Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 1 : Villes émergentes - H. Dubois et M.-C. Piot

Semestre 7

Responsable(s) : Hervé Dubois

Enseignant(s) : Marie-Caroline Piot-Asfar

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

A l’heure des crises économiques, politiques et urbaines touchant les pays développés, une réflexion sur le devenir de villes en forte croissance, marquées par l’urgence d’une démographie en importante augmentation dans des territoires en mutation est l’occasion d’aborder certaines questions fondatrices.

Comment interpréter et mettre à profit les caractéristiques géographiques, historiques, sociales et environnementales spécifiques d’un territoire afin d’en dégager, au delà de propositions programmatiques, des projets spatialisés ? Quels tracés comme support de quel type d'espace public?

Quelle architecture ou quels points de fixation par l ‘architecture pour les incarner ?

Ces objectifs seront poursuivis à travers une recherche où le projet et les outils de sa représentation seront entendus comme moyens effectifs de l’analyse.

Contenu

Le sujet proposé est la mise en valeur urbaine et paysagère de la lagune de Lomé, dont les contours sont indiqués

sur le plan de situation. L’emprise du projet du groupe d’étudiants sera définie avec précision pendant les analyses

préalables, sur un ou plusieurs segments des rives de cette lagune, pour aboutir en fin de semestre à une échelle de

projet architectural.

La lagune de Lomé est le principal système de drainage des eaux de pluie de la ville. Elle a été

aménagée pendant les années 1960 et fait partie d'un ensemble lagunaire complexe et très vaste qui se prolonge

sur une bonne partie du Golfe de Guinée. Les différentes parties de la lagune sont, par endroits, entièrement

recouvertes de plantes envahissantes. Côté Nord, elles sont jonchées de décharges sauvages. La rive Nord présente

en outre des versants abrupts, sujets à l'érosion, l'éboulement et l'envasement du lac. Le côté sud est donc plus

accessible et plus qualitatif.

Cette zone lagunaire représente également aujourd’hui une coupure dans la ville de Lomé, qu’elle divise en deux

parties : la ville basse située sur le cordon littoral au Sud, la ville haute située sur le plateau de Tokoin.

Différentes thématiques de travail pourront être abordées :

• Mettre en oeuvre une réhabilitation écologique emblématique de la lagune

• Ouvrir la lagune sur la ville et la rendre plus poreuse (« traversable »),

• Programmer la lagune et y développer une mixité d’usages,

• Identifier et valoriser des futurs espaces publics structurants,

• Envisager des scenarios de densification urbaine,

Un voyage d’études d’une durée d’une semaine environ sera proposé aux étudiants. Il comprendra, outre des visites

de site, la présentation des premiers travaux des étudiants auprès des autorités locales, mais aussi au sein de L’Ecole

Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU).

Travaux

Ecrits, dessins, maquettes adaptés au développement spécifique et itératif du projet

Bibliographie

Le territoire de l'architecture - V.Gregotti

L'espace public - T. Paquot

Theoretical anxiety and design strategies R.Moneo 2004

Manual de vivienda incremental e disegno participativo - A.Aravena- Andrea Iacobelli 2012

Catalogue de la biennale de Venise 2016