Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 4 : Face à une situation réelle de conception architecturale - J.-L. Chassais, M. Jacotey

Semestre 8

Responsable(s) : Michel Jacotey, Jean-Luc Chassais

Enseignant(s) : Sébastien Mémet

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

ENSEIGNANTS

 

L’équipe pédagogique est constituée, en vue d’un effectif d’environ 18 étudiants, de:

• Jean-Luc CHASSAIS, architecte DPLG et enseignant contractuel 56 H);

• Grichka MARTINETTI, architecte DPLG et enseignant contractuel (72 H);

• Michel JACOTEY, architecte DPLG et enseignant titulaire (16 H).

 

Cet enseignement pourra être partagé avec avec d'autres groupes du DE FAIRE.

 

 

OBJECTIFS

 

L’objectif principal de cet enseignement est de préparer au métier d’architecte, en formant des professionnels ayant une réflexion sur les questions humaines, urbaines, pratiques, esthétiques et constructives à travers un apprentissage progressif du projet.

 

À la suite des études et propositions urbaines effectuées au semestre de S7 (Europan), le deuxième semestre (S8) du cycle de master 1 mettra l'étudiant face à une situation réelle de conception architecturale sur la base d’un concours de maîtrise d’œuvre portant sur un édifice public à l'identité culturelle forte.

 

La forme urbaine, la géométrie, la matière, les textures, la lumière, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, devront être en adéquation avec la fonction attendue.

 

L'objectif pédagogique est la matérialisation du projet, dans ses dimensions paysagères, urbaines, architecturales et constructives. Il vise à conduire l'étudiant à faire face à des problématiques complexes et l'amène à faire des choix techniques pertinents ciblés en fonction des ses ambitions poétiques.

 

L’objectif est bien d’apprendre « à faire ».

 

Les connaissances qu’il convient d’acquérir pour faire : la lecture d’un programme, l’approche paysagère et urbaine, la fonctionnalité des espaces, leurs usages, la prise en compte du contexte réglementaire (réglementation incendie, accessibilité, etc.) de la qualité environnementale (gestion de l’énergie, de l’eau, de l’air, de la lumière, du confort, etc.), de la peau (structure, morphologie, matériaux, assemblages des composants, etc.) des ambiances intérieures (matérialité des espaces, scénographie, etc.) sont au cœur de cet apprentissage du processus de l’élaboration du projet.

 

L'étudiant devra maîtriser ces aspects à l'issue de l’enseignement proposé pour ce semestre.

Contenu

CONTENU

 

Cette offre pédagogique porte essentiellement sur l'action territoriale et l'aménagement du territoire à travers un projet culturel signifiant : « Le Musée des Beaux-Arts de Reims ».

 

À cet égard, les projets de musées sont représentatifs. Le puissant désir de musée que l'on perçoit chez la plupart des élus locaux (maires, conseillers généraux, etc.) donne des résultats culturels, architecturaux mais également touristiques et, au bout du compte, économiques majeurs.

 

Les publics sont les premiers destinataires de ces efforts de mise à niveau de l'existant, de diffusion des collections et de la recherche, qui les rend accessibles et compréhensibles.

 

Sur la base d’un Programme Scientifique et Culturel, les musées sont à la pointe de l'action internationale et de la diffusion culturelle du patrimoine français. En effet, les échanges d'œuvres d'art et de biens culturels de tous ordres ne cessent de croître à l'échelle planétaire et c'est sur le modèle du plus ancien d'entre eux, le Louvre, que les musées de France voient leur réussite créer du « désir de musée » en dehors de nos frontières.

 

Le projet proposé aux étudiants sera un cas concret de concours de musée et son développement portera sur:

• l'insertion urbaine et paysagère du musée dans son contexte;

• la définition d'un parcours muséographique;

• la scénographie et la présentation des collections;

• l'éclairage naturel et artificiel des espaces et des œuvres;

• le développement technique nécessaire à la matérialisation du concept muséo-graphique et la conservation des collections;

 

Le projet de concours soumis aux étudiants est défini au regard de l'actualité muséographique française et le service des Musées de France devrait nous accompagner dans ce travail pédagogique.

 

L’élève constructeur devra justifier d’une démarche visant à mettre en harmonie avec le contexte environnant les questions d’usage et de spatialité.

 

La forme urbaine, la géométrie spatiale, la lumière, la matière, les textures, la couleur, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, devront être en adéquation avec le rayonnement culturel attendu.

 

Des séances de travail collectif (le vendredi matin), programmées tout au long de la démarche de projet, comprendront:

• des visites de bâtiments publics de référence (programmes similaires);

• des projections relatives à des projets du même ordre;

• des conférences thématiques (les concours, le programme scientifique et culturel, la conservation préventive, la scénographie, la lumière, (naturelle / artificielle), etc.;

• l’examen de documentations techniques et réglementaires (partenariat avec le Centre de Ressources Techniques et Technologiques [matériauthèque] de l'ENSAPVS).

 

L’objectif pédagogique est de mettre l’étudiant dans une démarche linéaire tout au long du semestre qui vise poser et résoudre les questionnements nécessaires à la concrétisation conceptuelle de son projet.

Travaux

TRAVAUX REQUIS

 

La phase d’analyse (travail en groupes de 2 à 4 étudiants pendant 2 semaines), a pour objectif de constituer une base de données commune sous forme de « boîte à outils » opérationnelle pour les projets à suivre.

 

La phase projet (travail en binôme et travail individuel pendant 12 semaines) comprend:

• une esquisse;

• un avant-projet;

• un projet (structure, équipements techniques, parcours muséographique, scénographie et ambiances (détails, éclairages, matériaux, etc.).

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

 

La bibliographie sera précisée en début du semestre.

Informations annexes

L’objectif principal de cet enseignement est de préparer au métier d’architecte, en formant des professionnels ayant une réflexion sur les questions humaines, urbaines, pratiques, esthétiques et constructives à travers un apprentissage progressif du projet.

 

À la suite des études et propositions urbaines effectuées au semestre de S7 (densité X2), le deuxième semestre (S8) du cycle de master 1 mettra l'étudiant face à une situation réelle de conception architecturale sur la base d’un concours de maîtrise d’œuvre portant sur un édifice public à l'identité culturelle forte.

 

La forme urbaine, la géométrie, la matière, les textures, la lumière, les assemblages et la quête nécessaire d’innovations, devront être en adéquation avec la fonction attendue.

 

L'objectif pédagogique est la matérialisation du projet, dans ses dimensions paysagères, urbaines et architecturales. Il vise à conduire l'étudiant à faire face à des problématiques techniques complexes et l'amène à faire des choix pertinents et ciblés en fonction des ses ambitions poétiques.

 

Les connaissances concernant l’économie du projet (énergie, qualité environnementale, maintenance, etc.), le contexte réglementaire (réglementation incendie, accessibilité, etc.) et technique (matériaux, morphologie, assemblages des composants, etc.) sont au cœur de cet apprentissage du processus de l’élaboration du projet.

 

L'étudiant devra maîtriser ces aspects à l'issue de l’enseignement proposé pour ce semestre.