Retour

  • S8-P1 Array

DE 5 : Produire le vide - E Choupis et A. Thériot

Semestre 8

Responsable(s) : Emmanuel Choupis

Enseignant(s) : Alexandre Theriot

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

Développer la maîtrise de la conception, accentuer les outils de médiatisation du projet, s'initier aux connaissances urbaines et approfondir les connaissances architecturales, préparer aux exigences de l'exercice du métier, permettre la maturation générale des personnalités architectes.

 

ENSEIGNANTS:

Emmanuel CHOUPIS architecte dplg choupis@aol.com

Alexandre THERIOT architecte dplg contact@bruther.biz

 

INTERVENANTS ET JURYS:

Autres enseignants du DE 5

Alain Pélissier architecte, urbaniste, professeur en architecture

Norbert Laurent architecte, urbaniste, enseignant en architecture

Contenu

POURQUOI VILLE ET ARCHITECTURE

 

L’étude des relations entre ville et architecture permet d'appréhender le rapport entre spécificité et généralité, toute œuvre architecturale étant appelée à répondre simultanément à des spécificités telles que le mode de vie, la culture ou l’histoire des destinataires, la finalité du programme ou le site et à des généralités telles que les contextes urbains, les modes de construction ou l’évolution historique d’une société.

 

L'étude de la transformation de la ville permet de comprendre dans quelle mesure un élément ou une notion est pérenne, peut représenter des valeurs intemporelles, donner lieu à des typologies architecturales ou au contraire participe par sa flexibilité, son adaptabilité ou son innovation à l'évolution d'une culture et d'une société.

 

L'étude de la ville dans son ensemble permet, enfin, de prendre conscience de la diversité des facteurs et des contraintes qui rentrent en compte dans la formulation d’un projet, la manière dont ils sont gérés, hiérarchisés, équilibrés, et par là même d’aider à la maîtrise de sa complexité.

 

Par toutes ces notions, la ville contemporaine permet de constituer un cadre qui semble renforcer la compréhension du ‘fait’ culturel qu’est l’architecture non seulement dans ses qualités d’œuvre individuelle mais d’expression collective d’une civilisation et d'une époque.

 

 

PRODUIRE LE VIDE

 

A l’origine, le développement concentrique suburbain visait à combiner en périphérie les avantages de la « ville » (densité, services, échanges, mobilité) avec ceux de la « campagne » (environnement, production, autonomie, espace) ¤. Le développement extensif de la ville* a dilué ces tissus dans une étendue hétérogène qualifiée d’agglomération. Pour répondre au phénomène la modernité a recherché et défini des outils pour une compréhension territoriale de la métropole°. Leur applicabilité à cette échelle a pu se trouver limitée par le contentement de l’intérêt général aux seuls éléments infrastructurels. L’impossibilité d’une extension sans limites et la libération foncière× en son sein ont conduit la ville à se développer sur elle-même. Existe-t-il des formes nouvelles de stratification permettant de fédérer en tissu constitué de la métropole contemporaine les qualités originelles ?

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

¤ voir « les cités jardins de demain » E. Howard

* comprendre modèle de ville métropole historique européenne

° après avoir satelliser la « ville » ex nihilo

× issue de l’évolution économique et sociale: aires industrielles, emprises ferroviaires et militaires, etc.

 

SUJET

 

Ce semestre, l’objet de l’étude porte sur la ceinture verte parisienne, ce territoire spécifique, autrefois à la périphérie de Paris, et désormais au centre de la métropole parisienne.

Issue du démantèlement de la dernière enceinte parisienne, la ceinture verte a longtemps incarnée l’espace servant de la ville de Paris, le seuil entre la ville centre et sa périphérie. Elle a tour à tour été le territoire d’accueil des grands équipements, du logement de masse, d’activités économiques et du Boulevard Périphérique. Par la puissance de son architecture, cette infrastructure routière forme à elle seule l’incarnation de la limite physique et symbolique qui sépare Paris du reste de l’agglomération.

Avec le changement de siècle, la prise en compte du « fait métropolitain » a engagé une profonde inversion de regard puis d’approche sur ce territoire. Tout d’abord, par la reconnaissance de son caractère extraordinairement central et non plus périphérique dans l’espace géographique de la métropole ; mais aussi par sa capacité à faire le lien entre toutes les parties de la métropole et non plus incarner ce qui entrave leur mise en relation. Enfin, comme grand paysage ouvert dans l’hyper-centre de la métropole ; territoire à l’intérieur duquel les notions de déplacement, de vues lointaines, de coexistence d’échelles multiples ou de proximité immédiate de grandes infrastructures impliquent de développer de nouvelles manières d’imaginer la conception urbaine.

Travaux

ÉCHÉANCIER ET TRAVAUX REQUIS

 

Première étape (4 semaines) : la ceinture verte parisienne

Cette étape s’appuie sur l’analyse et la compréhension de l’existant. Elle vise à faire émerger les spécificités et caractéristiques fondamentales du territoire d’étude.

- Lecture et compréhension ;

- Identification et formalisation des enjeux.

Jury intermédiaire 1 - octobre

Deuxième étape (8 semaines) : Les sites de projet

- Définition des invariants, élaboration du programme et justification d’une problématique

- Mise en œuvre du plan guide

- Développements morphologiques et typologiques.

Jury intermédiaire 2 - décembre

Troisième étape (4 semaines) : Finalisation et rendu.

- Approfondissements ;

- Représentations.

Jury final - janvier

Bibliographie

REFERENCES*

 

 

livres

- Ebenezer HOWARD - Les Cités-jardins de demain – collection « Aspects de l’Urbanisme », Dunod éditeur, 1969 – édition originale « To-morrow : a Peaceful Path to Real Reform » en 1898 et « Garden-cities of To-morrow » en 1902

- Camillo SITTE - L’art de bâtir des villes – 1889

- Robert VENTURI - Complexity and Contradiction in Architecture, New York 1966 (trad. fr. De l’ambiguïté en architecture)

- Du même avec D. Scott Brown et S. Izenour, Learning from Las Vegas, Cambridge (Mass.) 1972

- Kevin LYNCH – L’image de la cité – collection « Aspects de l’Urbanisme », Dunod éditeur, 1969

- Pierre LABORDE – Les espaces urbains dans le monde – collection « Nathan université » série « Histoire et Géographie », Nathan éditeur, 1989

- Alain CHARRE – Art et urbanisme – collection « que sais-je », Presses Universitaires de France éditeur, 1983

- Siegfried GIEDION – Architecture et vie collective – collection « mediations », Denoël/Gonthier éditeur, 1980 – titre original « Architektur und Gemeinschaft », Verlag, 1956

- Françoise CHOAY – L’urbanisme, utopies et réalités, une anthologie – Editions du Seuil, 1965

- Le Corbusier – La Charte d’Athènes – Editions de Minuit, 1957 – première édition 1942 de l’assemblée à Athènes des Congrès internationaux d’Architecture Moderne.

- Amos RAPOPORT – Pour une anthropologie de la Maison – collection « Aspects de l’Urbanisme », Dunod éditeur, 1972

- Rem KOOLHAAS – Delirious New York, a Retroactive Manifesto for Manhattan – Oxford University Press, New York, 1978

- Aldo ROSSI – L’architecture de la ville – L'Équerre, Paris, 1981

- Italo CALVINO – Les villes invisibles - Éditions du seuil, 1996

- Martin HEIDEGGER – Poetry, language, thought, - New York, Harper et Row, 1971

- Pierre ANSAY et René SCHOONBRODT – Penser la ville, choix de textes philosophiques – Archives d’architecture moderne, Bruxelles, 1989

- Philppe PANERAI, Jean CASTEX, Jean-Charles DEPAULE –Formes urbaines, de l’îlot à la barre – collection Eupalinos, architecture et urbanisme – Editions Parenthèses

- François ASCHER – Les nouveaux compromis urbains Lexique pour une ville plurielle – Editions de l’Aube, 2008.

- Bernard GAUTHIEZ (sous la direction de) – Espace urbain vocabulaire et morphologie – monum Editions du patrimoine, 2003

 

revues, articles, catalogues, documents

- Concours EUROPAN : catalogues des résultats des sessions 2 à aujourd’hui, publiés par : Europan, La Grande Arche, Pilier Nord, 92044 Paris-La-Défense, cedex 41, distribution : les éditions de l’imprimeur site web : www.leseditionsdelimprimeur.com

Aussi : Habiter la ville aujourd’hui, radiographie d’Europan 2 session française, P. Dehan, S. Chirat, A. Pélissier, J. Treuttel auteurs, Pierre Mardaga éditeur, Liège, Belgique, 1993

- Le Parc de la Villette in revue Techniques et Architecture N° 370, février-mars 1987,

- Melun Sénart, 10 projets pour le centre ville in revue Urbanisme N° 222, novembre 1987

- Paysage : parcs urbains et suburbains, revue du centre de création industrielle (CCI) du centre Georges Pompidou, N° 4, 1988

 

articles téléchargeables sur internet site www.sciences-po-urbanisme.fr/spip.php

• La vitesse. F.Beaucire (PDF - 74.4 ko)

• Ville et développement durable. Emelianoff, Cyria (PDF - 103.7 ko)

• La mobilité dessine la ville. Wiel, Marc (PDF - 122.5 ko)

 

* liste non exhaustive…