Retour

  • S8-P2 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 3 : Flux et centralité - S. Maupin et P. Zourgane

Semestre 8

Responsable(s) : Philippe Zourgane, Stéphane Maupin

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 13
  • Coefficient : 5,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Pour commencer, peut être est il plus facile de vous expliquer ce que nous ne voulons pas faire ensemble :

Premièrement il ne s'agit pas d'appréhender par le projet la techno-nature qui s'impose chaque année un peu plus comme un nouveau paradigme universel. Il n'y a pas d'écosystème depuis que l'homme a dérégulé et administré l'ensemble des chaînes vivantes opérantes à l’échelle planétaire.

Deuxièmement il ne s'agit pas de réparer la ville, ni de créer de nouveaux fragments qui répondraient uniquement à des critères sociaux, technocratiques et esthétiques.

A l'image des défilés de mode de la fashion week, nous admettons que l'architecture est une partie de la société du spectacle.

 

 

 

.

Contenu

Aussi nous proposons de fabriquer dans ce laboratoire du S8 sur la base d’expériences déjà réalisées ou en cours de réalisation ou de nouvelles expériences, des greffes, des prothèses, des machines qui produisent de nouvelles énergies.

La performance intellectuelle et la performance constructive seront associées pour créer une logique architecturale et une puissance en devenir. Il s'agit de s'arracher du chaos de la matérialité pour atteindre des objectifs supérieurs qui correspondent au dépassement de celle-ci. Loin d'une nouvelle utopie nous fabriquons des expérimentations sur du réel. On abandonnera au cours du semestre la mise en œuvre de recettes fonctionnantes mais usées et dépassées, pour se concentrer sur la création d'un objet architectural singulier qui accompagne la pensée dans un dépassement de celle-ci. Dépasser le réel c'est actualiser le virtuel. Il s'agit donc de faire coïncider une pensée du projet avec sa concrétisation dans un objet matériel qui dégage du sens.

La mémoire est un marqueur de la capacité de réflexion et d'inflexion. Elle est le support de l'intelligence sur le temps long capacité d'analyse des traits d'expression du territoire et des généalogies de projets innovants.

Travaux

Site :

La France est un pays qui est devenu urbain en quelques décennies. C'est un fait nouveau qui a fait basculer la France des villages et des campagnes des années 1950-1960 vers la France des villes de années 1990-2000. Ces villes métropoles qui structurent le territoire sont en pleine mutation entre leur centres en densification, leur croissance forte entre zone pavillonnaire et centre commercial avec des bassins d'emploi publics ou privés qui structurent cet informe sillonné par les voies rapides.Les sites retenus sont des supports de pratiques innovantes et d'espaces en devenir. Ils peuvent être situés en frange urbaine ou dans des zones en forte restructuration.

Les sites retenus sont des espaces stratégiques de métropoles françaises tel Bordeaux, Marseille-Aix en Provence, Lyon, Lille, Strasbourg, Montpellier-Nîmes, Toulouse ...

Les sites sont situés soit sur des franges urbaines en limite d’agglomération (limite nature – ville) ou des territoires en mutation au sein de celle-ci.

 

 

 

Programme :

Nous vous proposons un projet architectural complexe unitaire ou éclaté de dimension moyenne qui articule un sol extérieur et un construit dédié à deux/trois programmes. L’enjeu est d’affronter le travail seul et en binôme selon les phases.

Un double programme abordera la question de la série et des espaces de partage et d'apprentissage (learning center, petit campus d'université) et la construction d'unités multiples (résidences étudiants, logements ...) composées de petites unités ainsi qu'un

projet architectural de bâtiment composite et qualification des espaces extérieurs.

 

 

 

Objectif :

Ce travail articule plusieurs échelles ainsi que le dehors et le dedans.

Ce deuxième semestre de quatrième année est consacré à l'articulation entre stratégie, matérialisation du projet et mise en place de connexion entre pensée technique et pensée spatiale.