Retour

  • S7-P1 PROJET ARCHITECTURAL ET URBAIN

DE 1 : Identité constructive 1 - L. Allégret et L. Gilson

Semestre 7

Responsable(s) : Laurent Gilson

Enseignant(s) : Laurence Allegret

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • E.C.T.S : 14
  • Coefficient : 6,00
  • Compensable : non
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : non
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Orientations principales

'...une structure constructive, loin qu'elle apparaisse comme un être de nature, présente au contraire un caractère nécessairement 'raisonné' que l'architecte peut, à l'occasion, choisir de mettre en évidence' Hubert Damish in, Viollet Le-Duc L'architecture raisonnée, extraits du Dictionnaire de l'architecture française, Hermann, Paris1964

 

Le projet de S7 sera le lieu d'une synthèse, le moment d'insister sur des notions de construction et de s'assurer de leur assimilation, de développer une pensée structurelle et constructive et comme l'évoque Patrick Mestelan de s'arrêter sur le pourquoi et le comment du choix constructif et sur ce qu'il signifie et ce qu'il implique.

 

Il va donc être question de :

- de convoquer expressément les savoirs (acquis en licence et ceux dispensés en en S7) qui intéressent le type et la tectonique pour orienter tout particulièrement ce semestre sur l'art de bâtir,

- de questionner type et prototype (à petites et grandes échelles) pour ce qu'ils renvoient à l'idée de modèle et d'étayer la réflexion par des études de cas thématisées,

- de développer jusqu'aux détails un projet architectural de moyenne ampleur, de s'attacher à la logique constructive et à sa maîtrise par l'analyse précise des composants mis en œuvre en travaillant à petite échelle les articulations.

- de dégager à chaque étape la raison d'être de chacun des éléments de l'édifice à concevoir.

Contenu

Contenus et sujets

 

La question de la matière et de la lumière :

 

Alors que l’espace est son objectif principal, l’architecture se préoccupe aussitôt du « non-espace », de la matière qui l’incarne et l’influence en retour, aussi bien vers l’intérieur que l’extérieur. La matière, issue de ressources naturelles et de l’ingéniosité de l’homme, du travail de sa main ou de ses outils est donc source d’une réflexion qui va au-delà du seul bien « construire », qu’elle soit structure ou enveloppe, elle est ce par quoi l’architecture se concrétise.

La matière en outre appelle la lumière, celle qui provient de la position et de l’orientation du territoire par rapport au système solaire et aux points cardinaux. Leurs rapports mutuels combinés à la structure de l’espace initient à la dimension temporelle.

 

 

 

La question constructive :

 

La dimension constructive est interrogée en considérant qu'il s'agit pour le projet de confronter l'ordre qui l’anime avec les règles que lui impose la matière. Face à la multitude des techniques contemporaines que l’architecte a à sa disposition, il est fondamental que l’étudiant apprenne en toute conscience, à faire le choix d’un système structurel et d’un matériau, en cohérence avec ses intentions architecturales, avec le fonctionnement de l’édifice, et les volontés d’inscription dans un site.

 

Le programme :

 

Le programme est donné : un institut médico-éducatif pour autistes, qui regroupera certaines fonctions telles que des lieux d’accueil et d’activité, un internat, une restauration, un pôle sportif sous forme d’un petit gymnase. L’ensemble s’accompagnera d’un ou plusieurs espaces extérieurs.

 

 

Relations avec les autres disciplines : STA Bruno Person et Milovann Yanatchko