Retour

  • S8-C2 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 3 : La politique de la végétation - P. Zourgane

Semestre 8

Responsable(s) : Philippe Zourgane

  • Année : 4
  • Semestre : 8
  • E.C.T.S : 3
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Ce cours se propose de parler des relations entre architecture et nature à grande échelle et à toute petite échelle.

Un travail non linéaire entre les échelles pour comprendre des destructions d’écosystème, des dispositifs de

contrôle, les modifications de système économique.

Nous aborderons de manière non linéaire et à différentes échelles des études de cas qui présentent des moments

ou des espaces particuliers.

La végétation, les plantes rares, les épices sont à l'origine de la première mondialisation financière qui a pris

place entre 1600 et 1800. Des armadas de bateaux ont été crées et mis en oeuvre pour ramener du poivre, des

clous de girofle, du sucre …Puis ces mêmes plantes ont organisé le mouvement de flux importants de personnes

déportées pour pouvoir les planter, les arroser, les cueillir et en prendre soin.

Comment la végétation a été ramenée au XIXeme siècle de son rôle d'agent politique à un rôle décoratif. Dès la

fin du XIXème siècle, elle retrouvait un rôle politique avec l’avènement des cités jardins qui permettent un

nouveau type de contrôle sur la population ouvrière.

Les liens entre architecture et végétation mettent en jeu bien au-delà de l’esthétique des potentialités d'action et

ou des possibilités de contrôle. C'est cette mise en oeuvre au niveau d'une micro échelle où le corps est en jeu et

au niveau d'une échelle territoriale qui gère les flux qu'il est important d'analyser ici.

Ces relations sont traitées au travers de 14 cours de 2 heures qui abordent a chaque fois un case study ou un

moment historique et économique particulier.

Contenu

1/ Introduction Générale + bibliographie et documents

2/ la cité jardin un système capitaliste de contrôle à grande échelle

3/ la plantation comme modèle de contrôle du territoire, de la production et des êtres humains

4/ panoramique - la domestication de l’océan et la première mondialisation

5/ hors champ - les campements de pirates et les communautés libres des marrons

6/ FREE ZONE stratégie non violente de guérillas urbaines

7/ Les plantes comme système de décoration (orchid delirium) un changement de stratégie décisif

8/ la colonisation les hommes derrière les plantes (esclavage, compagnie des indes....) ré-ordonnancement,

acclimatation, exploitation, destruction

9/ destruction des écosystèmes et conservationisme.

10/ favellas portulans cartes de marins et de pirates … les blancs de la carte espaces non contrôlés

11/ guinguette, plages et campagne quand la chanson et le front populaire ré-inventent l'espace extérieur et une

nouvelle construction de la nature

12/ graines et migrations contemporaines le devenir créole du monde

13/ capitalisme et environnement une nouvelle étape décisive du capitalisme

14/ la destruction de l'objet architectural de nouvelles relations construit non construit