Retour

  • S7-P2 Projet 2 architectural et urbain

DE 1 : Villes européennes : Paris-Valencia (partiellement en anglais) - M. Weissmann et J. Mas

Semestre 7

Responsable(s) : Jean Mas, Martine Weissmann

Enseignant(s) : Gaetan Haist

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

ATELIER VILLES EUROPEENNES PARIS VALENCIA :

 

PROJET URBAIN ET ARCHITECTURAL HORS CADRE

 

JEAN MAS ET MARTINE WEISSMANN

 

DOMAINE D'ETUDE A-LTO

 

....... VILLES EUROPEENNES : Learning from VALENCIA

 

 

 

M1-S7 PROJET

 

Grille programme

Temps : 16 semaines Heures encadrées : 120 h – Heures étudiants : 170 h – Total des heures : 290 h.

Effectif : étudiants Heures pondérées : h –

Les enseignants :

 

Architecture : Jean MAS

Martine WEISSMANN

 

Fréderic Floquet (Architecte ,correspondant à Valencia)

 

Ambiances Eco-systèmes urbains: Édith Akiki (interventions ponctuelles)

 

 

 

ORIENTATIONS PRINCIPALES: UN ATELIER HORS CADRE

 

Ce semestre est conçu comme un semestre Erasmus, c’est à dire HORS DE VOTRE CADRE habituel, afin de vous faire découvrir un nouveau territoire, issu d’une autre culture européenne de la ville. Après Marseille et Berlin, cette année nous avons choisi Valencia, troisième ville d’Espagne, qui est rattachée à la fois à la région agricole qui l’entoure, la Huerta et ouverte sur la Méditerranée.

 

LEARNING FROM VALENCIA

 

Après avoir travaillé pendant plusieurs années sur la constitution du Grand Paris, qui aujourd’hui est devenu une réalité en mouvement, nous être penché sur les spécificités d’une métropole méditerranéenne particulière (notamment sur le plan géographique) comme Marseille, puis avoir réfléchi à Berlin sur le concept de mise en abîme de la ville sur la ville nous souhaitons poursuivre ce cycle par l’étude de Valencia.

 

Valencia s’est développé depuis la fin du 19° siècle de manière très similaire aux autres métropoles européennes. « L’Ensanche » théorisé par I. Cerda a réglé, comme à Barcelone, l’une des premières extensions de la ville. Cependant la société́ espagnole à connu des bouleversements plus nombreux et sans doute plus forts que la plupart de ses voisins. À Valencia, la ville que l’on voit aujourd’hui nous révèle ses grands projets enthousiastes, comme la déviation du fleuve Turia à la suite de la catastrophe de l’inondation de 1957 et la conversion de son lit historique en un parc linéaire, (projet initial 1981: Taller de Arquitectura,R Bofill). Elle nous confronte également aux projets stoppés net, aux vides et aux déchirures du tissu urbain dû à la crise économique mondiale de 2008.

 

Valencia pourrait être, par son histoire, une ville précurseur d’une génération de villes qui par contrainte ou par choix prône un changement d’attitude, notamment sur le plan écologique dans la gestion millénaire exemplaire de la ressource naturelle essentielle, l’eau. Celle-ci descend des montagnes vers la mer par le fleuve Turia , en rapport avec une économie de moyens globale de son système d’exploitation agricole (Huerta) : intrinsèquement lié à l’identité de la ville, ce modèle d’organisation technique et social à la fois équitable et soutenable, mis en place il y a mille ans, à l’époque du califat de Cordoue , a permis un projet de territoire extrêmement subtil et fort, lié à un modèle d’administration révolutionnaire, de fait diamétralement opposé à l’agriculture intensive et son irrigation irresponsable à grande échelle.

 

Nous souhaiterions vous proposer d’être partie prenante de ce changement d’attitude avec comme ambition de nous inspirer de ce modèle écosystémique afin de concevoir des architectures pour une autre nature de ville harmonieuse même en milieu dense ET en symbiose avec la nature dans toutes ses déclinaisons, tant au plan du végétal que des ressources et de l’économie de son territoire.

 

 

UN VOYAGE A VALENCE EST PREVU AU MOIS D’OCTOBRE

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

 

Le dépaysement n'est pas que géographique, en effet le parcours et le projet que nous vous proposons d'élaborer ensemble l'est également. Il s'agit de réaliser un projet « hors cadre », c’est à dire un projet d'édifice(s) inscrits dans une proposition urbaine inédite et forte sur le plan théorique pour la ville de Valencia, proposition qui sera une prise de position pour une architecture responsable au service de la ville, sur un site qui représente aujourd’hui un enjeu majeur pour son développement futur, et qui pose à la fois des questions prospectives et des questions de réparation urbaine.

 

Nous proposons une démarche où le projet architectural, associé à la définition d’un espace public de référence qui aura redéfini une plus juste place de la nature dans la ville, seront les éléments moteurs du renouvellement urbain.

Ce projet global devra alors être à la fois fédérateur pour le site d’accueil, radical dans le rapport enveloppe/ volume, généreux dans les espaces qu’ils offrent et cependant fondée sur une économie de moyens et sur le concept de forme forte.

Contenu

CONTENU ET SUJET

 

Nous vous proposons ici, très directement, d’élaborer de nouvelles architectures pour habiter demain qui regroupent des ambitions environnementales fortes, afin de rendre la ville plus désirable pour tous, hors de toute ségrégation.

Une première étape consistera à élaborer un plan guide à partir d’une analyse, un pré plan de masse, conjointement par l’ensemble du groupe. Ce premier travail résultera da la confrontation avec le site, de la vision de chacun d’entre vous pour le site et de la fabrication d’une maquette, synthèse de vos débats.

Puis, chaque étudiant déterminera lui-même son lieu d’intervention au sein du nouveau quartier – partagé en workshop par l’ensemble du groupe - et le programme qui lui semble le plus adéquat

 

 

OGANISATION DES SEANCES

 

Le travail en groupe est favorisé

Jour(s) de la semaine et horaire : à caler avec l’emploi du temps du 1ème semestre.

Salle(s) : en attente

Modes pédagogiques : visites, cours, exposés des étudiants et analyses, corrections collective et individuelle.

Contrôle continu 30% - Contrôle terminal 50%

Travaux

Méthodes de travail : le projet comme lieu d’articulation

 

Renforcer les méthodes de projet, développer la capacité critique et encourager l’autonomie sont les objectifs de ce semestre.

Nous souhaitons réfléchir au projet architectural non pas comme une solution, une résolution formelle, mais comme le lieu d’articulation de nombreuses questions fondées sur une hypothèse.

 

Le semestre s’organise autour d’un projet long qui encourage le travail de recherche et d’analyse critique pour nourrir le projet. Des investigations parallèles seront menées à partir d’exercices courts sur la culture du projet notamment.

 

 

 

 

 

Evaluation

 

- Présentation de l’avancement du travail hebdomadaire. Prise en compte de l’implication dans chaque séance de débat critique.

 

- Deux rendus intermédiaires avec membres du groupement.

 

- Un rendu final avec membres du groupement et personnalités extérieurs.

Bibliographie

Bibliographie

 

 

 

 

KOOLHAAS, Rem, Délirious New York, Rotterdam, Ed. 010 Publishers, 1994, 317p. Réédition en Français en 2002 chez Parenthèse.

 

KOOLHAAS, Rem et MAU, Bruce, S, M, L, XL, New York, éd. Monacelli, 1995, 1344p. MAURY, Gilles, Le Masque de Méduse, Narration, programme et utopie dans l’oeuvre de John

 

 

 

 

 

UNGERS, Oswald Mathias, KOOLHAAS, Rem, La ville dans la ville, Berlin un archipel vert, Lars Muller Publishers, 2013, 175p.

 

MARTIN STEINMANN, FORME FORTE ECRITS/SCHRIFTEN 1972-2002, Birkhauser publishers

 

THOMAS SIEVERTS, ENTRE-VILLE, une lecture de la Zwischentstadt, editions parentheses.

 

 

 

 

 

ET ENCORE:

 

 

 

A. Picon et J.P. Robert : Un atlas parisien ,1999. Paris. Editions Picard.

 

F. Choay. Le règne de l’urbain et la mort de la ville. Editions du Centre Georges Pompidou.

 

B. Fortier : La Métropole Imaginaire. Un atlas de Paris, 1989. IFA. P. Mardaga.

 

C. Lévi-Strauss. La pensée sauvage. 1962 Librairie Plon.

 

O. Mongin. La condition urbaine. Editions du Seuil.

 

E. Hazan. L'invention de Paris. Editions du Seuil.

 

J. Gracq. La forme d'une ville. Editions José Corti.

 

M. Augé. Où est passé l'avenir? Editions du Panama.

 

Villes et civilisations urbaines XVIIIè-XXè siècles, textes essentiels sous la direction de Michel Roncayolo et Thierry Paquot, Larousse 1992

 

Density, A+T édiciones 2004 et suivants

 

La ville franchisée, David Mangin, Editions de la Villette, Paris 2004

 

Formes urbaines, de l’îlot à la barre, P. Panerai, J. Castex, S.C. Depaule, éditions Parenthèses

 

Des villes pour une petite planète, Roger Richard, éditions Paris Le Moniteur

 

A compléter…