Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 6 : Intervenir sur l'existant - Alba Platero et Pauline Voisin

Semestre 7

Responsable(s) : Alba Platero Vilaboa, Pauline Voisin

Enseignant(s) : Chéhrazade Nafa

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Jusqu'à très récemment, les architectes ont eu la possibilité de travailler sur des terrains quasiment vierges. Des équipements, de l'habitat, des bureaux, des ensembles urbains entiers ont été édifiés sur des territoires péri-urbains ; en occupant des sols agricoles, forestiers, ou simplement des espaces résiduels entre les infrastructures. Aujourd'hui on ne peut plus se permettre de continuer à « consommer » du sol : les conséquences de l'étalement urbain sont trop lourdes au niveau écologique, sociologique et économique.

 

Il est temps d'apprendre à travailler avec le « déjà-là » : dans les édifices existants, sur, sous ou entre eux ; en rénovant, élargissant, modifiant ou en dernier cas, démolissant ce qu'on ne peut plus récupérer. Il faut apprendre à identifier le potentiel de ce qui existe, et trouver des stratégies pour « redonner de la vie » aux structures délaissées.

 

Des problématiques liées au patrimoine seront traitées pendant le cours : le classement des édifices, le concept d'authenticité en architecture et ses déclinaisons, l'architecture et la temporalité (quels sont les éléments durables, structurants d'une architecture ? ), la réversibilité des interventions architecturales, la relation entre l'existant et le créé (mimétisme, intégration, contraste), les limites de la transformation (jusqu'où peut-on transformer une architecture, une ville, en gardant ce qui la constitue ou qualifie, en gardant « sa substance » ?), le patrimoine et le développement durable.

Contenu

Le sujet de travail de ce cours sera le Dépôt de la Chapelle, une emprise ferroviaire occupée par des anciens ateliers de trains, aujourd'hui désaffectée. Ces ateliers, avec leurs vastes espaces, leurs éclairages zénithaux, leurs structures régulières, constituent des lieux privilégiés pour la transformation urbaine. Ils permettent, grâce au manque de spécificité programmatique, un large éventail de possibilités d'usage et réappropriation. La surface occupée par les voies et le bâti est vaste, et ouvre la porte à des questions à plusieurs niveaux :

 

- Des questions programmatiques : quelles sont les activités qu'on peut y développer ?

- Des questions de densité : doit-on conserver la surface comme un grand vide urbain ou est-ce que ce sol peut être occupé avec de l'habitat et des activités ?

- Des questions de conservation et protection patrimoniale : quelle valeur on les bâtiments existants ? Doit-on les conserver, et si oui, lesquels et jusqu'à quel degré ?

 

Un travail préparatoire sera réalisé avant la visite de site: première collecte de données, lecture et compréhension à travers des documents de la morphologie et histoire du lieu.

 

Une visite au site et des échanges avec les gestionnaires du site et les urbanistes en charge du projet d'aménagement sont prévues afin de connaître les problématiques et potentiel du site, ainsi comme le point de vue des différents intervenants sur ce projet.

 

À partir de ce moment, le cours sera entièrement dédié au projet. Des stratégies de réutilisation et de rénovation seront essayées avant de développer un parti de projet définitif. Le projet sera conçu comme une recherche, un processus pour explorer les potentialités de l'existant à travers des approches successives. Les outils de projet classiques, comme les croquis, maquettes (virtuelles aussi, mais surtout physiques), dessins et photographies seront utilisés. Les étudiants devront aboutir, à la fin du cours de l'enseignement, à un projet qui répond aux questions urbaines, patrimoniales et proprement architecturales dégagées par un des bâtiments du site.

 

En parallèle, une partie du cours sera destinée à l’analyse de quelques exemples de rénovations architecturales apportés par les enseignants. Une attention spéciale sera accordée aux questions suivantes : transformation, rénovation, valeur patrimoniale de l'édifice, stratégie de projet, matérialité et authenticité des solutions retenues pour les parties restaurées. Des apports théoriques sur les questions patrimoniales seront proposés régulièrement.

 

Le travail sera réalisé en binômes.

Travaux

- Présentation et analyse des références de projet proposées par l'équipe d'enseignants

- Présentation de l'avancement des projets à travers de documents graphiques et maquettes chaque semaine.

- Réalisation des rendus intermédiaires et finaux

Bibliographie

- Rem KOOLHAAS, Preservation is overtaking us, GSAPP Transcripts, 2004

www.arch.columbia.edu/books/reader/6-preservation-is-overtaking-us

- Françoise CHOAY, L’allégorie du patrimoine, Éditions du Seuil, 1992

- Françoise CHOAY, Le patrimoine en questions. Anthologie pour un combat, Éditions du Seuil, 2009.

- Camillo BOITO, « Conservare o restaurare », Questioni pratiche di belli arte, Milan, 1893 ; traduction : Conserver ou restaurer, les dilemmes du patrimoine, Paris, 2000.

- Cesare BRANDi, Teoria del restauro, Rome, 1963 ; traduction : INP, Editions du Patrimoine et Monum, Paris, 2000.

- Alois RIEGL, Le culte moderne des monuments, Seuil, 2013

- Gustavo GIOVANNONI, L’urbanisme face aux villes anciennes, Éditions du Seuil, 1998

- Chartes adoptées par l’assemblée générale de l’ICOMOS :

o Charte d’Athènes pour la restauration des monuments historiques (Conférence d’Athènes, 21-30 Octobre 1931)

o Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites (La Charte de Venise) - 1964

o Document Nara sur l’authenticité (1994)

o Jardins historiques (La Charte de Florence) - 1981

 

- Patrick PONSOT, « L’impossible réforme. Faut-il supprimer les Monuments historiques ? » in La tribune de l’art, 2004

- Jean-François BELHOSET et Paul SMITH, Architectures et paysages industriels, l’invention d’un patrimoine.

- W. DENSLAGEN, Romantic modernism, Nostalgia in the world of Conservation, Amsterdam University Press, 2009.

- Stewart BRAND, How buildings learn. What happens after they’re built, USA, Penguin Books, 1994

- Ignasi de SOLA-MORALES, Dal contrasto all’analogia. Trasformazioni nella concezione dell’intervento architettonico. From Contrast to Analogy. Developments in the Concept of Architectural Intervention, Lotus 46, 1985