Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 1 : Villes émergentes - H. Dubois et M.-C. Piot

Semestre 7

Responsable(s) : Hervé Dubois

Enseignant(s) : Marie-Caroline Piot-Asfar

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

A l’heure ou la guerre, les persécutions, le changement climatique génèrent des mouvements de migration de masse, sans doute les plus importants depuis la Seconde Guerre mondiale, une réflexion sur la mutabilité des villes pour l’accueil de ces populations déplacées est l’occasion d’aborder certaines questions fondatrices de la ville comme lieu de communauté.

 

Comment les migrations de masse modifient-elles l’espace urbain ? Quelle mutabilité la ville réserve-t-elle pour intégrer les populations migrantes et leur offrir un habitat digne.

 

Nous vous proposons d’étudier, au sein du même groupe d’enseignement, cette question sur deux territoires distincts : Paris et Caracas.

Cette réflexion sera croisée avec le travail d’un groupe d’ étudiants de l’Université Centrale du Venezuela encadrés par Marcos Coronel, qui travailleront également sur ces deux sites, et viendront en voyage d’étude à Paris pour des échanges sur le projet.

 

Ces objectifs seront poursuivis à travers une recherche par le projet et les outils de sa représentation entendus comme supports de l’analyse et vecteurs de connaissances.

Contenu

Le sujet d’étude portera sur deux sites, le premier à Paris, le second au Venezuela à proximité de Caracas.

 

Les réflexions sur ces deux territoires seront croisées. A Caracas, un groupe d’étudiant vénézuélien travaillera également sur ces deux mêmes sites, en parallèle. Des vidéos-conférences seront établies à certains moments clés du projet urbain et architectural.

 

Site de Paris, Place Mazas :

 

En France, les bidonvilles, qui avaient disparu au milieu des années 1970, réapparaissent depuis une vingtaine d’années. Quelle place dans la ville pour l’accueil des populations migrantes ? Quels modes constructifs pour incarner une architecture accueillant une population en constante mutation ?

Nous interrogerons un site en plein cœur de Paris, la Place Mazas.

Ce site se situe sur la perspective d’un axe historique de la ville haussmannienne, à la jonction entre la Seine et le canal de l’Arsenal. Il s’agit donc d’un site avec une très forte symbolique, qui est cependant aujourd’hui relativement délaissé, enclavé par des axes routiers et ferrés.

Il intègre actuellement les locaux de l’association Aurore, la station RATP Quai de la Rapée, ainsi qu’une ancienne maison d’éclusier, qui est aujourd’hui occupée par le service des eaux de la ville. En sous-sol, le site est occupé par de larges équipements du service des eaux.

(Ce site a fait l’objet d’un concours Réinventer Paris. Dans ce cadre, la ville de Paris a choisi le projet des promoteurs REI Habitat et Icade, avec Dimitri Roussel architecte, qui interviendra dans une correction des projets de ce studio.)

 

Cette intervention représente une occasion de questionner le programme qui peut être proposé sur un tel site, la mutabilité de ce lieu à l’échelle du quartier, et de placer au cœur des réflexions la question de l’accueil des populations migrantes en plein centre de Paris..

 

Site de Caracas:

 

Le terrain proposé est situé dans les faubourgs de Caracas dans un secteur de grande précarité sociale. Le projet consistera en l’implantation d’équipements publics associés à un traitement des espaces urbains visant à inverser la tendance actuelle à l’exode des habitants de ces quartiers.

 

Le travail des étudiants portera sur l'un des deux sites et développera un premier travail de définition urbaine, suivi d’un projet architectural.

 

modes pédagogiques : Un premier temps sera consacré à l’analyse de projets architecturaux remarquables réalisés d'une part pour l’accueil de populations migrantes ou déplacées, d'autre part à des projets de revitalisation de quartiers par l'implantation d'équipements culturels, et enfin à l’étude de recherches et de documents d’urbanisme révélatrices des spécificités du territoire.

 

Le mois d’octobre sera consacré à la réalisation d’un projet associant bâtiment et espace public sur l’un des deux sites proposés.

Les mois de novembre et décembre permettront un requestionnement du projet à l’issue du jury de première phase et des échanges avec le groupe d’étudiants de Caracas. Un second jury aura lieu fin décembre.

 

Le jury final portant sur le développement architectural du propos aura lieu lors de la dernière semaine de janvier.

Travaux

Ecrits, dessins, maquettes adaptés au développement spécifique et itératif du projet

Bibliographie

Le territoire de l'architecture - V. Gregotti

L'espace public - T. Paquot

Theoretical anxiety and design strategies R.Moneo 2004

Manual de vivienda incremental e disegno participativo - A.Aravena- Andrea Iacobelli 2012

Catalogue de la biennale de Venise 2016

La ville accueillante - C. Hannape 2018