Retour

  • S7-S1 PREPARATION A LA RECHERCHE

DE 3 : Intelligence artificielle

Semestre 7

Responsable(s) : David Serero

Enseignant(s) : Pascal Terracol

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 7
  • Coefficient : 8,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Nom de l'enseignement : SEMININAIRE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Recherche sur les impacts des sciences cognitives sur la conception du projet architectural

 

 

Enseignants : D. Serero, P. Terracol, M. Grondin, K. Kelly

 

 

Objectifs pédagogiques : Analyse logique du processus de conception et stratégies de programmation de systèmes intelligents

 

L’objectif de ce séminaire est l’analyse du processus de conception architectural afin de déconstruire le séquençage du projet et de le mettre en parallèle ce processus avec des programmes d’intelligence artificielle.

 

Si nous interagissons de manière croissante dans toutes nos activités avec des systèmes intelligents, les machines pourraient-elles à court terme devenir des outils puissants d’aide à la conception des architectes, voir des systèmes autonomes de conception de projets.

 

Le travail de l’architecte, s’il parait de prime abord complexe et intuitif, peut être vu comme un assemblage précis de routines d’analyse et d’organisation d’espaces avec une recherche de clarté conceptuelle et la création d’espaces à forte charge émotionnelle et créative.

Contraintes programmatiques, contextuelles et techniques sont progressivement maitrisées puis mises au profit d’une attitude de projet proposant une vision articulée ou radicale de l’architecte sur la signification de ce projet dans le contexte culturel et artistique de son époque.

 

La méthode récente de deep learning est à l’origine d’un bond dans les technologies de l’intelligence artificielle, en permettant aux machines d’apprendre à apprendre et de résoudre par elle-même des problèmes que nous ne serions pas capables de coder. L’association de cette intelligence avec les outils d’analyses développés pour les données massives (BIG DATA), ou les données accessibles sur les réseaux ne laissent-il pas présager la possibilité d’un « super-architecte » évaluant à chaque étape du projet la pertinence de ses propositions par rapport à l’ensemble des réglementations qui s’appliquent, son degré d’innovation artistique ou technique, son degré de faisabilité technique et financière, son ergonomie et son expérience émotionnelle ?

 

Il reste cependant la question du processus créatif. La plupart des chercheurs et informaticiens pensent encore que c’est une chose impossible à programmer, tant il est complexe et au plus près de nos connections neuronales. Cependant, artistes, architectes, designers savent que cet assemblage d’expériences personnelles, de découvertes opportunes, d’accidents de réalisation forment un processus identifiable que chaque créateur manipule et organise personnellement pour forger son acte créatif. Mais ceci n’est-il pas une simple routine de plus ?

 

Les applications pratiques de tels systèmes seraient nombreuses : améliorer la gestion des échelles et la cohérence globale du projet, concevoir des bâtiments qui échappent encore au travail des architectes, optimiser et rationaliser les projets hyper-complexes, radicaliser la position artistique du projet, diviser les couts de construction par rationalisation extrême, booster la performance énergétique du projet, cloner la démarche architecturale d’architectes populaires ou disparus…

 

Le séminaire dressera une cartographie des modes d’apprentissage des systèmes intelligents et proposera de les mettre en relation avec les étapes du processus architectural afin d’établir les premières règles de programmation du projet architectural.

 

Il tentera d’établir les principes d’interrelation de ces séquences de conception et de leur impact sur le projet final. La performance de ces dispositifs, leur pertinence, ou leur échecs seront analysés afin de progressivement améliorer le résultat de ces systèmes.

 

Le séminaire adressera les problématiques suivantes :

• Les modes de programmation de systèmes intelligents pour la production de pratiques innovantes et créatives

• La distribution des circulations et l’organisation programmatique paramétrique

• La conception des systèmes structurels et la pertinence de systèmes hybrides.

• L’analyse émotionnelle et l’expérience des espaces

• L’interfaçage avec des outils traditionnels de modélisation et d’animation.

• L’analyse de la faisabilité technique et financière des bâtiments

• L’analyse de la clarté conceptuelle et de la proposition créative du projet

Contenu

Contenus pédagogiques : un corpus de cours et de TD correspondant

 

- Intelligence artificielle : émergence historique et concepts de l’apprentissage et de la programmation

 

- Etudes de programmes intelligents et de leur mode de fonctionnement

 

- Modes d’analyse de résultat et d’amélioration de la performance des systèmes

Travaux

Production d'un mémoire synthétique de recherche, intégrant la définition d'une problématique claire, la recherche documentaires et vidéos sur le sujet et l'évaluation critique de système intelligent.

Bibliographie

Une bibliographie et filmographie, proposées en début de séminaire permettront de donner un corpus pour la réflexion sur ce thème

Informations supplémentaires

Cours et exposés fournis sur le Cloud

Certaines conférences et supports de cours seront en anglais. Une connaissance de base d’anglais est indispensable pour suivre ce séminaire.