel de mémoire.

 

Le séminaire se déroule sur deux semestres consécutifs. En S8 il est consacré à une première expérience de recherche collaborative dans laquelle se dégage progressivement un projet personnel. Le travail du mémoire occupera à la suite, sur cette base, l’essentiel du S9.

 

Pour ceux/celles qui le souhaitent et sont déclaré-e-s admissibles, le mémoire peut donner lieu à soutien méthodologique, au titre du S10, en vue de la soutenance du Pfe mention recherche

Contenu

POLYGONALE

 

Le séminaire Constellations est lié au réseau Polygonale, qui met en relation des enseignants et étudiants de diverses écoles d’architecture et autres chercheurs et/ou praticiens. Pratiquement cela signifie, durant le semestre 8, le partage de contenus avec diverses équipes pédagogiques (séminaires et enseignements de projet), et une rencontre de recherche semestrielle sur un site exemplaire.

Au printemps 2018, la rencontre se tiendra pendant 2 jours à St Etienne, avec le concours des écoles d’architecture et de design, et la Cité du design.

 

COMMUN

 

Le séminaire poursuit un cycle triennal engagé sur la problématique du commun. En s’intéressant tant aux « communs formels » produits sur les sites souvent habités par les expériences de l'Economie sociale et solidaire, qu’aux « communs diffus » résultant de phénomènes d’appropriations non prescrites, ainsi qu’aux luttes urbaines contemporaines.

 

Soit au titre des communs formels les expériences aussi diverses que les Grands Voisins, La Louve, la Coop des communs, les coopératives de travail, certaines plateformes numériques (dont « l’universelle » Wikipedia), etc. Sur le plan du diffus, diverses situations spontanées survenant en ville, dans les gares, les lieux publics. Sur celui des luttes, divers mouvements dans la filiation des Indignés, dont Nuit Debout.

 

Chez une partie de ses penseurs, le commun étant avant tout socio-politique, relève de « principes instituants » fondés sur des pratiques dérogeant à « l’idéologie propriétaire ». Chez d’autres les communs, placés sur un plan socio-économique, sont partage des ressources, droits et obligations, gouvernance appropriée. Pour tous, ils engagent à la fois les « biens communs » tangibles et les communs de la connaissance, des langages et de l’information, mais encore les pratiques d’interaction, de soin, de cohabitation encourageant ce qui est bénéfique et limitant les formes nuisibles.

 

Le séminaire se conçoit ce semestre comme engagement dans des expériences que les étudiants étudient de l’intérieur (« prendre part pour comprendre »), ou comme production d’une expérience de commun (« provoquer pour comprendre »), ou encore comme simulation d’une expérience réelle (un sim-city du commun) en développant l’expertise du « jeu ».

L’objectif consiste à exposer la « cuisine du commun », ses modalités pratiques, ses fonctionnements réels, dans une acception critique de ces expériences (en distinguant ses écueils, ses dérives, ou les formes qui s’y apparentent abusivement, tel le phénomène Uber).

 

Cette recherche empirique fera l’objet d’un travail collectif, qui sera ensuite le moteur d’une recherche théorique plus individualisée, préparant au mémoire, à poursuivre en S9.

 

CONSTELLATIONS

 

Le séminaire doit son nom à cette figure de la constellation – association momentanée d’étoiles appartenant à des « profondeurs » et par là à des « temporalités » différentes – soit une économie de la recherche pensée ouverte, discontinue, non stable. Qui, renonçant aux schèmes hypothético-déductifs classiques, procède par agencement, autour de polarités notionnelles fluides, d’objets (bâtiments, « images », textes) d’origines et de natures hétérogènes.

 

Ce semestre 8 comprendra 4 rendez-vous et modalités principales :

 

- l’enquête de terrain, au sein du séminaire, sur des situations accessibles (franciliennes, informationnelles) relevant potentiellement du commun

 

- la restitution/l’échange sur les travaux des équipes des Ensa Normandie, Saint-Etienne, Val de Seine et Grenoble, dans le cadre de la rencontre Polygonale, en mai 2018

 

- la production au terme du semestre d’un projet de mémoire personnel en relation avec, et préparée par cette problématique générale

 

- une relation au séminaire EnCommuns, sur l’économie collaborative et la production du territoire (fabrication, usages transitoires, habitat participatif, pratiques urbaines, etc.)

Travaux

Production écrite / communication / captation Polygonale 11

Projet de mémoire

 

SUJETS TRAITÉS A L'OCCASION DE CE CYCLE SUR LE COMMUN:

 

MEMOIRES EN VOIE DE FUTUR ACHEVEMENT (en février 2018)

Le commun croisé des « chez moi étendus » dans l’expérience tokyoïte – Mathilde Redouté

Public/privé/commun : expériences du marketing sensoriel dans les gares contemporaines – Julia Jouffroy

Communs et tiers-lieux - Noémie Schweisguth

Open source et partage de la décision - Nathan Meller

Le patrimoine du commun, sur le cas d’un site menacé du littoral – Lisa Dahuron

Affordances et appropriation du mobilier urbain, le sens du commun à Séoul et Paris – Théo Martinelli

L’habitat participatif, une expérience du commun ? – Paul Laperdrix

La rue comme support d’un commun diffus – Emilie Maumy

La cuisine du squat – Manon Hartmann

Place(s) République(s) – Carolina Menezes

La bataille de la Maison de l’air – Jeanne Goasguen

 

MEMOIRES SOUTENUS (au terme du S9, février 2017)

Saõ Paulo / Paris, le commun de l’infrastructure - Iris Akram

De la richesse de la précarité, génération paradoxale d’un tissu relationnel (Paris-Chapelle) – Laetitia Roggeman

Naples / Paris : friches urbaines, de la place du public dans la ville contemporaine – Baptiste Dusonchet

Fin de la page blanche : réemploi des matériaux et nouvelles conceptions du projet – Caroline Mercier

Espaces du commun (Nuit debout, Untergunther, Université foraine, LabGov) – Léonie Beaujeard

Ambiances hospitalières, la parole aux soignants – Manon Loup Hadamard

Le marché aux puces, comme figure de l’esthétique relationnelle – Hana Choi

Smart cities : les civic-tech – des nouvelles formes de démocratie par le digital – Nicolas Ayoub

L’école des préfixes. Ma salle de danse, mes planches, mon terrain de foot… – Laure Djafer

Bibliographie

Agamben Giorgio, Qu’est ce que le contemporain ?, Paris, Rivages poche, 2008.

Agamben Giorgio, La communauté qui vient, Paris, Seuil, 1990

Corboz André, Sortons enfin du labyrinthe, Infolio, Gollion (Suisse), 2009

Coriat Benjamin, sous la direction de, Le retour des communs, Paris, Les Liens qui libèrent, 2015

Cornu Marie, Orsi Fabienne, Rochfeld Judith (dir.), Dictionnaire des biens communs, Paris, Puf, 2017

Dardot Pierre et Laval Christian, Commun, essai sur la révolution au XXIe siècle, Paris, La Découverte, 2014

Deleuze Gilles : « Qu’est ce qu’un dispositif ? », in Michel Foucault philosophe : rencontre internationale Paris, 9, 10, 11 Janvier 1988, Seuil, 1989

Didi-Huberman Georges, Devant le temps, éd. de Minuit, Paris, 2000

Draperi Jean-François, ss la dir., S'inspirer du succès des coopératives, Paris, Dunod, 2016

Draperi Jean-François, Godin, inventeur de l'économie sociale : Mutualiser, coopérer, s'associer, éditions Repas, 2010

Dujarier Marie-Anne, Le travail du consommateur, Paris, La Découverte, 2008

Paul Dumouchel, Jean-Pierre Dupuy, ss la dir., L'auto-organisation, De la physique au politique, Colloque de Cerisy, Paris, Seuil, 1983

Hardt Michael et Negri Antonio, Commonwealth, Paris, Stock, 2012 (ed. orig. 2010)

Kooperatives Labor Studierender + Atelier Bow-Wow, Urban Forest, Wohnungsfrage, 2015

Nifle Roger, Le sens du bien commun, Temps présent, 2011

P.M, Voisinages et Communs, Edition de l'éclat, 2016

Rifkin Jeremy, The zero marginal cost society, éd française LLL, 2014

 

articles:

 

Doutriaux Emmanuel: 'Le commun, une notion en débat', Mondes sociaux, 18/09/2017 - sms.hypotheses.org/10095

Dujarier Marie-Anne: “The activity of the consumer: strengthening, transforming or contesting capitalism?”, American Quartely. Vol. 56, Issue 3, pp. 460-471, 2015

Revel Judith : « Produire de la subjectivité, produire du commun. Trois difficultés et un post-scriptum un peu long sur ce que le commun n’est pas » (Séminaire 'Du public au commun', 15/12/2010) dupublicaucommun.blogspot.com/2010/12/contribution-pour-la-seance-du-15.html

 

Comment le contemporain ? (Polygonale Rennes, 2011, ouvr. coll.), Ensa Normandie, Points de vue, Rouen, 2012

Informations annexes

La recherche en architecture est une pratique récente qui invente ses moyens propres. Dans le cadre de ce séminaire, elle se constitue à partir de l’agencement d’objets (projets, bâtiments, « images », textes) d’origines et de natures hétérogènes - à l’image de cette figure qu’est une constellation : association momentanée d’étoiles appartenant à des « profondeurs » et par là à des « temporalités » différentes.

 

Le séminaire est engagé sur une cycle de plusieurs années sur les pratiques architecturales et territoriales du commun.

 

Ce séminaire initie à la recherche en semestre 8 (exercice collectif, méthodologie, préparation du projet de mémoire) et se prolonge avec la rédaction du mémoire en semestre 9.

Ce dispositif de travail constitue le pendant de la pratique du projet qu'il enrichit et qui l'alimente en retour par ses expérimentations. Il est une voie d’accès à la construction de la problématique du Pfe,.

 

Le séminaire est lié à Polygonale, réseau de recherche inter-écoles d’architecture. Cela donne lieu à une rencontre annuelle pour partager les travaux d’étudiants et enseignants, en faisant société autour d’un évènement / d’un bâtiment / d'une problématique. Sous l’intitulé « commun/comment », la rencontre de 2018 aura lieu en mai à St Etienne.

 

Le temps du semestre aura ainsi été partagé, au printemps 2018, entre la préparation de la Polygonale 12, et l’élaboration autonome d'une problématique (un projet de mémoire) pour le semestre 9.