Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 4 : Contours - A. Durrmeyer, P. Maillols et D. Wurtz

Semestre 8

Responsable(s) : Philippe Maillols, Adrien Durrmeyer

Enseignant(s) : Dominique Wurtz

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Cette pédagogie invite les étudiants à un travail collaboratif.

 

Une collaboration n’a pas pour objectif l’aboutissement nécessaire à un compromis. Elle est avant tout une démarche de conception, un protocole de recherche et d’expérimentation par la négociation.
 Le système collaboratif est moins tourné vers la nécessité d’un résultat que vers l’apparition d’une objectivité projectuelle intrinsèque. 


 

La confrontation est un acte par lequel conception et réalisation émergent simultanément. 
La tentative de collision architecturale au travers des différentes propositions issues des divers intervenants permet in fine de révéler les qualités propres à chaque projet.

 

Les protocoles de collaboration mis en place influent sur les études architecturales en cours et à venir. Cette méthodologie évolutive
 de travail participe à la construction d’une recherche personnelle. Elle produit, analyse et développe une série de thématique particulière, constitue un corpus intime par la collection d’expériences partagées.

 

Ce processus empirique compose un paysage de possibilités spatiales. Il soutient l’opportunité d’une projection architecturale par les potentiels et les usages.

Contenu

ESPACES CAPABLES

 

Intentions

En 1966, dans un documentaire produit et réalisé par Michael Blackwood, Ludwig Mies van der Rohe est interrogé sur la Neue Nationalgalerie de Berlin. Le bâtiment est encore en travaux à l’époque. Cela n’empêche cependant pas les futurs conservateurs d’émettre des réserves, voir de critiquer ouvertement la disposition spatiale des lieux. Un espace aux façades entièrement vitrées, dépourvu de la moindre cloison : comment organiser une scénographie là-dedans ?

La réponse de Mies est éclairante sur ce qui constitue la véritable entreprise de son projet, et d’un projet d’architecture de manière plus générale :

 

« Il est en effet très difficile d’y monter une exposition. Aucun doute. Mais c’est aussi une grande opportunité pour y développer de nouvelles manières de faire des expositions. Et je ne pense pas vouloir manquer cela. »

 

Ce propos exprime ainsi clairement un paradigme d’une confondante simplicité, mais pourtant aussi difficile à admettre qu’à faire partager : l’architecture n’a pas vocation à reproduire les conditions d’un ordre existant, mais à explorer les dispositifs capables de le transformer.

C’est les potentialités de cette hypothèse que nous tenterons d’approfondir ce semestre.

 

Pour ce faire, nous proposons aux étudiantes et étudiants de travailler collectivement sur un projet de musée à deux échelles distinctes.

- D’une part, au niveau du territoire urbain, en investissant une diversité de sites au sein d’une aire commune. Il s’agira d’analyser la possibilité d’une organisation de la ville à travers une série d’interventions architecturales.

- D’autre part, au niveau de la spécificité constructive de chaque projet, en attachant une importance particulière aux conditions de sa mise en œuvre. Il s’agira de considérer d’abord le programme en tant qu’espace capable, défini par les qualités spatiales inhérentes à son mode de construction. Pour ensuite développer une proposition de scénographie questionnant ces conditions.

 

Nous souhaitons ainsi défendre une conception par le faire, qui permet d’envisager le projet comme le processus à partir duquel l’architecture se pense.

 

 

Sujet

Il appartiendra aux étudiants d’approfondir, d’associer, d’opposer ou de développer de nouvelles pistes de réflexions pour faire émerger leurs projets. Cet enseignement considère la singularité propre à chaque proposition argumentée de la part des étudiants et étudiantes comme le fondement de la construction du projet architectural.

 

L’enseignement développé ce semestre leurs proposera dans un premier temps de constituer une étude commune historique sur la naissance et l’évolution du musée. Ils et elles travailleront tout au long du semestre sur un projet individuel, s’inscrivant pourtant à l’échelle urbaine dans un plus vaste projet collectif. Le choix de projets aux surfaces réduites orientera la production architecturale vers une attention particulière aux détails et la réalisation d’éléments de rendu (maquettes, plans, coupes) à grande échelle (minimum 1/50e).

 

Cet exercice sera accompagné de la constitution, tout au long du semestre, d’un corpus commun de références graphiques et textuelles. Il s’agira ainsi d’associer une démarche personnelle de projet à la formulation d’une réflexion collective, et d’appréhender leurs influences mutuelles au sein d’un même processus créatif.

Bibliographie

ARASSE (Daniel), On n’y voit rien : Descriptions.

Folio, coll. Folio essais, Paris, 2003.

 

BONTA (Juan Pablo), Architecture and its interpretation: A study of expressive systems in architecture.

Rizzoli, New York, 1979.

 

DEPLAZES (Andrea), Construire l’architecture, du matériau brut à l’édifice.

Birkhaüser, Berlin, 2008.

 

HERTZBERGER (Herman), Lessons for Students in Architecture.

NAI Publishers, Rotterdam, 2016.

 

ISHIGAMI (Junya), Another scale of architecture.

Seigensha, Kyoto, 2010.

 

LUCAN (Jacques), Composition, non-composition : Architecture et théories, XIXe et XXe siècles.

PPUR, Lausanne, 2009.

 

MERTINS (Detlef) (sous la direction de), The Presence of Mies.

Princeton Architectural Press, New York, 1996.

 

PEREC (Georges), Penser/Classer.

Seuil, coll. Points Essais, Paris, 2003.

 

PERRET (Auguste), Contribution à une théorie de l’architecture.

Éditions du Linteau, Nogent sur Marne, 2016.

 

SOTTSASS (Ettore), Métaphores.

Skira, Milan, 2002.

 

 

Vidéos

 

AGAMBEN (Giorgio), Resistance in Art, 2014

www.youtube.com/watch

 

LACATON (Anne) et VASSAL (Jean-Philippe), Freedom of Use, 2015

www.youtube.com/watch

 

VAN EYCK (Aldo), Indesem, 1987

www.youtube.com/watch