Retour

  • S8-C2 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 5 : Politiques urbaines chinoises

Semestre 8

Responsable(s) : Jérémie Descamps

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 3
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Il s’agit ici d’aborder la fabrique de la ville en Chine de manière méthodique et structurante, en se focalisant sur les trois dernières décennies de l’urbanisation chinoise, sans se soustraire aux décryptages historiques nécessaires. Cela revêt un triple objectif :

- Identifier, par le prisme de l’urbain, quelques grandes caractéristiques qui définissent le monde chinois contemporain (approche sinologique) ;

- Donner à comprendre dans quel contexte – politique, économique, socioculturel, environnemental – naissent les formes urbaines et les projets en Chine ;

- De manière plus philosophique, questionner ce qui fait « ville » aujourd’hui, à l’aune du développement urbain chinois ;

 

Le cours propose des analyses théoriques confrontées à la réalité du terrain chinois, par l’étude de cas pratiques et concrets. Plusieurs « focus » ou développements seront également consacrés à des sujets pointus ou transverses.

Contenu

Alors que le taux d’urbanisation chinois est encore considéré comme relativement bas (54% de la population) si on le rapporte au niveau d’industrialisation du pays, le gouvernement chinois entend se servir de l’urbanisation comme d’un moteur de croissance qui pourrait permettre que la Chine devienne moins dépendante des exportations. Pour une efficacité maximale, il promeut la mise en place de méthodes d’urbanisation identiques d’une ville à l’autre, sur le modèle d’une urbanisation fonctionnaliste.

 

Néanmoins, malgré ces objectifs qui exigent de facto des pratiques urbaines et des standards architecturaux partagés à tout le territoire, imaginer la « ville chinoise » comme un bloc monolithique partout reproduit à l’identique serait une erreur : les caractéristiques locales des territoires chinois distinguent nettement les aires urbaines les unes des autres, ne serait-ce que du point de vue de leur géographie, de leur morphologie, de leur mode de gouvernance ou de leur culture.

 

Dans un contexte de planification quantitative, comment s’appuyer sur ces spécificités locales pour passer à un mode de planification plus qualitatif ? Quel rôle l’urbanisme peut-il jouer dans ce renversement ? Comment rompre avec des pratiques de planification urbaine à la fois centralisées et hiérarchisées au niveau des acteurs, et dont l’économie locale dépend de plus en plus ?

 

De nouveaux modes d’actions, encore isolés, tendent vers des pratiques différentes. Ces tendances s’appuient sur des modes de gouvernance renouvelés, qui tentent d’intégrer des acteurs de tous bords pour inventer des façons plus inclusives de faire la ville, en échappant ou se jouant des cadres normatifs actuels.

 

Plan du cours :

Délibérément, le séminaire part d’échelles d’analyse macro et méso en parties 1 et 2, soit l’étude des grandes tendances et enjeux actuels de l’urbanisation chinoise, suivie de l’étude des cinq principaux pôles métropolitains chinois – Pékin-Tianjin-Hebei, Shanghai et villes du delta du Changjiang, Chongqing-Chengdu, Canton et villes du delta de la Rivière des Perles, Wuhan. La 3e partie permettra de passer à une échelle plus locale pour s’intéresser aux nouvelles pratiques chinoises de projets. Le cours est par ailleurs accompagné de focus sur des sujets plus transverses, tels que l’urbanisme participatif, la mobilité, les projets de grands territoires en Chine, etc.

 

Calendrier:

1 séance de 4 heures tous les 15 jours (total de 6 séances)

Travaux

Fiche de lecture

Fiche de présentation de projets chinois

 

Prévoir recherches en anglais (et chinois - traduction Google ou Baidu)

Bibliographie

Ville, architecture, société, arts:

Dans la ville chinoise, regards sur les mutations d’un empire, ouvrage collectif, Actar/Cité de l’architecture et du patrimoine

Positions, portrait d’une nouvelle génération d’architectes chinois, ouvrage collectif, Achar/Cité de l’architecture et du patrimoine

Made by Chinese, Architecture - Voyage, Rebirth, ouvrage collectif, Galerie E. Navarra

Villes et patrimoines en Chine, ouvrage collectif, Cité de l’architecture et du patrimoine

La ville « Made in China », Jean-François Doulet, B2

La naissance du concept de patrimoine en Chine, Zhang Liang, ed. Recherches/Ipraus

La voie chinoise, capitalisme et empire, Michel Aglietta, Guo Bai, Odile Jacob

Une sociologie de la Chine, Jean-Louis Rocca, coll. Repères, La Découverte

Alors la Chine ?, ouvrage collectif, ed. Centre Pompidou

 

Shanghai, Pékin:

Shanghai, histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, ouvrage collectif, coll. bouquins, Robert Laffont

Shanghai, L’ordinaire et l’exceptionnel, Françoise Ged, Bouchet Chastel

Vies d’un Lilong, Jérémy Cheval et artistes, Les Xérographes

Pékin, métamorphose d’une ville impériale, Che Bing Chiu, Stéphanie Ollivier, Eric Torres Editeur

La structure urbaine du vieux Pékin et sa protection, Xu Pingfan, Ecole Française d’Extrême Orient-Centre de Pékin

Wang Jun, Beijing Record: A Physical and Political History of Planning Modern Beijing, World Scientific Publishing Company

Le goût de Pékin, ouvrage collectif, Mercure de France

Pékin 798, Marc Abélès, Stock

 

Histoire:

La civilisation de la Chine classique, Vadim et Danielle Elisseeff, coll. Les grandes civilisations, Artaud

La Chine moderne, Yves Chevrier, coll. Que sais-je?, Presse universitaire de France

La Chine de 1949 à nos jours, Marie-Claire Bergère, Armand Colin

 

Romans, essais:

La Chine en dix mots, Yu Hua, ed. Babel

Ripoux à Zhengzhou, Zhang Yu, ed. Philippe Piquier

Les années fastes, Chan Koonchung, ed. Grasset

Les courants fourbes du lac Tai, Qui Xiaolong, Liana Lévi (et tous ses romans, habituellement consacrés à Shanghai et sa région sur fond d’intrigues policières)

 

Chaque session pourra faire l’objet d’une bibliographie spécifique.

Informations supplémentaires

- Court-métrage : Symphonie des mutations, réalisé par Luis Cervero

- Web-documentaire : Pékin sans transition, réalisé par Victoria Jonathan et Emilland Guillerme

- Documentaire : Sud Eau Nord Déplacer, réalisé par Antoine Boutet

- Documentaire : CCMMP - Images et imaginaires de la mobilité en Chine, réalisé par Jérémie Descamps

- Œuvre artistique sous forme d’installation vidéo : Yi, réalisé par Wang Gongxin